Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 février 2010 6 20 /02 /février /2010 06:00




Tandja-Niger-Drapeau.jpg




Coup d'Etat confirmé au Niger. Le président Mamadou Tandja, au pouvoir depuis 1999, ainsi que plusieurs ministres ont été arrêtés par des soldats jeudi 18 février, après des heures de combat autour du palais présidentiel à Niamey. Les putschistes, réunis sous la bannière du Conseil suprême pour le rétablissement de la démocratie, ont annoncé la suspension de la Constitution et la dissolution des institutions.

 

 

 

"Nous, forces de sécurité et de défense, avons décidé de prendre la responsabilité de mettre fin à la situation de tensions politiques que vous connaissez." C'est par cette déclaration faite à la télévision publique que les militaires nigériens ont confirmé jeudi soir le coup d'Etat. Après plusieurs heures de combat autour du palais présidentiel de Niamey, les militaires putschistes ont donc pris le pouvoir au Niger et renversé le président Mamadou Tandja. Le sort réservé au chef de l'Etat et à plusieurs ministres nigériens reste incertain vendredi matin. Arrêtés, ils seraient détenus dans des lieux différents.

 

Les militaires putschistes, qui se sont donné le nom de Conseil suprême pour le rétablissement de la démocratie (CSRD), ont annoncé la suspension de la Constitution et la dissolution de toutes les institutions. Les frontières ont été fermées et un couvre-feu a été mis en place pour la nuit. La France a appelé ses ressortissants - environ 1500 - à rester chez eux.

 

Les manoeuvres de Mamadou Tandja


Les soldats n'ont pas précisé combien de temps ils envisageaient de rester au pouvoir mais ils ont appelé les Nigériens et la communauté internationale à soutenir leur action. Dans leur déclaration - "la situation de tensions politiques que vous connaissez" - les mutins font référence aux récentes manœuvres de Mamadou Tandja. Au pouvoir depuis 1999, ce dernier avait dissous le Parlement et fait adopter, en août dernier, une réforme constitutionnelle lui permettant de se maintenir au pouvoir au-delà du terme de son deuxième mandat de cinq ans, qui avait pris fin en décembre. Cette réforme, adoptée lors d'un référendum controversé et auquel l'opposition n'a eu que peu d'accès, lui accordait trois ans de pouvoir supplémentaires et ce, sans avoir à se représenter devant les électeurs.

 

La Cour constitutionnelle a jugé ce vote illégal mais le président Tandja a répondu en remplaçant par ses proches tous les membres de l'instance judiciaire. Une situation qui a valu au Niger des sanctions internationales: depuis octobre, le pays est suspendu de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cedeao). Les Etats-Unis ont par ailleurs supprimé les avantages commerciaux accordés jusqu'ici à Niamey. Le Niger est l'un des pays les plus pauvres du continent, malgré ses richesses naturelles, dont d'importants gisements d'uranium essentiellement exploités par le Français Areva. Le groupe va notamment investir 1,2 milliard d'euros pour exploiter le plus grand gisement d'uranium d'Afrique à Imouraren, dans le nord du pays. Une décision qui lui a valu de nombreuses critiques, notamment du réseau Sortir du nucléaire ou encore de Corinne Lepage, qui reprochent à la France de se rendre complice du "matage" des Touaregs qui vivent dans la région.



Source : lejdd.fr  19-02-2010 



Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens