Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 06:00





zapatero-retraites.jpg



 

Le projet du gouvernement socialiste, visant à repousser l'âge de la retraite de 65 à 67 ans, fait un tollé chez les Espagnols. La droite en profite pour creuser son avance dans les sondages. Mais cette décision du leader socialiste espagnol inquiète aussi les syndicalistes français dont certains sont toujours en train de s'arc-bouter sur les  fameux "60 ans" qu'ils considèrent comme un acquis social. 

 

 

Pour la première fois depuis son accession au pouvoir en 2004, le président du gouvernement espagnol, Jose Luis Rodriguez Zapatero perd de sa popularité. Ceci est en projet de repousser de deux ans l'âge de la retraite. (Reuters)

 Les Espagnols rejettent très largement le projet du gouvernement socialiste de relever l'âge de la retraite de 65 à 67 ans, selon un sondage publié, dimanche 7 février, par le quotidien El Pais.

Cette enquête fait apparaître que 84% des Espagnols désapprouvent l'idée d'un recul de l'âge retraite.

 

Des syndicats en colère


Ils sont 80% parmi les électeurs du Parti socialiste de José Luis Rodriguez Zapatero et 88% parmi ceux du principal parti de l'opposition, le Parti populaire (PP, droite).

Le gouvernement de José Luis Rodriguez Zapatero a annoncé fin janvier son intention de reporter progressivement l'âge de la retraite de 65 à 67 ans, provoquant notamment la colère des syndicats.

Le gouvernement "va devoir faire preuve de beaucoup de pédagogie s'il veut mener à bien cette réforme", écrit El Pais.

 

Avance de la droite


Le sondage publié dimanche par El Pais fait aussi état d'un creusement de l'avance de la droite face aux socialistes.

Si des élections législatives avaient lieu maintenant, le PP l'emporterait avec 43,4% des voix contre 37,5% au Parti socialiste (PSOE), soit un écart de près de six points, deux de plus que dans un sondage similaire réalisé en janvier.

Un sondage publié dimanche par le journal El Mundo (700 personnes, du 2 au 4 février) montre également une avance de près de six points de la droite sur les socialistes.

Le gouvernement socialiste semble payer la facture de la crise, l'économie espagnole étant marquée par une envolée du chômage (18,83% de la population active fin 2009), et par une flambée des déficits publics qui attise la nervosité des marchés.

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens