Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 11:00

nicolas-sarkozy-candidat-pour-2012.jpg

 

 

 

Pendant toute la phase de la primaire Socialiste, Nicolas Sarkozy, que l’on savait prompt à répliquer, s’est (presque) abstenu de tout commentaire. Et pourtant, tout ne s’est pas passé comme le Président et son équipe de l’Elysée l’avaient prévu et souhaité. Ils espéraient une finale dans un mouchoir de poche, qui laisserait le Parti socialiste divisé. C'est raté : François Hollande recueille plus de 56 % des suffrages. Ils espéraient pouvoir instruire le procès en « ringardisation » du PS, s'il avait été emmené par Martine Aubry, et récupérer ainsi les voix du centre. Mauvais calcul. Comme il aurait été facile d’attaquer Martine Aubry sur ses 300 000 emplois jeunes, la vieille recette ressortie 10 ans après. Comme il aurait été facile de lui rappeler les « ravages » causés à l’économie française toute entière par la loi des « 35 heures » appliquée sans discernement..Tant pis, n’en parlons plus, il faudra faire avec Hollande. L'équipe de Nicolas Sarkozy a donc choisi de critiquer l'inexpérience du candidat Hollande et le flou de ses propositions. Sans omettre de rappeler la "gauche molle" qu'il incarnerait... selon Mme Aubry.

Le partage des rôles est simple : M. Sarkozy va continuer à faire le président qui affronte la crise à l'échelle internationale. L'UMP va attaquer le PS bille en tête, à partir de mardi 18 octobre, avec une convention censée démonter son programme. "Toute la campagne va consister à débusquer François Hollande", explique un conseiller du président de la République. "Nicolas Sarkozy va se mettre dans la roue d'Aubry et l'attaquer sur son inexpérience, son incapacité à trancher, lui qui n'a jamais fait que des compromis au PS, et son grand écart idéologique. A-t-il la vision d'Arnaud Montebourg ou celle de Pascal Lamy ?", poursuit ce proche, qui se réfère ainsi au directeur général de l'Organisation mondiale du commerce.

Nicolas Sarkozy gestionnaire de la crise

"Avec ces primaires, le PS a réussi à avoir un candidat, mais pas de clarté. Il appartient à la majorité et à l'UMP d'éclairer les Français", estime Franck Louvrier, conseiller en communication de l'Elysée. Brice Hortefeux, vice-président de l'UMP, qui coordonne la cellule "riposte", a dégagé quatre axes d'attaque : la politique énergétique, les embauches dans la fonction publique, la politique vis-à-vis des banques et la réforme des retraites. "Le PS est désormais le seul parti au monde à préconiser l'abaissement de l'âge de la retraite", accuse M. Hortefeux.

Le chef de l'Etat va, lui, se présenter en gestionnaire de crise. Il veut aboutir à un accord franco-allemand pour le sauvetage des banques, le faire adopter, le 23 octobre, au conseil de la zone euro à Bruxelles, s'envoler si nécessaire pour Pékin et Washington, avant d'accueillir le G20 à Cannes, début novembre. L'exercice est toutefois délicat : le président craint que le G20 ne tourne à la mise sous tutelle de l'Europe par la Chine et les Etats-Unis s'il s'avère que les Européens ne parviennent pas à gérer leur monnaie commune.

M. Sarkozy va aussi devoir expliquer son intervention pour recapitaliser les banques, trois ans après les avoirs renflouées sans que l'Etat français ait eu un gain en capital. Il compte donc faire la pédagogie de son action à la télévision, sans doute lundi 24 octobre.

La droite est maintenant en position favorable

Ce président qui gère la crise doit permettre de stigmatiser, par opposition, la faiblesse de caractère supposée du candidat socialiste. "François Hollande n'est pas celui qui semble avoir la plus forte personnalité. Il suffisait de regarder le débat, entre le bulldozer et le passe-muraille", souligne M. Louvrier. M. Hollande a anticipé ces attaques : depuis des semaines, il explique que M. Sarkozy ne fait que réagir à la crise et non la prévenir.

Personne, dans l’entourage du chef de l’Etat, n’hésitera à ressortir les bons mots de Ségolène Royal à propos du candidat Hollande qui n’a « jamais rien décidé depuis 30 ans » ou de Martine Aubry : « quand c’est flou, il y a un loup ».

La droite est maintenant en position favorable. Elle va avoir les médias à sa disposition afin de rattraper le temps de parole dévolu au PS pendant des semaines. Elle ne doit pourtant pas se tromper. S’il est nécessaire de décortiquer le programme socialiste, mettre le doigt sur les incohérences, dénoncer la démagogie, il faut, dans le même temps proposer des solutions à la crise, à l’emploi, au pouvoir d’achat. Des solutions claires, concrètes et crédibles.

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens