Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 janvier 2010 4 07 /01 /janvier /2010 12:00




Obama-Abbas-Netanyahou-paix-en-2012.jpg




Selon la presse israélienne et arabe, les Etats-Unis ont mis au point un nouveau plan de paix pour le Proche-Orient. Outre la reprise immédiate des négociations, celui-ci préconiserait 2012 comme échéance pour trouver une issue au conflit.

 

La paix au Proche-Orient d'ici à fin 2012. En ce début d'année, la diplomatie n'échappe pas aux bonnes résolutions. Celle-ci vient des Etats-Unis, où la Maison blanche planche sur un nouveau plan de paix au Proche-Orient. Pour Barack Obama, qui a fait de ce dossier l'une de ses priorités en matière de politique étrangère, l'enjeu est de taille, après une première année de mandat marquée par de nombreux revers, dont la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie. Les détails de ce nouveau plan ont été dévoilés lundi par la presse arabe et israélienne, alors que ces derniers temps, les rencontres entre les dirigeants se sont multipliées. Après le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahou, la semaine dernière, c'est en effet Mahmoud Abbas, dont le mandat à la tête de l'Autorité palestinienne a été prolongé jusqu'à la tenue d'élections, qui s'est rendu au Caire lundi, l'Egypte demeurant un acteur-clé dans ce dossier.

 

Ce plan américain, non confirmé officiellement, prévoirait la reprise immédiate des négociations, interrompues il y a un an après l'offensive israélienne dans la bande de Gaza. Selon le quotidien israélien Maariv , cité par la BBC, l'échéancier de ces nouveaux pourparlers prendrait fin en 2012. Un premier délai de neuf mois serait fixé pour trouver un accord sur la question des frontières entre Israël et un futur Etat palestinien. Cette date n'a pas été choisie au hasard: elle correspond au moratoire accepté par l'Etat hébreu quant aux nouvelles constructions dans les colonies israéliennes, Jérusalem excepté.

 

"Pas réaliste" selon Lieberman


Selon le quotidien, passé ce délai, les constructions reprendront dans les régions destinées, selon ce plan, à rester sous le joug israélien. L'Etat palestinien serait lui établi en Cisjordanie et dans la bande de Gaza selon des frontières basées sur la ligne d'armistice en vigueur entre 1949 et 1967. Au terme de ces neuf mois, les négociateurs aborderont les questions-clés, à savoir le statut de Jérusalem et le sort des réfugiés palestiniens. Soit deux thèmes sur lesquels aucune des deux parties ne souhaite faire de concessions. En repoussant les négociations sur ce statut final, les Etats-Unis comptent donc faire avancer les autres points. Selon le journal Maariv, Washington serait prêt à envoyer des lettres de garantie sur le respect des échéances aux deux parties. De leur côté, Israéliens et Palestiniens devront s'engager par écrit sur leurs obligations réciproques, rapporte le porte-parole du ministère égyptien des Affaires étrangères, cité par le quotidien arabe Al-Ahram .

 

Mais les premières déclarations des deux camps n'augurent rien de très positif. Le ministre israélien des Affaires étrangères, l'ultranationaliste Avigdor Lieberman, s'est ainsi prononcé contre la fixation d'une date limite aux négociations. "Il n'est pas possible de parvenir à un accord sur les frontières définitives en neuf mois, et à un accord final en deux ans (…) Ce n'est pas réaliste", a-t-il déclaré à l'issue d'une rencontre avec Tony Blair, l'envoyé spécial du Quartette pour le Proche-Orient (Etats-Unis, Russie, ONU, Union européenne), selon des propos rapportés par le quotidien israélien Haaretz. Côté palestinien, Mahmoud Abbas a rappelé lundi que le gel de la colonisation israélienne dans les territoires palestiniens était un préalable obligatoire à la reprise des pourparlers de paix. Prochaine étape diplomatique le 8 janvier: le chef des renseignements égyptiens Omar Souleimane et le ministre des Affaires étrangères Ahmed Aboul Gheit doivent se rendre à Washington pour finaliser ce plan de paix. L'émissaire américain pour le Proche-Orient, George Mitchell, est ensuite attendu dans la région. La Maison blanche semble déterminée à donner du corps à ses bonnes résolutions.



Source : lejdd.fr  04-01-2010 



 Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens