Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 février 2010 1 15 /02 /février /2010 06:00




Syndicats-Elysee.jpg




Pour sauvegarder le système des retraites, les Français font plus confiance aux salariés qu'au gouvernement ou aux syndicats. Seul un Français sur cinq (21%) déclare en effet qu'il fait confiance au gouvernement en la matière, selon une enquête réalisée par OpinionWay pour le quotidien gratuit Métro de ce lundi 15 février.

 


A la question de savoir à qui ils font «le plus confiance pour sauvegarder le système des retraites», seulement 21% des Français répondent «le gouvernement», 45% «les salariés eux-mêmes», 24% «les syndicats de salariés».

 

L'opposition de gauche n'est pas mieux lotie : seul 14% des personnes interrogées font confiance à «l'opposition de gauche» pour sauvegarder le système. 19% répondent «aucun» de ces acteurs, précise l'étude.

 

Par ailleurs, 55% des Français estiment que la crise n'est «pas terminée» et que la «reprise n'est pas encore là». Seulement 4% pensent que «la reprise économique est déjà en cours», 23% que «le plus gros de la crise est passé et que la reprise est en train de s'amorcer». Enfin, 17% estiment que la crise «va s'aggraver».

 

Cette enquête survient alors que les partenaires sociaux se retrouvent justement ce lundi 15 février à l'Elysée autour du président Nicolas Sarkozy pour un sommet social très attendu où il sera question des retraites. Les déclarations gouvernementales privilégient deux pistes: le recul de l'âge légal de départ en retraite ou/et l'allongement de la durée d'activité.

 

Enquête réalisée par téléphone du 5 au 10 février auprès d'un échantillon de 1.008 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas


Source AFP  14-02-2010


 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

F

Le problème posé par le financement des divers régimes de retraite est un vrai casse-tête pour le gouvernement … et les syndicats.

Le sondage fait clairement apparaître l’incrédulité des français du retour à l’équilibre, tous savent que la situation ne peut que s’aggraver. Le très faible niveau d’emploi des seniors relativise
à lui seul les effets attendus d’un allongement de la durée du travail qui impacte mécaniquement l’âge de départ, les pénalités pou trimestres manquant étant lourdes. Quant à baisser le niveau des
retraites c’est impossible, sauf à profiter de l’inflation. Le problème c’est qu’il n’y a plus d’inflation et que la Banque Centrale Européenne désormais indépendante ne la laissera jamais filer.
Gouvernée par des monétaristes elle a fait de l’inflation son pire ennemi. Depuis 11 ans la hausse des prix a été en moyenne de 2,1%. Mais personne ne parle du pourcentage d’augmentation des impôts
et des charges.

Même remarque pour le niveau des cotisations, l’augmenter consisterait à baisser mécaniquement le niveau des retraites. Quadrature du cercle !!!

Si les régimes complémentaires ont tendance à se porter un peu mieux que le régime général, ils ont probablement eu des frissons avec la chute du CAC 40. Ils vont probablement arbitrer pour des
placements moins risqués … donc d’un rendement moindre. Autre quadrature du cercle !!!

Le régime général va donc devoir être financé par le budget de l’Etat, ce qui risque d’aggraver un peu plus nos déficits donc notre endettement déjà insupportable. Sauf à faire des vrais choix
politiques : choisir entre dépenses sociales et dépenses de prestige ou tout simplement électoralistes …

Comme je n’ai pas encore digéré le cadeau fiscal fait aux restaurateurs, je n’y résiste pas, voilà un bon exemple des choix possibles. Mais, en politique peut on parler de cohérence ?

Lorsque mes enfants se disent convaincus de ne pas avoir de retraite je leur fais un peu d’histoire de France, je leur rappelle les combats ouvriers menés par leurs aïeux.

Rien n’est fatalité. Je suis de ceux qui pensent que seuls les travailleurs détiennent la clé de leur avenir. De l’ardeur de leurs combats dépendra le partage entre revenus du capital et revenus du
travail.

C’est aussi simple que çà.


Répondre

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens