Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 février 2012 3 22 /02 /février /2012 16:00

 

Nicolas-Sarkozy-Alstom-s-engage-pour-Fleurange.jpg 

 

Mardi 21 février dernier, Ségolène Royal a vivement critiqué Nicolas Sarkozy qui avait prévu de se rendre à Alstom (Charente-Maritime), "où tout va bien". Lui reprochant de ne pas aller "où les Français souffrent de ses promesses non tenues", en référence à la situation de l'usine d'ArcelorMittal à Florange. Quelques heures plus tard, interrogé par la presse, le président-candidat a assuré qu'il "fera tout pour que" le site "rouvre". Et malgré les dires de Ségolène Royal les propos de Nicolas Sarkozy ont reçu quelques échos favorables du coté des ouvriers et des délégués syndicaux de Florange. Même si certains sont encore assez sceptiques..

C'est sur un site d'Alstom que Nicolas Sarkozy a parlé de Florange. Mardi 21 février, à Aytré en Charente-Maritime, le président-candidat a assuré que le gouvernement "fera tout pour que" le site d'ArcelorMittal "rouvre". "Je ne veux pas Florange meure", a ajouté Nicolas Sarkozy, qui a précisé également s'être entretenu "le matin même avec les dirigeants d'ArcelorMittal pour parler" du site mosellan. Une déclaration qui faisait écho aux critiques faites quelques heures plus tôt par Ségolène Royal. La socialiste avait en effet dénoncé l'attitude du chef de l'Etat, qui "ne va pas là où les Français souffrent de ses promesses non tenues". En allusion au déplacement de Nicolas Sarkozy à Alstom, "où ça va bien".

"Et encore, si Alstom va bien, ce n'est pas à cause de lui mais parce que les régions présidées par des socialistes ont commandé 160 trains qui ont permis de créer 900 emplois", a lancé la présidente socialiste de la région Poitou-Charentes, à bord du TGV qui la conduisait à La Rochelle. "Pourquoi est-ce qu'il ne va pas à Gandrange ou à Florange?" C'est ça le courage politique", a ajouté Ségolène Royal. Avant de poursuivre : "Il croit que les Français seront assez naïfs pour oublier tout ce qui s'est passé pendant cinq ans."

Dans un communiqué, Ségolène Royal fait la liste d'exemple "de promesses non tenues" par le gouvernement en place. Elle en cite dix : de l'entreprise New Fabris (Chatellerault) à Heuliez (Cerizay), en passant par le dossier Xynthia. "Le candidat Sarkozy devrait avoir le courage d'aller aussi à Gandrange et Florange", estime la socialiste en guise de conclusion.

Les syndicats "attendent des actes"

Reste que la déclaration de Nicolas Sarkozy était attendue par les salariés de l'usine d'ArcelorMittal, réunis en assemblée générale mardi matin. "Sarko a parlé", a aussitôt clamé un sidérurgiste après avoir reçu une dépêche sur son téléphone. Après lecture des propos du président, tous restent perplexes. "Ce qui est bien, c'est qu'il réagit face aux inquiétudes des salariés du site, sans pour autant amener une solution viable sur le long terme", estime le responsable de la CGT, Jean Mangin, qui juge la déclaration "ambigüe".

"Mais qu'est-ce qu'il croit Sarko? Que Florange se rallume comme un four de pizza?", lance un autre métallurgiste. "Nous, ce qu'on lui demande, ce n'est pas qu'il parle avec les dirigeants d'ArcelorMittal, mais qu'il téléphone directement à Lakshmi Mittal (le P-DG du numéro 1 mondial de la sidérurgie) pour qu'il arrête de détruire notre outil de travail", a expliqué le leader de FO, Walter Broccoli. Même avis du côté du responsable de la CFDT, Edouard Martin : "Pour l'instant, ce ne sont que des mots. On attend des actes."

"Faire en sorte qu'il ne se renie pas comme à Gandrange"

Après une rapide concertation, l'intersyndicale a décidé de convoquer la deuxième assemblée générale de la journée. Avec un ordre du jour qui a évolué suite aux propos du chef de l'Etat : que faire "maintenant que le président s'est engagé"? Pour Walter Broccoli, la réponse est simple. "Faire en sorte qu'il ne se renie pas comme à Gandrange."

Il y a quatre ans, Nicolas Sarkozy avait promis aux ouvriers d'ArcelorMittal de Gandrange (Moselle) que l'Etat prendrait en charge "tout ou partie des investissements nécessaires" pour maintenir l'aciérie en activité. Mais le site avait fermé en 2009, mettant au chômage 571 de ses 1.200 salariés.

 

 

 

 

Source : leJDD.fr  21-02-2012

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens