Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 14:00











Les critiques pleuvent toujours sur Rama Yade, dont les jours au gouvernement semblent comptés. La gauche pourrait en profiter.

 

En s’opposant la semaine dernière à la suppression du droit à l’image collective (DIC), Rama Yade ne se doutait certainement pas qu’elle essuierait un tel flot de critiques. Tancée par Nadine Morano et Eric Woerth, elle a été mise à l’index mardi par François Fillon lors d’une réunion avec les députés UMP. "J'ai naturellement fait savoir à la secrétaire d'Etat ce que je pensais de la méthode qui consiste à se désolidariser de son ministre. Il faudra en tirer les conséquences le moment venu", a-t-il fait savoir. Ce recadrage sévère n’a apparemment pas suffi puisque Luc Chatel et Christine Lagarde en ont remis une couche. "Le Premier ministre a rappelé un certain nombre de principes", a commenté le premier sur i-Télé. "Dans le cadre d'un débat, il y a un certain nombre de lignes rouges. La ligne rouge, c'est en particulier que les arbitrages qui ont été rendus en interministériel (...), c'était le cas sur ce sujet, doivent ensuite être respectés", a-t-il continué.

 

Le ministre de l’Education a ensuite rappelé que c’est au couple exécutif de décider des conséquences de l’incartade de la benjamine du gouvernement. A priori, son sort devrait être réglé lors du prochain remaniement, qui interviendra après les régionales de mars 2010. "Je crois qu'il faut apprendre les règles du jeu, quand on est jeune, c'est parfois un peu plus difficile (…)Il faut parfois qu'il y ait un grand frère, une grande sœur ou un chef d'équipe pour rappeler les règles", a déclaré de son côté Christine Lagarde sur LCI. Des propos peut-être moins violents que les autres, mais pas moins infantilisants. Même Nicolas Sarkozy y est allé de sa petite phrase, en rappelant en conseil des ministres qu'il était "important et nécessaire d'être solidaire", a rapporté Luc Chatel, L’ "opération punition" de Rama Yade s’est également ouverte sur un autre front, celui de l’opinion, où la jeune femme est imbattable. Elle est la membre du gouvernement préférée des Français (70%), un atout qui lui vaut d’être toujours dans l’équipe de François Fillon malgré ses nombreux écarts. Du coup, le Service d’information du gouvernement a commandé un sondage, selon lequel les Français sont en désaccords avec Rama Yade sur le DIC. Une étude qui a opportunément "fuité" dans Le Figaro.

 

Sur une liste PS aux régionales


Actuellement, la secrétaire d’Etat traîne des pieds pour mener la liste UMP dans le Val-d’Oise, comme le lui réclame Valérie Pécresse. La conseillère municipale de Colombes veut s’enraciner dans les Hauts-de-Seine et préférerait donc être tête de liste dans ce département. Ce que Nicolas Sarkozy refuse. "J'ai entendu qu'elle était réticente, nous en reparlerons. Il faut qu'elle réfléchisse à l'opportunité que ça peut être pour elle", a réagi la ministre de l'Enseignement supérieur mardi soir sur Europe1. "Je crois que Rama Yade a un formidable potentiel politique. Elle est jeune. Elle doit se frotter au terrain et au baptême du feu fondateur qu'est l'élection", a-t-elle ajouté.
  

Ce potentiel n’a pas échappé à la gauche, surtout au moment où l’élue est en délicatesse avec sa famille politique. Michèle Sabban, vice-présidente PS du conseil régional d’Ile-de-France penserait à elle pour mener la liste du PS dans les Hauts-de-Seine, relate le Canard Enchaîné. "Nous accordons à Rama Yade le droit d'asile. Les dirigeants de l'UMP peinent à lui trouver un point de chute pour les régionales. Elle est élue à Colombes, dans les Hauts-de-Seine, et je sais sa proximité avec certains socialistes. Pour toutes ces raisons, je lui promets le meilleur accueil", dit l’élue dans le journal satirique. Des propos qu’elle a confirmés dans une interview au Post.fr, tout en précisant n’avoir pas encore parlé de cette éventualité à Jean-Paul Huchon. "Oui, je propose à Rama Yade d'être tête de liste du PS aux régionales dans les Hauts-de-Seine (…) Je suis convaincue que c'est une femme de gauche. Elle le montre à travers ses discours et les valeurs qu'elle défend", explique-t-elle. Une sorte d’ouverture à l’envers.

 
Source : lejdd.fr   04-11-2009

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens