Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 10:30

Francois-Hollande-presentation-projet-26-janvier-2012.jpg   

 

Très critiqué par ses adversaires politiques ces dernières semaines pour son absence de propositions, François Hollande a du abattre ses cartes peut être un peu plus tôt qu’il ne l’aurait souhaité. Il a dévoilé le 26 janvier le détail de son programme avec, encore pas mal de zones d’ombres notamment dans le financement. L’ensemble est assez timide, sans grande ambition, avec des mesures que l’on retrouve chez plusieurs autres candidats. Mais il faut dire que la marge est étroite : Hollande qui veut être réaliste pour être crédible a tablé sur une croissance de 0,5 % en 2012. Alors quand il assure la mise en place de mesures d’urgence dès son élection avec des financements qui, forcément, seront longs à mettre en place.. les explications sont un peu hasardeuses.

Pas vraiment de quoi faire rêver. Mais dans l'équipe du candidat, on justifie comme on peut ce retour à la réalité. "Il ne faut pas confondre la notion de rêve français et l'idée de faire rêver les gens", fait valoir Manuel Valls. Subtile nuance qu'il aura bien du mal à expliquer ? "Un homme d'Etat comme François Hollande pense-t-il qu'il peut faire rêver les Français avec la situation économique que nous connaissons? Non", concède même le directeur de la communication du candidat. Et d'ajouter, dans la foulée : "Mais il y a un rêve. Ce pays se sent abîmé. Il faut lui donner une perspective."

Le programme reprend beaucoup des thèmes chers à la gauche notamment dans les questions de société. ce sont souvent des voeux pieux mais qui ont le mérite de na pas couter très cher (lutte contre le "délit de faciès" ??).  Il confirme également les sujets du candidat Hollande exposés lors de la primaire du parti Socialiste : création d’emplois dans l’Education (toujours pas très clair) et contrat inter-générations pas très bien chiffré lui non plus !.. Les critiques de l’UMP et des autres formations politiques vont très certainement pleuvoir ces prochains jours.. On peut annoncer, en particulier, une nouvelle facherie avec les écologistes car, excepté ce qu'il avait annoncé pour le nucléaire, on ne voit pas beaucoup d'autres propositions reprises à ses "amis" verts. Mais François Hollande sera très certainement amené à apporter des précisions et peut être des compléments !..

Voici, en résumé, les principales mesures de François Hollande, qui a détaillé jeudi 26 janvier dernier le chiffrage de son programme présidentiel.

 

Emploi :

- créer 150.000 emplois d'avenir pour l'insertion des jeunes

- mettre fin à la défiscalisation et aux exonérations de charges sur les heures supplémentaires, sauf pour les TPE

- "contrat de génération": "permettre l'embauche par les entreprises, en CDI, de jeunes, accompagnés par un salarié plus expérimenté qui sera ainsi maintenu dans l'emploi jusqu'à son départ à la retraite".

- augmentation des cotisations chômage pour les entreprises qui abusent des emplois précaires

- création de 1.000 postes par an pour la police, justice, gendarmerie

- dès l'été 2012, réunion d'une grande conférence économique et sociale, "saisie des priorités du quiquennat"

 

Relance de la production, de l'emploi et de la croissance :

- Création d'une Banque publique d'investissement et d'un Livret d'épargne industrie au profit des PME. Doublement du plafond du livret de développement durable

- Rééquilibrage de l'impôt sur les sociétés au profit des PME et des TPE et au détriment des grandes entreprises

- Couverture intégrale de la France en très haut débit d'ici à dix ans

- Préservation du statut public des entreprises détenues majoritairement par l'Etat (EDF, SNCF, La Poste...)

- Séparation des activités des banques "utiles à l'investissement et à l'emploi de leurs opérations spéculatives", bannissement des banques françaises des paradis fiscaux, interdiction des "produits financiers toxiques" et des stock-options, sauf pour les entreprises naissantes, encadrement des bonus et sur-taxation de 15% des bénéfices des banques

- Réduction du déficit public à 3% du PIB et retour à l'équilibre fin 2017

- Suppression de 29 milliards d'euros de niches fiscales "équitablement répartis entre les ménages et les entreprises"

- Montée en puissance du financement des "priorités" jusqu'à 20 milliards d'euros en 2017

- Coup d'arrêt à la révision générale des politiques publiques (RGPP) et à l'application "mécanique" du non-remplacement d'un fonctionnaire sur deux.

 

Réforme fiscale :

- Fusion à terme de l'impôt sur le revenu et de la CSG

- Nouvelle tranche à 45% pour les revenus supérieurs à 150.000 euros par part et plafonnement à 10.000 euros de la diminution d'impôt tirée des niches fiscales

- augmentation de 25% de l'allocation de rentrée scolaire dès septembre

- abaissement du plafond du quotient familial pour les 5% de ménages les plus aisés

- relèvement de l'impôt sur la fortune pour les plus gros patrimoines et abattement sur les successions ramené à 100.000 euros par enfant.

 

Education et Jeunesse :

- création de 60.000 postes supplémentaires dans l'Education en 5 ans

- augmentation de "25%" de l'allocation de rentrée scolaire dès septembre

- allocation d'études et de formation sous conditions de ressources

- abrogation de la circulaire sur les étudiants étrangers

 

Retraites et Santé :

- départ à 60 ans pour ceux qui ont cotisé toutes leurs annuités. Pour le reste, négociation dès 2012 pour définir "âge légal, "montant des pensions notamment".

- augmentation de la part de rémunération forfaitaire des médecins généralistes. Encadrement des "dépassements d'honoraires", favoriser une baisse du prix des médicaments.

- assistance médicalisée pour "terminer sa vie dans la dignité", dans des "conditions précises et strictes"

 

Société, Numérique, Environnement et Energie :

- l'obligation pour une commune de construire des logements sociaux est portée de 20 à 25%. Mixité sociale

- banlieues: lancement d'opérations de renouvellement urbain. Maintien des services publics. Augmentation des moyens, notamment scolaires. Présence régulière des services de police.

- remplacement de la loi Hadopi par une loi "signant l'acte 2 de l'exception culturelle"

- lutte contre le "délit de faciès"

- loi favorisant l'égalité professionnelle homme/femme

- ouvrir le droit au mariage et à l'adoption aux couples homosexuels

- réduire la part du nucléaire dans la production d'électricité de 75 à 50% à l'horizon 2025

- fermeture de la centrale de Fessenheim, poursuite du chantier de l'EPR de Flamanville

 

Institutions :

- loi de 1905 sur la séparation Eglise/Etat inscrite dans la Constitution, en tenant compte du statut de l'Alsace et Moselle

- réforme du statut pénal du chef de l'Etat

- droit de vote accordé aux étrangers aux élections locales

- loi sur le non-cumul des mandats, introduction d'une part de proportionnelle aux législatives

- Réduction de 30% de la rémunération du président et des ministres

 

Europe et International :

- Proposition d'un "pacte de responsabilité, de gouvernance et de croissance", création d'euro-obligations et nouveau traité franco-allemand

- Proposition d'une politique commerciale européenne anti-dumping social et environnemental

- Contribution climat-énergie aux frontières de l'Europe

- retrait immédiat de nos troupes d'Afghanistan

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens