Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2010 1 13 /09 /septembre /2010 14:00

 

Roms-eric-besson-expulsion-polemique-directive.jpg 

La fameuse circulaire qui devait être secrète et qui est, mystérieusement arrivée dans la presse a créé une polémique qui ne cesse d'enfler depuis dimanche. Signée par Michel Bart, le directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur, elle avance des objectifs chiffrés: "300 campements ou implantations illicites devront avoir été évacués d'ici trois mois, en priorité ceux des Roms. Il revient donc, dans chaque département, aux préfets d'engager (...) une démarche systématique de démantèlement des camps illicites, en priorité ceux de Roms".

 Eric Besson, évidemment mis en cause, a déclaré sur France 2 qu'il ne connaissait pas cette directive. "Je n'en étais pas le destinataire", a-t-il ajouté.  

 

On attendait la réaction du gouvernement. Et celle d'Eric Besson ne s'est pas fait attendre. Lundi 13 septembre au matin, sur le plateau des 4 Vérités sur France 2, le ministre de l'Immigration a déclaré qu'il n'était pas au courant de la circulaire de la place Beauvau. "Je ne la connaissais pas. Je n'en étais pas le destinataire", a assuré celui qui, la semaine dernière, avait indiqué que "la France n'avait pris aucune mesure spécifique à l'encontre des Roms".Le ministre, visiblement agacé d'être interrogé sur ce sujet, n'a pas hésité non plus à renvoyer la balle dans le camp du ministère de l'Intérieur, à l'origine de la directive datée du 5 août dernier. "Je ne sais pas si c'est une maladresse, c’est au ministère de l’Intérieur et plus exactement au directeur de cabinet d’en répondre", a-t-il estimé.

 

Depuis la révélation, dimanche, par plusieurs sites internet de cette directive qui vise à démanteler 300 campements "illicites" d'ici trois mois, "en priorité ceux des Roms", la polémique ne cesse d'enfler. "Cette circulaire est à la fois immorale et illégale", a déclaré dimanche sur France 5 l'ancien premier secrétaire du Parti socialiste, François Hollande. Avant de poursuivre: "Elle est immorale parce qu'une communauté est stigmatisée en tant que telle (…) et illégale parce que c'est une discrimination"en infraction avec la Convention européenne des droits de l'Homme. L'opposition, tout comme de nombreuses associations, souhaite intenter un recours en annulation devant le conseil d'Etat.

 

De son côté, Eric Besson a tenu à insister sur le bien-fondé de la politique actuelle, très largement critiquée depuis le discours de Grenoble. "L'action du gouvernement n'est pas suspecte", a jugé le ministre, qui a également précisé ne pas connaître "le concept de minorités ethniques", mais uniquement celui "des étrangers en situation illégale".Dans un entretien à La Croix, Alain Juppé estime pour sa part que la position de la France sur la question des Roms "a été caricaturée". S'il reconnaît que "cette affaire n'est pas bonne pour l'image" du pays, le maire de Bordeaux apporte toutefois son soutien à la politique gouvernementale. "Jusqu’à présent, les décisions qui ont été prises à l’encontre des Roms étaient des décisions de justice et le gouvernement s’est contenté de les faire appliquer", estime le maire de Bordeaux.

 

            

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost 0
Published by jp echavidre - dans FRANCE Société
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens