Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 août 2012 3 15 /08 /août /2012 11:00

Assemblee-nationale-constituante-de-Tunisie.jpg

 

 

Les prochaines élections devront certainement attendre. L'Assemblée nationale constituante n'adoptera pas la nouvelle Constitution à temps, a indiqué lundi 13 août dernier à l'AFP son rapporteur. Selon ce dernier, la date butoir fixée en octobre ne pourra pas être respectée. La rédaction d’une nouvelle constitution pour le pays semble être une tâche extrêmement ardue, surtout quand les différents partenaires qui en discutent ont des points de vue très divergents  !..

Coup de frein dans le processus démocratique tunisien. L'Assemblée nationale constituante, élue le 23 octobre 2011, a pris du retard dans l'élaboration de la nouvelle Constitution. Son adoption, étape clé de la transition révolutionnaire après que celle de 1959 ait été suspendue à la suite de la chute de Ben Ali, avait été fixée à un an, jour pour jour, après la tenue des élections. Mais le rapporteur général du texte, Habib Kheder, a indiqué lundi 13 août dernier à l'AFP qu'elle n'interviendrait pas avant avril 2013, c'est-à-dire avec six mois de retard.

Les élections générales de mars 2013 seront repoussées

Un tel délai compromettrait ainsi la tenue à temps de nouvelles élections générales, prévues en mars 2013. Selon le rapporteur, élu du parti islamiste au pouvoir Ennahda, un nouveau calendrier sera débattu lors d'une réunion à l'Assemblée nationale constituante le 3 septembre, juste avant la reprise d'une nouvelle session parlementaire. Un "brouillon" devrait être prêt en octobre, a-t-il précisé, alors qu'une première mouture aurait dû être présentée initialement fin juillet. Chaque article du projet sera ensuite soumis individuellement pour approbation aux députés. Puis les élus pourront adopter l'ensemble du texte à la majorité des deux tiers. Si aucun compromis n'arrive à être trouvé au sein de la majorité, un projet de Constitution sera soumis au référendum.

La date des élections "du ressort du gouvernement"

La raison de ce retard est due à l'absence de compromis sur plusieurs points de la future Constitution. Les trois partis de la coalition au pouvoir, Ennahda et les formations de centre-gauche Congrès pour la République et Ettakatol, se livrent depuis des semaines à un bras de fer, en particulier sur la nature du régime. Les islamistes souhaitent un régime parlementaire pur quand leurs deux partenaires veulent davantage de prérogatives pour le chef de l'Etat.

"Je reste optimiste pour que l'on arrive à un compromis, qui je pense tournera autour d'un régime présidentiel mixte", indiquait le mois dernier le président de l'Assemblée nationale, Mustapha Ben Jaafar (Ettakatol. Sur cette question, ce dernier jugeait Ennahda "isolé" et sa position "minoritaire". Le Premier ministre, Hamadi Jebali (Ennahda), assurait au même moment que les élections générales se tiendraient comme prévu, le 20 mars 2013, malgré l'absence de compromis. Lundi, le rapporteur de la Constitution a refusé de se prononcer sur la date du futur scrutin, affirmant qu'elle était seulement "du ressort du gouvernement".

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens