Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2012 5 29 /06 /juin /2012 18:00

melenchon-smic.jpg 

 

A propos de la hausse de 2% du SMIC, Jean-Luc Mélenchon ne mâche pas ses mots : « C’est tout simplement inacceptable». Le leader du Front de gauche a converti cette hausse en denrées, jeudi 28 juin dernier au micro de RMC/BFM TV : «C'est un Carambar par jour ». Mais il n’y a pas que le SMIC qui fait l’objet de ses critiques, il y a aussi la politique d’immigration définie par manuel Valls et l’attitude de Hollande vis-à-vis de la Chancelière allemande. Décidément Mélenchon est bien le « poil à gratter » du gouvernement !..

Vous pouvez même pas vous payer une baguette de pain.» L'eurodéputé se montre également critique à propos de la politique d'immigration évoquée par Manuel Valls et sur le sommet européen. Il l'assure, s'il était député, il demanderait à son groupe de s'abstenir lors du vote de confiance que va solliciter le gouvernement de Jean-Marc Ayrault mardi prochain à l'Assemblée.

«Ce n’est pas pour cela que l’on veut la gauche»

«Vous pouvez vous payer un petit café par semaine, poursuit le candidat malheureux à la présidentielle et aux législatives. Vous pourrez trinquer, vous direz : merci, c'est ce que m'a donné Moscovici. Si vous achetez un Carambar tous les jours, vous pourrez dire : merci, c'est ça le Smic de la gauche.»

Lui qui, durant sa campagne, prônait le Smic à 1700 euros bruts par mois pour 35 heures, s'insurge : «Moi, ça me remue les tripes de voir une situation pareille.» Selon Jean-Luc Mélenchon, «ce n’est pas pour cela que l’on veut la gauche». «On veut la gauche pour vivre, et non pas simplement survivre», martèle-t-il.

Dans le programme de François Hollande, affirme l'eurodéputé, «il était question de rattrapage, il était question d'augmenter le Smic de la moitié de la croissance». «Dans ce cas ce devrait être 4% l'augmentation, pas 2%. Donc, du point de vue de ses propres promesses, il ne les tient pas», dénonce l'eurodéputé.

«Valls vient de valider une thèse absurde du Front national»

Autre objet de mécontentement pour le quatrième homme de la présidentielle : les déclarations de Manuel Valls. Interrogé sur la politique d'immigration évoquée la veille par le ministre de l'Intérieur, il dénonce : «M. Valls vient de valider une thèse absurde, anti-économique, ridicule du Front national», à savoir «le sujet d'après lequel il y aurait un rapport entre l'immigration et les difficultés sociales». «Il n'y a pas de corrélation entre le nombre des immigrés et le chômage. C'est un mensonge, insiste-t-il. Il faut arrêter de croire à ces balivernes.»

L’austérité de Mme Merkel

L'eurodéputé juge également sévèrement le sommet européen. «Mme Merkel est en train de serrer la gorge à tout le monde et faire passer un espèce de règlement de contrôle supranational, contrôlé par aucun peuple, et qui s’appelle l’austéritaire, l’austérité à vie. Eh bien avec cela, je ne suis pas d’accord et ce sommet est une pantalonnade», fustige-t-il.

S'il était député, Jean-Luc Mélenchon assure qu'il demanderait à son groupe de s'abstenir lors du vote de confiance que va solliciter le gouvernement de Jean-Marc Ayrault mardi prochain à l'Assemblée après son discours de politique générale. Absention et non vote contre : «Je lui fais davantage confiance qu'à un gouvernement de droite.»

 

 

Source : LeParisien.fr  29-06-2012 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens