Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 18:00

Jean-Francois-Cope-service-civique-copie-1.jpg

 

Objectif jeunes. Alors que la France (et le monde) a les yeux rivés vers New York, Jean-François Copé a proposé mardi 16 mai dernier la mise en place d'un "service civique" de quatre mois, "obligatoire et rémunéré",pour tous les jeunes de 18 à 25 ans. Un service civique obligatoire rémunéré 350 euros par mois. Un projet qui a été envisagé à plusieurs reprises depuis que l’on a supprimé le service militaire obligatoires pour les garçons. Projet toujours repoussé pour son coût et pour les difficultés de mise en œuvre. Une idée qui pourrait pourtant être reprise dans le projet de l'UMP pour 2012.

Le patron de l'UMP réunissait ce 16 mai dernier son club Génération France sur le thème de la jeunesse. Une jeunesse qui subit une "perte de repères", un "repli identitaire" et un "conflit générationnel", explique le député-maire de Meaux.  Alors, pour renouer le lien entre "les jeunes et la communauté nationale", notamment via "l'engagement associatif et citoyen",Jean-François Copé s'est inspiré d'une idée du président américain J.F. Kennedy : "rendre à son pays ce qu'il nous a donné". Partant du constat qu'en France "on peut créer sa propre entreprise à 16 ans mais pas son association", il propose aussi "d'abaisser à 16 ans la majorité associative". Génération France entend aussi apporter comme "contribution au projet présidentiel de l'UMP pour 2012 un service civique obligatoire sur une période de quatre mois payé 350 euros par mois". A titre de comparaison, un stage en entreprise est aujourd'hui gratifié de 417,09 euros si le stage dépasse deux mois.

Le service civique obligatoire se ferait en deux parties: "un tronc commun de 15 jours pour ménager un temps de mixité sociale dédié à la citoyenneté et au cours duquel chaque jeune définirait son projet personnel". "Le service proprement dit suivrait" et s'organiserait autour "des missions de service public",a poursuivi Copé. Et pour les jeunes qui travaillent, a-t-il précisé, le dispositif prévoit la possibilité de "tronçonner" le service civique. Le coût de l'opération est estimé à "1,8 milliard d'euros" soit "3.000 euros par jeune pour une tranche d'âge de 600.000 sur quatre mois".

Et le service civique actuel ?

Bref, il s'agirait d'un vaste plan. Mais, si cette proposition venait à être appliquée, elle court-circuiterait le service civique instauré sur la base du volontariat par Martin Hirsch. Jean-François Copé a dit souhaiter, par ce dispositif, compléter l'idée de l'ex Haut-Commissaire aux solidarités actives qui était une "étape indispensable".Pour rappel, la semaine dernière Laurent Wauquiez avait provoqué un tollé en proposant d'amender sérieusement le RSA, une autre réalisation de Martin Hirsch lorsqu'il était au gouvernement.

En outre, pour renforcer les synergies entre le monde éducatif et celui de l'entreprise, Jean-François Copé et son club proposent la mise en place de "classes-métiers", inspirées des classes "sports-études",après la troisième. Il ne s'agirait pas d'une orientation définitive, selon le patron de l'UMP, et cette mesure vise, selon lui, à "positiver le parcours d'un jeune" et de l'aider à s'insérer dans la vie professionnelle à l'image des "modèles anglo-saxons".

 

Source : leJDD.fr  16-05-2011 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens