Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2010 5 17 /12 /décembre /2010 11:58

 

Rama-Yade-Jean-Louis-Borloo.jpg 

Rama Yade a choisi son camp. L'ancienne secrétaire d'Etat aux Sports ne s'est pas vue confier la mission qu'elle souhaitait au sein de l'UMP. Elle rejoint donc Jean-Louis Borloo et le Parti radical, apprend-on dans une interview parue jeudi dans « Le Parisien ». Prudente, elle ne quitte pas pour autant l'UMP. Et pourtant elle n’hésite pas à dire que l’UMP ne lui convient plus parce que le parti majoritaire adopte de plus en plus souvent les thèses du Front National.

 

Encore une fois, Rama Yade se rebelle… mais pas trop. Après sa sortie du gouvernement lors du dernier remaniement, l'ex-secrétaire d'Etat aux Sports marque ses distances. Elle annonce qu'elle rejoint le Parti radical de Jean-Louis Borloo dans un entretien à paraître jeudi dans Le Parisien.

 

Pour expliquer sa décision, Rama Yade souligne que l'ancien ministre de l'Ecologie partage "sa nature humaniste et progressiste". Ce n'est pas la première fois d'ailleurs qu'elle évoque cet argument. Mon profil "d'humanisme et de progressisme ne correspond pas forcément" à celui du nouveau gouvernement, avait-elle déjà déclaré sur RTL au début du mois de décembre alors qu'on l'interrogeait sur les raisons de son éviction.

 

Double appartenance

 

Il est vrai que les désaccords entre Rama Yade et la famille sarkozyste n'ont pas manqué durant ses années au gouvernement. En 2007, alors secrétaire d'Etat aux droits de l'Homme, elle ne s'était pas retenue de retoquer Nicolas Sarkozy après le discours de Dakar, affirmant que "l'homme africain étaient entré le premier dans l'Histoire", contrairement à ce qu'avait dit Nicolas Sarkozy. Elle avait ensuite refusé de s'engager dans la bataille pour les Européennes. En 2009, au moment des polémiques autour de Frédéric Mitterrand ou de la prise de l'Epad par Jean Sarkozy, elle avait aussi brisé la solidarité du gouvernement. Pendant la Coupe du Monde de foot, elle avait encore créé un tollé en critiquant le luxe de l'hôtel des Bleus. Devenue trop gênante, Rama Yade a été débarquée.

 

Après cette éviction, la chouchoute des sondages espérait sans doute se voir confier un rôle à la hauteur de ses ambitions. Le porte-parolat de l'UMP lui aurait été proposé. Trop peu pour elle. De son côté, Rama Yade avait proposé à Nicolas Sarkozy de mener une mission sur la cohésion sociale au sein du parti majoritaire. Le président avait dit oui. Mais le nouveau patron de l'UMP, Jean-François Copé, avec qui elle entretient des relations tendues, a dit non. D'où, sûrement, cette décision, qui sonne comme une petite revanche, et une émancipation pour l'ex-protégée de Nicolas Sarkozy.

 

Toutefois, Rama Yade reste prudente. Elle ne rompt pas complètement avec le père –"je reste sarkozyste" affirme-t-elle au Parisien- ni avec l'UMP. Elle aura donc une double appartenance, autorisée par les statuts du Parti radical qui est affilié à la formation présidentielle.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


 

Partager cet article
Repost0

commentaires

facon.gerard 17/12/2010 16:55


Je ne comprends pas Rama Yade et ce revirement illisible. Il aura fallu qu’elle soit «virée» du gouvernement pour prendre ses distances avec l’UMP. Même la solidarité gouvernementale ne saurait
expliquer un tel changement. Je suis déçu de constater qu’elle aussi a fort mal vécu son éviction … Elle est jeune, elle doit prendre le temps. Va t-elle passer, elle aussi pour une arriviste ? En
tout cas elle en prend sérieusement le chemin.

Comme Rachida égérie du Président, elle aura fait long feu, comme l’ouverture d’ailleurs … Radicalité, retour aux fondamentaux comme le déclare Coppé, les mauvais instincts reprennent le dessus
sans que le pays n’y retrouve le moindre avantage. Jeune, vieux, rien n’y fait, la France c’est secondaire, ce qui est le plus important c’est de garder ce satané pouvoir qui rend fou.

Je ne comprends pas davantage ce ralliement à Boorlo qui n’a pas, à mes yeux, une stature d’homme d’Etat et qui a probablement bénéficié d’heureuses coïncidences pour tenir aussi longtemps comme
ministre. Politiquement il ne représente rien, une petite partie du Centre qui ne couvre qu’une petite partie de l’échiquier politique … J’avoue rester fort perplexe sur la carrière politique d’un
homme qui a surtout démontré sa préoccupation d’exister et ce n’est pas l’épisode récent du 1er ministrable qui m’a rassuré sur son charisme.

Au fond Rama Yade est aussi décevante que ses aînés. A croire que la «peste politique» touche autant les jeunes que les vieux et les très vieux …


jp echavidre 17/12/2010 17:03



Oui Rama Yade, qui a fait un bon parcours malgré son inexpérience et ses quelques maladresses aurait pu avoir la décence d'attendre au moins quelques temps avant d'aborder ce virage qu'elle aura
beaucoup de mal à expliquer !.. Les ambitions de tous ces messieurs et dames ne cessent de nous surprendre !..


J.P.E



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens