Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 novembre 2010 3 17 /11 /novembre /2010 14:00

 

Nicolas-Sarkozy-entretien-tele.jpg

 

 

Il avait évoqué une « pause » dans les réformes mais, sur ce plan là aussi, Nicolas Sarkozy a changé d’avis. Il continuera à réformer jusqu’au bout de son mandat et il reconnait qu’ une continuité est nécessaire. Plus question non plus de « changement de cap », de « nouvelle étape » ou de « phase sociale » comme certains de ses amis politiques le préconisaient il y a encore huit jours !.. Tout en traçant une nouvelle feuille de route pour la fin de son mandat, Nicolas Sarkozy a défendu son bilan, esquissant une légère autocritique.

 

"Je ne serai pas celui qui dira aux Français, voilà, j'ai mis la poussière sous le tapis, c'est trop difficile, il y a une élection présidentielle, je m'en occuperai après". La "poussière sous le tapis": voilà le retour de l'une des expressions favorites du chef de l'Etat, longtemps étrennée lors de la campagne présidentielle de 2007. Nicolas Sarkozy a promis mardi soir, lors de son intervention télévisée, de réformer jusqu'au bout de son quinquennat, en définissant la feuille de route du gouvernement pour les 18 mois qui viennent avant l'élection présidentielle de 2012. Le président a donc oublié la "pause" dans les réformes annoncée il y a plus de six mois dans une interview au Figaro magazine. "Mon devoir c'est de faire que ces cinq années soient utiles pour la France", a-t-il ajouté.

 

Et pour poursuivre son action, quoi de mieux que de garder le même Premier ministre? "Si j'ai choisi de continuer avec François Fillon, c'est parce que j'ai une grande confiance en lui, qu'il est très compétent et que nous travaillons ensemble sans nuage depuis des années", a expliqué Nicolas Sarkozy. "J'ai pensé qu'il était la meilleure personne à la place éminente de Premier ministre. Dans la France qui a connu la crise la plus importante depuis un siècle, une certaine stabilité est de nature à apaiser un pays qui en a besoin", a-t-il poursuivi.

 

" Ma détermination n'a rien changé"

 

Ce gouvernement devrait donc se maintenir jusqu'à la prochaine élection présidentielle de 2012, "sauf imprévu", a concédé Nicolas Sarkozy, qui a par ailleurs annoncé qu'il prendrait sa décision de briguer un nouveau mandat "peut-être à l'automne 2011". D'ici-là, il faudra défendre son bilan à la tête de l'Etat. Ce qu'il a déjà commencé à faire mardi soir: la France sort de la crise économique "mieux que les autres et avant les autres"; sa réforme des retraites, à l'origine d'un automne social agité, est un projet d'intérêt général, a-t-il notamment glissé. "Il y a des sujets qui sont tellement importants pour l'avenir du pays qu'ils n'appartiennent ni à la gauche, ni à la droite", a-t-il précisé au sujet du report de 60 à 62 ans de l'âge légal du départ à la retraite. Se reproche-t-il les accents les plus controversés de son discours sécuritaire très critiqué cet été? "Sur le discours de Grenoble, rien. S'il y a un camp de Roms en situation illégale, le ministre de l'Intérieur a le devoir de raccompagner les Roms en Roumanie", a-t-il ajouté. "Je n'ai pas été élu pour ne pas respecter la loi".

 

Apaisé, Nicolas Sarkozy a souhaité montrer l'image d'un homme plus respectable que celle donnée cet été. Ainsi, il appelé à la vigilance contre "la montée du populisme, la montée du racisme, la montée des extrémismes" et exclu toute alliance avec l'extrême-droite. Une solennité plus grande qui ne l'empêchera pas d'agir, a-t-il souligné. Prié de se confier sur son état d'esprit, le président a semblé ébaucher une autocritique sur sa manière de diriger: "Avec François Fillon, nous avons modifié la répartition des rôles. Je suis déterminé, mais j'essaye de ne pas être entêté". "Je suis obligé d'écouter, mais sur les grands sujets, je deviens moins influençable. Il y a des choses que la France doit faire", a-t-il rappelé plus tard, après avoir construit un lapsus sur lequel ses opposants vont peut-être se jeter: " Ma détermination n'a rien changé".

 

 

 

Source : lejdd. fr   17-11-2010         

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


  

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens