Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 11:00

G8-Les-dirigeants-du-G8-a-Ulster-18-juin-2013.jpg

 

 

Après deux jours de discussions marquées par un profond désaccord entre Vladimir Poutine et les dirigeants occidentaux, le G8 a accouché mardi 18 juin d'un accord a minima sur la Syrie. Ni les discussions en communs ni les tête à tête entre Poutine et ses homologues Obama, Cameron ou Hollande n’ont réussi à faire fléchir le Président russe qui maintient son soutien à Bacher el-Assad. Un président Russe qui, en fait, n’est pas fâché du tout d’avoir imposé « sa » vision de la situation devant les 7 autres dirigeants du monde.

Deux jours d'intenses tractations et un consensus de façade. Pendant le sommet du G8 en Irlande du Nord, les dirigeants occidentaux et le président russe Vladimir Poutine se sont écharpés autour de la Syrie. "Parvenir à un accord n'a pas été facile", a déploré David Cameron, Premier ministre britannique et hôte du G8.

Dès le sommet terminé, Vladimir Poutine a d'ailleurs évoqué la possibilité de livrer de nouvelles armes au régime syrien, mettant à mal l'accord a minima tout juste obtenu. "Si nous concluons des contrats de cette nature, alors nous les remplirons", a déclaré lors d'une conférence de presse, l'allié indéfectible du régime du président Bachar El-Assad.

Dans sa déclaration, le G8 fait part de sa détermination "à trouver une solution politique à la crise". Il affirme également sa détermination à organiser "dès que possible" la conférence dite de Genève 2, un évènement resté dans les limbes depuis son annonce début mai par Moscou et Washington. Censée rassembler autour de la même table des représentants des forces syriennes au cœur du conflit, cette conférence devra permettre la mise en place d'"un gouvernement transitoire formé par consentement mutuel et ayant les pleins pouvoirs exécutifs", souligne le texte. La détermination du G8 à organiser « dès que possible » la conférence dite Genève 2 est de la pure hypocrisie. Car, en effet ils n’ont pas été capables ni de décider ce qui devait se discuter au cours de cette conférence, ni qui seraient les participants, ni encore dans quel délai elle devait avoir lieu.

Quitter le pouvoir? Une "trahison nationale", selon El-Assad

Il y a un an, au cours d'une première réunion à Genève, cette formule avait déjà été actée, mais jamais mise en œuvre. Elle ne donne en effet pas d'indications sur le sort de Bachar El-Assad, dont l'opposition réclame le départ. "Il est impensable qu’Assad joue un quelconque rôle dans l'avenir de son pays", a martelé David Cameron. "Seuls les Syriens peuvent décider de l'avenir de leur pays", a rétorqué Moscou. Bachar El-Assad, quant à lui, ne semble pas enclin à quitter le pouvoir de si tôt. Dans un entretien mardi avec le quotidien allemand Frankfurter Allgemeine Zeitung, le président syrien a affirmé que quitter ses fonctions dans le contexte actuel relèverait de la "trahison nationale".

Une aide humanitaire débloquée

Le G8 a également évoqué la question des armes chimiques, condamnant leur usage en Syrie. Les dirigeants des huit plus grandes puissances économiques ont également demandé l'accès de la mission d'enquête de l'ONU au territoire syrien, que Damas a toujours refusé. Si Paris et Washington ont accusé le régime d'Assad d'avoir recours au gaz sarin, Moscou n'a pas jugé les preuves convaincantes mais a finalement souscrit à la condamnation générale contenue dans la déclaration.

Par ailleurs, les dirigeants du G8 vont débloquer une aide humanitaire d'un milliard et demi de dollars pour la Syrie et les pays voisins. Depuis mars 2011, le conflit en Syrie a déjà fait 93.000 morts et plus d'1,6 million de réfugiés, selon l'ONU.

 

 

 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens