Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 septembre 2012 5 07 /09 /septembre /2012 17:00

Pierre-Moscovici-a-confirme-que-l-Etat-apporterait-sa-grant.jpg

 

 

Pour boucler son budget 2013, la France compte sur de nouvelles recettes, mais aussi sur des réductions de dépenses. C'est ce qu'a annoncé jeudi 6 septembre dernier le ministre de l'Economie et des Finances, Pierre Moscovici.  Mais cela, on le savait depuis bien longtemps !.. Alors que cherche Pierre Moscovici ? Préparer le discours télévisé de François Hollande prévu pour lundi prochain ? Veut-il réserver la primeur du détail des mesures au Président ou au Premier Ministre ? Ou bien est-il encore en train de chercher comment se sortir de la nasse dans laquelle tout le gouvernement s’est fourré en faisant croire aux Français que tout allait pour le mieux ?

Il faudra faire encore plus d'efforts en 2013. C'est en substance ce qu'a annoncé Pierre Moscovici jeudi 6 septembre dernier au soir. Les efforts "ne reposeront pas uniquement sur les recettes. Il y aura des réductions de dépenses", a déclaré le ministre de l'Economie et des Finances lors d'une réunion du centre de réflexion Bruegel à Bruxelles.

Reste encore à savoir qui sera concerné par ces efforts supplémentaires. Mais le locataire de Bercy est resté relativement évasif sur la question. Il a simplement évoqué des coupes "dans les ministères, les institutions sociales" et les collectivités "locales".  Selon Pierre Moscovici, il s'agit là d'une "question de souveraineté, d'indépendance" qui garantit la "crédibilité de la politique budgétaire". 

Tenir les engagements européens

Mardi, François Hollande avait quant à lui promis "une stabilité des dépenses et des effectifs de la fonction publique", ainsi qu'"une réduction des déficits" dans le prochain budget 2013. Alors que le gouvernement a abaissé ses prévisions de croissance, Pierre Moscovici a confirmé l'objectif de ramener le déficit public à 4,5% du PIB en 2012, puis à 3% en 2013 avant l'équilibre en 2017, pour tenir les engagements européens de la France.

Fin juillet, le Parlement a voté une loi de finances rectificative du budget 2012 qui prévoit 7,2 milliards d'euros de hausses d'impôts supplémentaires et 1,5 milliard d'euros de gel de dépenses. Mais le budget 2013, qui doit être présenté fin septembre, supposera un effort encore plus important, évalué par la Cour des comptes à 33 milliards d'euros au moins. Car si la prévision de croissance qui est aujourd’hui de 1,2 % devait être abaissée, ce qui parait certain, alors c’est quelques milliards d’euros de plus qu’il faudra trouver (5 ou 6 peut être ?)

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 07/09/2012 19:27

Elémentaire mon cher Watson … Nécessité faisant Loi. La chimère d’un impôt spécial réservé aux très riches n’a pas tenue longtemps. Le contribuable n’ayant plus beaucoup de laine sur le dos il va
falloir que le gouvernement choisisse entre une recette nouvelle calée sur une assiette large (TVA, CSG), une réduction drastique des dépenses ou un peu des deux. C’est probablement le choix qu’il
va faire, ce ne sera pas le meilleur mais au moins le mythe de la dépense intouchable prendra enfin un coup dans l’aile.

Comment Hollande pourra t-il vendre une augmentation de ce type d’impôt alors qu’il s’est privé bêtement, par pure idéologie, de la hausse de TVA déjà votée donc à mettre au compte de Sarko ?

En un mot comment va-t-il trouver 33 milliards sans «fâcher» son électorat ?

Si le gouvernement entend conserver un effectif constant dans la Fonction publique il va devoir demander à de nombreux ministères des efforts soutenus en raison du recrutement massif de profs, de
gendarmes, de magistrats et de policiers … Bonjour l’ambiance, on n’a pas fini d’entendre parler de la «casse du Service public» Faire maigrir les collectivités locales est en soi une excellente
chose si, toutefois, ceci ne se transforme pas en de nouvelles hausses d’impôts locaux. Mais, sur ce point, contrairement à la droite, le gouvernement est tranquille, nos chers élus, le plus
souvent de gauche vont avoir des scrupules pour utiliser leurs mauvais arguments habituels se résumant en quelques slogans « transferts de charges, abandon de l’Etat… »

La situation peu enviable du gouvernement a au moins un mérite, celui de reconnaître que rien ne va plus et de parler enfin de compétitivité, le chômage étant, plus que jamais, le fléau du pays. La
aussi il va y avoir de l’ambiance. La CGT ne reculera pas, le patronat qui a rarement vu ses carnets de commandes aussi bas va être exigeant en termes d’emplois donc de compétitivité car, quoiqu’on
en dise, c’est lui qui décide de créer des emplois. Retrouver la compétitivité va coûter affreusement cher en exigeant un transfert de charges sociales …

Je le vois bien mal parti le Père François mais, à sa décharge il faut bien reconnaître qu’il hérite d’une situation qui ne date pas d’hier.

De ces dernières semaines je retiens un fait positif. Enfin, s’ils veulent bien l’entendre, les français savent que le Père Noël a décidé d’écourter sa tournée, pour raison d’économies sa tournée
ne passera plus dans notre pays…

Je ne cesse de le dire, il faut, de toute urgence chasser le gaspi sans la moindre complaisance, la moindre compromission.

Voilà sur quoi sera jugé le gouvernement.

jp echavidre 07/09/2012 21:25



Il est sur que François Hollande ne pouvait pas trouver une pire situation. Je ne voudrais pas être à sa place mais, après tout, lui devait savoir et il l'a voulue la place !..


Je pense qu'il doit assez mal dormir la nuit car il est évident que les mesures qu'il va être obligé d'annoncer et d'expliquer seront assez mal comprises par son électorat tout au moins par le
noyau dur qui ne va pas bien comprendre pourquoi, il y a trois mois on faisait comme si tout allait pour le mieux et que maintanant tout va mal... La stratégie "je tiens mes promesses électorales
et vite.." n'atait surement pas la meilleure mais que pouvait-il faire d'autre.


Mais je ne me fais pas trop de soucis pour lui ni pour ceux qui l'entourent je me fais plutôt du soucis pour nous car nous allons avoir une sacrée pillule à avaler !...



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens