Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 mai 2011 4 05 /05 /mai /2011 07:00

 sem11mia-Z31-sarkozy-gravelines.jpg

 

 

 

La question du nucléaire sera, sans aucun doute, au centre de la campagne électorale pour les élections présidentielles de 2012. S'exprimant devant les ouvriers de la centrale de Gravelines, dans le Nord, Nicolas Sarkozy a réaffirmé, mardi 3 mai, l'engagement total de l'Etat français dans la filière nucléaire. Durant son intervention, le mot «confiance» a d'ailleurs été cité à plusieurs reprises. En mars dernier, le président avait déjà vanté le nucléaire français, comme étant «le plus sûr du monde».

«J'ai voulu venir pour vous parler d'un sujet grave et sérieux après le drame de la centrale japonaise. Je tiens à manifester la confiance de la France et des Français dans la filière nucléaire et dans le savoir-faire des agents EDF»,  a déclaré en préambule le Président de la république. «En tant que chef de l'Etat, j'ai confiance dans la sécurité du parc. Je n'ai pas été élu pour le remettre en cause, il ne sera pas remis en cause», a-t-il souligné.

«Le moratoire c'est le choix du Moyen-Age»

«Faire confiance au nucléaire, c'est continuer à investir dans le nucléaire. Ce n'est pas le moratoire. Le moratoire, c'est le choix du passé et du Moyen-Age », a-t-il par ailleurs déclaré en référence au débat qui agite pro et anti-nucléaire depuis quelques semaines. « Je veux que vous sachiez qu'on va continuer à investir dans le nucléaire. Si je prenais la décision folle de fermer le parc nucléaire français, il faudrait trouver 45 milliards d'euros.» «Et à cause d'un tsunami au Japon il faudrait remettre en cause ce qui fait la force de la France ?», s'est-il interrogé. «Arrêter le chantier de Flamanville, il n'en est pas question. Drôle d'idée d'arrêter la centrale qui sera la plus sûre», a-t-il ajouté plus tard dans son discours.

«Mais est ce que nous voulons uniquement le nucléaire ? Non. Nous voulons le nucléaire et les énergies renouvelables. Et nous allons investir massivement dans les énergies renouvelables», a assuré le chef de l'Etat.

Concernant la filière nucléaire, il a rappelé qu'un audit avait été demandé. «Il sera fait dans la transparence la plus totale. Nous nous engageons à arrêter la centrale qui poserait problème.»

«Que deviendra le pouvoir d'achat des Français si leur facture d'électricité est multipliée par quatre ?», a-t-il encore dit.

Un message politique sur les retraites

S'adressant aux agents de la centrale de Gravelines, le président a également fait passer un message sur la réforme des retraites. «Je sais que nous avons eu des désaccords, notamment sur les retraites. J'ai préféré affronter votre mauvaise humeur plutôt que votre colère si, au moment de partir à la retraite, il n'y avait plus d'argent pour les payer. (...) En 2018, notre régime sera équilibré. Il y aura l'argent pour payer les retraites de chacun. Un lycéen sur deux à l'école actuellement vivra cent ans. Il fallait faire quelque chose», a-t-il souligné.

 

Source : LeParisien.fr

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens