Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 septembre 2012 1 24 /09 /septembre /2012 07:00

Francois-Hollande-degringolade-barometre-ifop-JDD.jpg

 

 

Le nouveau Baromètre Ifop /JDD confirme la chute du mois dernier. Cette fois c’est une dégringolade : François Hollande paie l’annonce de la hausse des impôts qui ne faisait pas partie des « promesses de campagne » du candidat Hollande et prend de plein fouet les impatiences de la gauche.

La dégringolade. Moins 11% de satisfaits en un mois !.. Avant François Hollande, seuls Jacques Chirac (en 2005, après le non au référendum européen) et Charles de Gaulle (en 1962, avec la fin de la guerre d’Algérie) avaient fait pire en un mois. Cela consolera peut être le successeur de Nicolas Sarkozy. 61 % de satisfaits du Président de la République en mai 2012, 43% en septembre. Voilà en tout cas les deux Corréziens, qui s’apprécient tant, unis jusque dans la chute. En attendant, il n’aura pas fallu longtemps pour voir l’opinion douter du nouveau pouvoir socialiste. Preuve supplémentaire que la victoire de François Hollande tenait sans doute autant au rejet de son prédécesseur qu’à l’espoir suscité par la campagne du candidat socialiste. Entre désenchantement et impopularité, le Président voit les clignotants passer au rouge. Minoritaire dans presque toutes les catégories, il résiste seulement chez les jeunes et les employés. Plus inquiétant, il baisse à gauche, notamment chez les écologistes malgré la récente conférence environnementale.

Le désenchantement gagne les rangs de la gauche

Le gadin est spectaculaire. L’un des plus sévères depuis les débuts de la Ve République puisque le Baromètre Ifop/JDD existe depuis 1958. Cette chute record n’est pourtant qu’une demi-surprise. Nicolas Sarkozy a été battu mais la crise est restée. Après la séquence communication autour de la "présidence normale" et les vacances en train, Hollande a lui-même admis que la crise était "d’une extrême sévérité". Il est venu à la télévision pour chiffrer la facture des efforts : 30 milliards dont 20 d’impôts nouveaux. Son ministre du Travail, Michel Sapin, n’a pas attendu la fin du mois pour annoncer que le cap des 3 millions de chômeurs était déjà franchi. Devant une telle rafale de mauvaises nouvelles, on a rarement vu un président gagner des points dans les enquêtes. Le contraire eût été étonnant. La surprise vient plutôt de ce désenchantement qui gagne les rangs de la gauche. Tout se passe comme si les sympathisants socialistes et écologistes découvraient seulement maintenant que certaines promesses ne pourraient pas être tenues. Notamment le droit de vote des étrangers, vieux serpent de mer de la gauche depuis… 1981. Une promesse qui a peu de chances d’être tenue faute d’une majorité suffisante au Parlement. À moins que Hollande ne se lance dans un référendum perdu d’avance si l’on se réfère aux derniers sondages sur ce sujet clivant.

L’atout Manuel Valls

Conscient qu’il va devoir traverser une longue phase d’impopularité, Hollande réclame du temps. Et espère que son "agenda du redressement" lui permettra, là aussi, d’inverser la courbe des sondages. Dans sa manche, il pourra peut-être compter sur la popularité de son ministre de l’Intérieur. Moins de quatre mois après son installation, Manuel Valls est au sommet… dans les sondages. Déjà en tête des personnalités de gauche, il est en train de devenir la coqueluche des Français, car la droite l’aime aussi. Une position qui l’agace. À l’instar de Sarkozy, auquel il ressemble tant (la loyauté en plus), Valls a conquis l’opinion avec son discours ferme sur la sécurité, ses prises de position à rebours de la doxa socialiste. Une réussite qui pourrait lui permettre de viser plus haut - la place de Premier ministre pourquoi pas - même si l’intéressé s’en défend.

 

Source : leJDD.fr  23-09-2012

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens