Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 09:00

 

segolene-royal-TF1-29-juin-2010.jpg 

Invitée du journal télévisé de 20 heures sur TF1, mardi 29 juin, Ségolène Royal, évoquant l'affaire Woerth, a estimé que "le système Sarkozy aujourd'hui est corrompu". Elle n'a pas "mâché ses mots" attaquant frontalement le chef de l'Etat. Une manière de rappeler à ses "amis" socialistes qu'elle est toujours là surtout quant il y a une opposition à manifester clairement. Bien entendu l'intervention a déclenché une bronca à droite.

 

 

 Ségolène Royal est toujours là, et elle le fait savoir. Alors qu'à gauche les sondages font la part belle à Dominique Strauss-Kahn, et que les sympathisants socialistes applaudissent le travail de Martine Aubry pour remettre un peu d'ordre dans la boutique socialiste, l'ancienne candidate à la présidentielle veut rappeler à tous que 2012 ne se jouera pas sans elle. Et pour cela, elle a choisi de tacler fermement le chef de l'Etat.

 

"Le système Sarkozy aujourd'hui est corrompu". Ségolène Royal n'est pas venue au 20 heures de TF1 pour rien. Mardi soir, en pleine affaire Woerth, elle a vivement dénoncé "un pouvoir qui mélange les biens privés et les biens publics", car selon elle, "c'est un pouvoir qui perd tout sens du bien commun". Mais aussi un "pouvoir qui profite d'une totale impunité". La présidente de la région Poitou-Charentes exige donc une "enquête impartiale" sur cette affaire. "Mais dans quel autre pays un ministre serait encore en place dans les conditions que les Français connaissent aujourd'hui?", s'est-elle interrogée. Dans n'importe quelle autre démocratie, "il serait sommé de s'expliquer, il serait au moins suspendu en attendant qu'une enquête impartiale ait lieu", a-t-elle ajouté.

 

"Une incitation à l'insurrection"

 

Martine Aubry ne dit pas autre chose, mais dans la nuance. Pour la patronne socialiste, "les gens sont suffoqués de ces affaires" dans lesquelles des ministres sont mis sur la sellette pour leur utilisation des fonds publics. Elle a ainsi fait le parallèle avec la nomination avortée de Jean Sarkozy à la tête de l'établissement public qui gère le quartier d'affaires de La Défense (Epad) à l'automne dernier. "Les Français ont l'impression que certains peuvent tout se permettre", a-t-elle conclu.

 

A droite, ces critiques ont provoqué une réaction unanime. Pour Nadine Morano, "Ségolène Royal est purement démagogique et curieusement nostalgique". La ministre de la Famille s'est plu à rappeler que "quand Madame Royal était ministre" sous la présidence Mitterrand, les fonds secrets "faisaient régner l'opacité". Pour Jean-Pierre Raffarin, "avec Mme Royal, ce qui est excessif est insignifiant". "Par son populisme et sa démagogie", Ségolène Royal "participe à dégrader le climat politique", a de son côté renchéri l'ancien ministre Yves Jégo. Dominique Dord, député UMP de Savoie, va encore plus loin dans la critique en assimilant les propos de l'ex-candidate à des "incitations à l'insurrection" qui "sont criminelles". Frédéric Lefebvre, bien sûr, y est également allé de son petit commentaire, estimant que "Ségolène Royal a choisi depuis bien longtemps d'agresser le président de la République pour faire parler d'elle". Une tactique payante.

 

 

 

Source : lejdd.fr  30-06-2010

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens