Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2011 3 20 /04 /avril /2011 07:00

 

sarkozy-ardennes-discours.jpg

 

Tout le monde s’est emparé de l’affaire de la « prime de 1 000 Euros » comme si c’était l’idée géniale qui allait résoudre, d’un seul coup, le problème du pouvoir d’achat des Français. François Baroin a commencé à mettre des bornes, Christine Lagarde a rassuré le patronat en expliquant que les 1 000 Euros était un maximum, le MEDEF a crié au loup, les syndicats ont expliqué que ce n’était pas cela qui les préoccupaient mais les salaires.. Mardi 19 avril, Nicolas Sarkozy était dans les Ardennes. Dans un discours, le chef de l'Etat a confirmé les récentes annonces du gouvernement, souhaitant associer les salariés à la reprise économique. Et personne ne le fera changer d’avis !.. Arrêt, peut être provisoire, de la cacophonie gouvernementale sur ce sujet.. A suivre donc.

 

Opération séduction pour Nicolas Sarkozy. Mardi, en déplacement dans les Ardennes, le chef de l'Etat a tenté de renouer avec les ouvriers, qui étaient, avec les retraités, au cœur de son électorat en 2007. Dans un discours prononcé à Renwez où il doit participer à une réunion avec les maires du département, le président de la République a affirmé que les salariés – à qui on a demandé "de se serrer la ceinture" pendant la crise – devaient bénéficier de la reprise. "Dans les grandes entreprises, s'il y a une forte augmentation des dividendes, il faudra que les salariés en aient une partie", a déclaré le chef de l'Etat, insistant sur le fait que "si ça va mieux (…), les salariés y sont pour quelque chose". Et personne ne le fera changer d'avis. "C'est une question de justice (…) Je ne céderai pas", a-t-il ajouté.

Concernant les petites et moyennes entreprises (PME), Nicolas Sarkozy a également annoncé que le gouvernement les inciterait à verser une "prime exceptionnelle" à leurs salariés. Une prime qui serait exonérée de charges sociales et que le chef de l'Etat souhaite voir votée par le Parlement en juin prochain. "Il faut que dans toutes les entreprises les salariés aient le sentiment qu'on tient compte de leurs efforts", a-t-il ajouté, précisant toutefois que cette prime ne sera pas "une obligation".

Sarkozy s'en prend (à nouveau) aux 35 heures

Malgré ces annonces, Nicolas Sarkozy, sourire aux lèvres, a voulu rassurer les personnalités présentes dans la salle: "Je ne suis pas socialiste, je ne suis pas de gauche"… Comme pour prouver ses dires, le président de la République a taclé le dispositif des 35 heures, mis en place par le gouvernement socialiste de Lionel Jospin en 2000. "Pas un seul pays (à part la France) n'a choisi les 35 heures (…) Cela nous a coûté cher", a estimé Nicolas Sarkozy. Avant d'ajouter: "Le problème ne vient pas de la quantité de travail mais de sa qualité. Travailler 35 heures dans une entreprise où vous n'êtes pas respecté est un drame. Travailler 40 heures dans une entreprise où l'on se sent bien n'est pas un problème."

Dans un département où il avait pour la première fois évoqué "la France qui souffre" en décembre 2006 – genèse de son célèbre "travailler plus pour gagner plus" –, Nicolas Sarkozy a toutefois insisté sur l'importance du travail, appelant les Français à "faire des efforts" pour que le pays reste la cinquième puissance mondiale. "La France ne peut pas rester à l'écart du changement. Si nous voulons rester ce que nous sommes, si nous voulons garder notre modèle social, il faut nous adapter aux réalités du monde actuel. Il faut travailler davantage, il faut innover davantage, il faut investir davantage", a renchéri le président, sous les applaudissements des élus locaux présents. Pour finir, il a également mis en garde contre une certaine "nostalgie". Selon lui, l'Hexagone ne peut pas "contempler son passé" ou être "un souvenir". A quelques mois de l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy a donc un nouveau leitmotiv: aller de l'avant.

 

 

Source : lejdd.fr  19-04-2011

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens