Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 novembre 2009 5 27 /11 /novembre /2009 10:00












Les autorités suisses ont annoncé jeudi 26 novembre qu'elles ne feraient pas appel de la décision de remettre en liberté sous caution Roman Polanski. En détention depuis deux mois, le cinéaste devrait être libéré dans les heures qui viennent.

 

Roman Polanski est bientôt libre. Les autorités suisses ont en effet renoncé jeudi à faire appel de sa remise en liberté décidée la veille. Cette annonce était attendue: dès mercredi, la ministre de la Justice, Eveline Widmer Schlumpf, avait déclaré: "Je pense que le Tribunal pénal fédéral avait de bonnes raisons. Je ne vois pas de raison de faire appel de cette décision auprès de la Cour suprême."

Peu avant, le tribunal s'était en effet prononcé pour la libération du cinéaste, emprisonné depuis deux mois. Cela, à deux conditions: le versement d'une caution de 3 millions d'euros et une assignation à résidence sous contrôle électronique, en attendant la décision définitive des autorités suisses sur la demande d'extradition formulée par les Etats-Unis. Cette décision ne sera pas connue avant plusieurs semaines, mais la libération de Roman Polanski devrait elle intervenir sous peu, peut-être vendredi. En attendant, Interpol a toutefois tenu à adresser une mise en garde à ses pays membres en indiquant dans un communiqué que "M. Polanski nous a prouvé pendant plus de trente ans qu'il ne s'estimait tenu de respecter aucune décision de justice avec laquelle il n'est pas d'accord".

 

BHL: Un bracelet, "quelle humiliation"


Jeudi, plusieurs personnalités ont salué la décision de la justice suisse. Interrogée sur Europe 1, Mathilde Seigner, la belle-sœur de Roman Polanski, s'est dit "très très très heureuse". "Quand ma sœur me l'a appris, j'avoue que j'ai pleuré", a-t-elle confié. L'actrice a par ailleurs assuré dans les colonnes du Parisien que Nicolas Sarkozy avait "beaucoup soutenu" le réalisateur. "Je n'irais pas jusqu'à dire que c'est grâce au président que Roman a été libéré. Mais il a été super", a-t-elle ajouté.
  

"C'est la moindre des choses qu'il ait été sorti de cette geôle où il était sans aucune raison. Et encore, bracelet électronique, franchement quelle humiliation! Comme s'il était un criminel dangereux, comme s'il représentait une menace pour la société!, a pour sa part déclaré Bernard-Henri Lévy sur RTL. L'intellectuel s'en est par ailleurs pris au milieu du cinéma: "Très peu se sont mobilisés. La plupart des collègues de Polanski aux Etats-Unis sont aux abris. En France, j'ai lancé la première pétition avec Pascal Bruckner, avec Isabelle Adjani, avec Milan Kundera. On n'était pas nombreux, on a eu très peu de signatures. Il n'y a pas eu de mobilisation corporatiste du tout et, en revanche, c'est parce que Polanski était célèbre qu'il a été poursuivi". L'ancien ministre de la Culture, Jack Lang, a lui salué "la raison et le sens de l'humain" des autorités suisses.

 

De son côté, le Quai d'Orsay s'est contenté de déclarer: "Il pourra ainsi retrouver les siens, en attendant que la justice suisse se prononce." Une fois libéré, Roman Polanski devrait donc résider dans son chalet suisse de Gstaad. Les Etats-Unis réclament toujours son extradition. La justice américaine lui reproche une relation sexuelle avec une mineure de 13 ans en 1977. 



Source : lejdd.fr  26-11-2009 




Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens