Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 mars 2012 1 26 /03 /mars /2012 07:00

Francois-Bayrou-Zenith-Paris-25-mars.jpg

 

 

François Bayrou a tenté, lors de son meeting au zénith de Paris dimanche 25 mars, une incursion sur le thème de l'insécurité. Il souhaite faire de la lutte contre le trafic d'armes une "priorité nationale". Mais ce qu’il a surtout recherché lors de ce meeting, très important pour lui, c’est d’abord faire oublier ses propos malheureux suite au drame de Toulouse et ensuite relancer une campagne qui s’essouffle depuis près de deux semaines.

Son premier pari est réussi : remplir ce dimanche 25 mars le Zénith malgré un tassement dans les sondages et une semaine centrée sur le drame de Toulouse. Pour le deuxième - relancer sa campagne et espérer un effet Zénith comme d'autres ont eu un effet Bourget ou Villepinte -, il faudra attendre encore un peu avant de savoir si François Bayrou l'a relevé. Dans un discours de plus d'une heure trente, le candidat du Modem a donné sa vision de la France et de la République. Chahuté ces derniers jours pour avoir continué sa campagne malgré la fusillade dans une école juive, le leader centriste est revenu sur le thème de la sécurité. Il a estimé que la "République (avait) des questions à se poser" après le drame de Toulouse et Montauban en s'étonnant qu'un "assassin désaxé" repéré par "tous les services" puisse "se constituer un arsenal d'armes de guerre".

"Et quand sans aller jusqu'au terrorisme la violence et l'intolérance montent dans toutes les couches de la société, spécialement chez les plus pauvres, que les appels à la haine tournent sur Internet, alors la République, si elle ne se pose pas de questions, ne fait pas son devoir", a ajouté le patron du MoDem, répondant ainsi aux critiques de Nicolas Sarkozy à son encontre. "Mettre en cause la société, montrer du doigt la France, la politique, les institutions, ce n'est pas digne. Ce n'est pas faire preuve d'un esprit de responsabilité dans un moment où la nation a d'abord besoin d'unité", avait dénoncé le chef de l'Etat à propos du leader centriste.

La lutte contre le trafic d'armes en priorité

Pour François Bayrou, "lorsque, devant le chômage, devant les déficits, devant l'appauvrissement du pays, devant l'intégration manquée, la vie politique refuse de regarder en face les questions les plus graves de son temps, ruse avec les demis mensonges et les demi-vérités, multiplie les promesses fallacieuses et les polémiques partisanes, alors la République est désertée par ceux qui devraient la défendre". "Et lorsque devant toutes ces questions tout le monde croit que c'est une fatalité, et qu'il n'y a rien à faire, et plus personne en qui croire, et que dans les têtes, au fond, chacun baisse les bras, se résigne à ne plus agir, alors c'est la République qui est abandonnée", a-t-il ajouté en expliquant que pour sa part il "ne laisserai pas continuer cette dégradation".

Alors François Bayrou propose : "La lutte contre le trafic d'armes" sera "une priorité de l'action publique" s'il est élu. "Tout le monde dit que les armes de guerre circulent librement, depuis des années, en France et particulièrement dans les quartiers. Apparemment, tout le monde s'en accommode. Or ceci n'est pas acceptable", a-t-il dénoncé.

 

Source : leJDD.fr  25-03-2012 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens