Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
11 septembre 2012 2 11 /09 /septembre /2012 16:00

Peugeot-Sochaux-centenaire.jpg

 

La plus grande et plus ancienne usine de construction automobile de France fête ses 100 ans. Sur fond de plan social, entre nostalgie des beaux jours et inquiétude de l’avenir.

La journée a des airs de Fête de l’Humanité. Des drapeaux rouges flottant au vent, des ballons lancés dans le ciel, des affiches de la CGT "Salariés Peugeot, salariés sous- traitants, agissons ensemble" agrafés sur des grilles… Plusieurs centaines de visiteurs se sont réunis samedi 8 septembre dernier, à l’initiative du syndicat, pour fêter le centenaire de l’usine Peugeot Sochaux. On déambule devant l’exposition "Un siècle de luttes sociales", on prend des nouvelles des "camarades". Les sourires sont là. Mais ce sont des sourires crispés, entre nostalgie des heures glorieuses et inquiétude de l’avenir. "On sait d’où l’on vient, mais on ne sait pas où l’on va, résume Bruno Lemerle, délégué CGT. Le centenaire, c’était l’occasion de parler d’aujourd’hui et demain. Comment empêcher la fermeture d’Aulnay et le plan de casse sociale de la direction?"

12 000 salariés, 1 600 voitures par jour

L’usine créée en 1912, emblème du patrimoine industriel français, fête un drôle de siècle d’existence. Vingt millions de voitures sont sorties de ce "lieu de mémoire", comme le surnomme l’historien Pierre Nora, dont la DS5 de François Hollande. Le site, habité par cinq générations d’ouvriers, a survécu à deux guerres, une inondation, un orage de grêle. Il reflète à lui seul les évolutions de la société, ses batailles et ses conquêtes sociales : la journée de huit heures, les congés payés en 1936, les manifestations de mai 1968, les 35 heures… Mais le fleuron du pays de Montbéliard, fierté des Francs-Comtois avec ses 12.000 salariés et 1.670 voitures produites quotidiennement, n’est pas épargné par la crise. Le constructeur a annoncé en juillet la suppression de 579 postes sur les 8.000 attendus au niveau national. Quelque 350 intérimaires ont été remerciés cet été, avant de nouveaux épisodes de chômage partiel. "La plupart des vendredis sont actuellement non travaillés", rapporte la direction.

Moscovici attendu pour l’inauguration de l’expo

Sur la chaîne de montage, centre névralgique de l’usine, des autocollants "Cent ans, site de Sochaux" ont été apposés sur les baies vitrées. Patrick, 24 ans, opérateur polyvalent, fixe des pare-chocs en série. La sonnerie indiquant la pause retentit et l’ouvrier se rassure tant bien que mal : "Cet anniversaire, ça montre aussi que Peugeot tient. Toute entreprise a ses difficultés, on va rester debout." Un peu plus loin, Jean-Marc, 42 ans dont dix-huit passés chez Peugeot, parle d’"anniversaire baume au cœur. « Il y a de l’inquiétude », avoue ce responsable d’unité. « Personne ne sait si un tel centenaire se reproduira. » Jusqu’à la direction, on reconnaît que la sortie du titre du CAC 40 était encore, jusqu’à la semaine dernière, "impensable…"

Jean-Charles Lefebvre, responsable de la communication, peaufinait vendredi 8 septembre les derniers détails de "L’Expo du siècle", présentée pendant un mois dans un hangar à côté de l’usine. « L’entreprise a connu de nombreuses crises, comme celle de 1929 ou le second choc pétrolier, mais elle s’en est toujours sortie », relativise-t-il. « Les Sochaliens sont fiers de leur usine malgré la terrible crise actuelle. De notre histoire, on tirera notre force. » Le ministre de l’Économie, Pierre Moscovici, est attendu lundi 10 septembre pour inaugurer la rétrospective aux côtés de Philippe Varin, président du directoire, et de Thierry Peugeot, président du conseil de surveillance. Parmi la centaine de clichés présentés, les trois hommes découvriront une affichette datant de 1977 : "Seule l’incertitude est sûre". Toujours d’actualité.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)



Partager cet article

Repost0

commentaires

Xav 13/09/2012 13:58

Bonjour Jean Pierre.

Vous y avez travaillé ou vous étiez à Vélizy ?
Est e que vous irez en reportage pour l'expo ?

jp echavidre 13/09/2012 16:14



Bonjour Xav


J'ai été pendant très longtemps au centre d'Etudes Peugeot à La garenne Colombes puis au Centre de PSA à Vélizy. Je connais très bien l'usine de Sochaux ainsi que le centre d'Essais de Belchamp
qui se situe à cote. J'y ai fait des centaines de visites avec des Paris Sochaux départ le soir en voiture, rèunion le lendemain matin et retour à Paris. Parfais même l'aller retour (1000
km) dans la journée. C'est une usine très particulière : le coeur de la marque avec des ouvriers qui savent que Peugeot fait vivre toute la région  et qui sont très attachés à leur
entrprise ou leurs parents souvent ont déjà travaillé. L'usine a eu jusqu'à 20 000 ouvriers en 3 X 8 heures. La situation actuelle est dramatique pour le pays de Montbeliard tout entier. Les
déclarations intempestives de Montebourg et Hollande jettent le discrédit sur l'Entreprise toute entière ce qui est très inquiétant pour l'avenir. D'autant plus qu'il n'y a pas tant que cela
d'erreurs commises. La seule et sans doute la plus grave est que la famille Peugeot a toujours voulu conserver le pouvoir dans l'Entreprise et que les moyens employés n'étaient peut être pas les
meilleurs. Après ce sont des affaires d'hommes : certains ont du prendre la grosse tête en rêvant de fabriquer 5 millions de voitures par an et de concurrencer les plus grands. D'autres ont
privilégié la technique pure au risque de grèver le prix. J'ai un exemple en tête qui est très significatif : le rapprochement de deux marques Peugeot et Citroen mais aussi maintenant PSA et GM
n'a de sens que si il permet des économies d'échelle. On fait les voitures des deux marques avec les mêmes moteurs, les mêmes soubassement, les mêmes suspension, etc.. J'ai assisté à des luttes
et des centaines de discussions relatives à la suspension hydraulique de Citroen. Les anciens de Citroen prétendaient que c'était le fin du fin et ceux de Peugeot que c'était tout à fait la même
chose en performances mais avec un prix beaucoup plus élevé. Du coup a gardé les deux pendant des années et des années avec des soubassements qui, forcément étaient très
déstandardisés. Et, il y a deux ans je me suis aperçu que Citroen avait sorti une nouvelle C5 avec les deux suspension hydraulique ou mécanique "au choix" du client !.. 


Je n'ai pas gardé beaucoup de contacts avec Peugeot depuis que je suis installé dans la région toulousaine. Mais j'aurai tout de même des nouvelles !..


 


Bien cordialement



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens