Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
12 octobre 2009 1 12 /10 /octobre /2009 04:54












Les deux pays, dont la frontière commune est fermée depuis seize ans, sont sur le point de normaliser leurs relations diplomatiques.

 

Le dégel s’amorce entre la Turquie et l’Arménie, deux voisins séparés par une frontière fermée depuis seize ans et par plus d’un siècle de rancœurs historiques. En signant deux protocoles de normalisation diplomatique, aujourd’hui à Zurich, les ministres des Affaires étrangères, Ahmet Davutoglu et Edouard Nalbandian, vont sceller le rapprochement qui devrait déboucher sur la réouverture de la frontière: au plus tard deux mois après la ratification du texte par les Parlements, soit aux alentours du nouvel an, selon les diplomates turcs.

Le match Arménie-Turquie, en septembre 2008, avait lancé la "diplomatie du football" et forcé les dirigeants des deux pays à entamer de discrètes négociations, sous les auspices de la Suisse. Pour l’occasion, le président turc Abdullah Gül (photo) s’était rendu à Erevan. Mercredi soir, pour le match retour, son homologue arménien, Serge Sarkissian, devrait à son tour faire le voyage en Turquie. En ouvrant sa porte orientale, la Turquie va donner un peu d’air à l’Arménie. Elle espère, dans le même temps, tirer parti de ce nouveau débouché, sans froisser l’Azerbaïdjan en conflit avec l’Arménie sur la question du Haut-Karabakh. Les échanges commerciaux et culturels vont se développer. Les confrontations ne manqueront pas non plus sur la question cruciale du génocide de 1915, appellation que refuse de reconnaître Ankara.

 

Le génocide n’est déjà plus un tabou


L’accord signé en Suisse prévoit la création de sous-commissions dont l’une sera chargée d’examiner de manière "scientifique et impartiale, les documents et les archives historiques". En Turquie, cet espace de réflexion pourrait accélérer la prise de conscience. Le génocide n’est déjà plus tout à fait un tabou, dans un pays où la société civile, les artistes et les intellectuels se sont emparés de la question.
  

Le succès de cette tentative de réconciliation dépend aussi en grande partie du soutien des grandes puissances. L’instabilité de la Géorgie et la nécessité de sécuriser un corridor énergétique vers l’Europe ont accéléré la manœuvre. De ce point de vue, Washington et Moscou n’ont pas ménagé leurs efforts. Hillary Clinton, Javier Solana, Bernard Kouchner et le Russe Sergeï Lavrov feront le voyage à Zurich, samedi, pour superviser la signature.




Source : lejdd.fr   10-10-2009 

            

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens