Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 07:00

syrie-Manifestation-en-Syrie.jpg

 

 

Le régime de Bachar al-Assad continue de réprimer sans merci, et avec le soutien de l'Iran, la rébellion qui s'est développée dans les quartiers et régions sunnites du pays. Le Conseil de sécurité de l'ONU a adopté, jeudi 5 avril dernier, à l'unanimité une déclaration demandant aux autorités syriennes de respecter la limite du 10 avril pour cesser les principales opérations militaires et à l'opposition syrienne de faire de même au plus tard 48 heures plus tard.

Mais les violences ne cessent pas : selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, elles ont encore fait 77 morts jeudi et 35 vendredi, en grande majorité des civils. Le bilan a continué de s'alourdir samedi 7 avril, où 128 personnes ont été tuées, le régime paraissant chercher à en finir avec la rébellion avant la date-butoir du 10 avril. L'OSDH précise que 86 civils font partie des victimes. En outre, 16 déserteurs et 26 soldats ont également péri dans de violents combats à travers le pays, selon l'OSDH.

Bachar El-Assad revient à nouveau sur ses promesses

Le régime du président Bachar al-Assad ne retirera pas ses forces armées déployées dans les villes syriennes avant d'obtenir des "garanties écrites" de l'opposition, a indiqué le ministère syrien des affaires étrangères dans un communiqué.

"Dire que la Syrie va retirer ses forces des villes à la date du 10 avril est inexact, (l'émissaire international) Kofi Annan n'ayant pas encore présenté de garanties écrites sur l'acceptation par les groupes terroristes armés de l'arrêt de toute forme de violences", affirme le communiqué. Les Nations unies ont fixé au 10 avril la date-butoir pour le retrait de l'armée des villes rebelles.

Ban Ki-moon : Damas «viole» la position consensuelle du Conseil de sécurité

Le secrétaire général de l'ONU a condamné vendredi les nouvelles attaques lancées par le régime syrien contre les villes rebelles. Ban Ki-moon a estimé que la promesse du président Bachar al-Assad de cesser les opérations militaires au plus tard le 10 avril «ne peut servir de prétexte pour continuer à tuer», a indiqué son porte-parole Martin Nesirky. «De telles actions violent la position consensuelle du Conseil de sécurité», telle que définie dans le plan de paix établi par l'émissaire de l'ONU et de la Ligue arabe pour la Syrie Kofi Annan, a-t-il ajouté.

«M. Ban déplore les attaques menées par les autorités syriennes contre des civils innocents, y compris des femmes et des enfants, en dépit des engagements pris par le gouvernement de mettre fin à l'usage de toutes les armes lourdes contre des foyers de population», a encore affirmé le porte-parole. «Les autorités syriennes sont entièrement responsables de graves violations des droits de l'homme. Cela doit cesser», a-t-il souligné.

Selon son porte-parole, Ban Ki-moon «exige que le gouvernement syrien cesse immédiatement et sans conditions toutes ses actions militaires contre le peuple syrien».

Menace de la Turquie

 Le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan a menacé dimanche de prendre des "mesures" si le régime syrien ne respecte pas la date limite du 10 avril pour cesser les violences, rapportent dimanche 8 avril les médias turcs. "Nous allons suivre patiemment ce qui se passe jusqu'au 10 avril", a déclaré samedi soir M. Erdogan, selon le quotidien Hürriyet. "Nous mettrons en place des mesures" si la violence ne cesse pas, a-t-il ajouté. Le chef du gouvernement n'a pas précisé quelles mesures pourrait prendre la Turquie, pays voisin de la Syrie qui s'inquiète d'un nombre croissant de réfugiés syriens sur son sol.

Les réfugiés affluent en Turquie. Près de 700 Syriens sont arrivés en Turquie au cours des dernières 24 heures, portant à plus de 24 000 le nombre de réfugiés. La semaine dernière, le pays avait accueilli en 36 heures un nombre record de 2 800 personnes qui fuyaient les attaques des hélicoptères de l'armée syrienne. Le ministre turc des Affaires étrangères Ahmet Davutoglu a invité l'émissaire pour la Syrie Kofi Annan à venir sur place «pour constater la situation des victimes syriennes» réfugiées. Ce dernier a accepté le principe d'une telle visite. «Si les Syriens continuent d'arriver à ce rythme, nous aurons besoin de l'aide des Nations unies et de la communauté internationale», a déclaré le chef de la diplomatie turque à la presse.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens