Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 octobre 2014 5 03 /10 /octobre /2014 13:05

Pierre-Moscovici-malmene-a-Bruxelles.jpg 

 

Malgré son éloquence et sa force de conviction, Pierre Moscovici a eu fort à faire, hier 2 octobre à Bruxelles, devant la commission économique du Parlement européen. Au point qu'il n'est plus tout à fait sûr de pouvoir conserver l'épais portefeuille de commissaire pour les Affaires économiques et financières, la Fiscalité et l'Union douanière pour lequel il a été désigné par Jean-Claude Juncker, le nouveau président de la Commission européenne.  Mais avant toute nomination définitive des membres de l'exécutif communautaire, les députés européens ont la possibilité de « barrer » un candidat.

Devant un hémicycle plein à craquer, Moscovici, qui s'est préparé depuis des semaines pour ce grand oral (notamment en rencontrant une vingtaine de parlementaires de tous bords), se fait rabrouer dès la première question. C'est le Français Alain Lamassoure, élu de la droite européenne (PPE), qui donne le ton : « Votre candidature suscite un malaise car vous avez échoué dans votre pays. » La charge est rude. Rompu aux joutes politiques, l'ancien ministre de l'Economie assure avoir réduit les déficits, « au prix d'un effort structurel très important », et donne des gages sur sa conduite future : « J'aurai une boussole, les règles, rien que les règles, toutes les règles, et si un pays, grand ou petit, ne remplit pas les obligations prévues par les traités et se trouve dans une procédure de déficit excessif, et c'est le cas de la France, je les suivrai sans faillir. » Un peu plus tard, en réponse à une députée de la gauche de la gauche (GUE), Moscovici glisse cependant que s'il est bien là pour faire appliquer les règles, il le fera « avec peut-être les marges qu'elles offrent ».

«Etes-vous légitime pour demander plus de réformes?»

Les attaques de la droite redoublent. A une quinzaine de reprises, elle rappelle le Français à son bilan. « Etes-vous légitime pour demander plus de réformes aux pays qui en ont besoin ? » lance un député PPE. « La France a indiqué qu'elle n'allait pas réduire ses déficits en raison de circonstances exceptionnelles. Je demande son avis au commissaire désigné », raille le PPE Dariusz Rosati. A la centriste française Sylvie Goulard, qui lui reproche d'avoir voté la confiance à Valls, Moscovici répond sur la défensive : « C'est une appréciation globale, ça ne veut pas dire que je cautionne en tout Manuel Valls. » Une autre centriste, la Néerlandaise Sophie in't Veld, porte l'estocade : « Comment pouvons-nous être certains que vous êtes le braconnier qui devient le garde-chasse ? » Même le Vert Pascal Durand estime que le Français devrait changer de portefeuille car « il n'arrive pas dans de bonnes conditions ».

Mardi, plusieurs responsables des différents groupes politiques de la commission économique vont sans doute imposer à Moscovici un nouveau round de questions. Une humiliation. Furieuse, la socialiste Pervenche Berès dénonce une « prise d'otage » par la droite pour se venger de la mise en difficulté de deux des siens, l'Espagnol Miguel Canete et le Britannique Jonathan Hill, pressentis comme commissaires, l'un au Climat et l'autre à la Stabilité financière. Le pacte de majorité conclu entre les deux grands groupes au Parlement européen, le PPE et les socialistes, est en train de se déliter. Et Moscovici pourrait en faire les frais.

 

Source : LeParisien.fr  03-10-2014 

 

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens