Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 janvier 2014 3 22 /01 /janvier /2014 12:00

Ban-Ki-moon-conference-geneve-syrie.jpg

 

Face au blocage à la veille de l'ouverture de la conférence de paix sur la Syrie mercredi  22 janvier en Suisse, le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon (photo), a finalement décidé de retirer l'invitation adressée par ses soins à l'Iran. En cause : le refus de Téhéran de soutenir un gouvernement de transition en Syrie, condition fixée comme préalable par les puissances occidentales. Moscou voit dans cette absence "une erreur". Reste que l'opposition syrienne sera bien présente en Suisse.

Organisée mercredi à Montreux, en Suisse, la Conférence de paix « Genève II » a été sauvée in extremis. Le dernier blocage, à savoir la présence de l'Iran autour de la table, a été levé par le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, dans la nuit. Le diplomate a finalement décidé de retirer l'invitation de dernière minute qu'il avait adressée à Téhéran, devant les protestations des Occidentaux et la menace de boycott que faisait planer l'opposition syrienne.

Le secrétaire général de l'ONU a justifié ce revirement en faisant état du refus de la République islamique de soutenir un gouvernement de transition démocratique en Syrie. Une condition fixée comme préalable par les puissances occidentales, dont la France, les Etats-Unis et le Royaume-Uni et qui figure dans le communiqué de Genève, première conférence sur la paix en Syrie organisée en juin 2012.

Pas de nouvelle résolution?

Immédiatement, l'Iran a dénoncé la "pression" à laquelle avait cédé Ban Ki-moon. "Tout le monde sait que sans l'Iran, les chances (de parvenir à) une vraie solution en Syrie ne sont pas si grandes", a commenté le vice-ministre des Affaires étrangères, interrogé par la télévision d'Etat. De son côté, la Russie, partenaire de Bachar el-Assad, a qualifié cette décision "d'erreur". "Nous avons toujours souligné que tous les acteurs extérieurs devaient être représentés", a ainsi déclaré le ministre des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.

L'invitation écrite que Ban Ki-moon a lancé à une trentaine de pays affirme explicitement que le but de la conférence est la "mise en place d'un gouvernement de transition doté des pleins pouvoirs", comme l'avait préconisé « Genève I ». Pour ne pas avoir à faire marche arrière, il n'est en principe pas prévu que la réunion de Montreux adopte une nouvelle résolution, indique-t-on de source diplomatique, le secrétaire général de l'ONU se limitant en fin de soirée mercredi à faire une synthèse après les interventions devant la conférence, dont celles des deux parties au conflit.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans Le MONDE en marche..
commenter cet article

commentaires

BG 23/01/2014 15:47

Quelle arnaque !
Ce seraient les pays occidentaux qui auraient à décider de ce qui doit se faire en Iran... en s'alliant aux rebelles criminels...

Pauvre France... Défendons la souveraineté de l'Iran... Ce ne sont as les Etats-Unis pour complaire à la dictature d'Israel qui ont à faire la pluie et le beau temps en orient !!!

Il faut que cesse la dictature Sioniste !

Bertrand

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens