Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 février 2012 7 26 /02 /février /2012 08:00

Nicolas-Sarkozy-lors-de-ses-voeux-au-monde-rural.jpg

 

 

En inaugurant samedi 25 février au matin le Salon de l’agriculture, le candidat président était en terrain conquis. Selon l’enquête réalisée par l’Ifop pour Fiducial que publie leJDD.fr, Nicolas Sarkozy est plébiscité par 40% des agriculteurs. François Hollande recueille 14% de leurs suffrages et n’arrive qu’en 4ème position.

Nicolas Sarkozy peut compter sur le vote agricole. Comme en 2007, il est le chouchou des électeurs du monde rural. Le président sortant domine largement ses rivaux sur ce terrain. Avec 40% des intentions de vote selon le sondage Ifop pour Fiducial publié par le JDD, il devance largement Marine Le Pen, seconde avec 17% des voix, François Bayrou, troisième à 16%, et François Hollande, qui doit se contenter de 14%. Viennent beaucoup plus loin Jean-Luc Mélenchon (4%) et Eva Joly (3%).

Ce n’est bien sûr pas une surprise. Traditionnellement, les candidats de droite à la présidentielle réalisent auprès des agriculteurs leurs meilleurs scores. Nicolas Sarkozy n’avait pas dérogé à la tradition en 2007. Son discours sur la "France qui se lève tôt" avait fait mouche malgré une image urbaine aux antipodes de Jacques Chirac, son prédécesseur qui avait tout au long de sa carrière une véritable "histoire d’amour" avec les paysans.

Un rapprochement entrepris en 2010

Bien élu par les agriculteurs en 2007, Nicolas Sarkozy a toutefois rapidement suscité de l’incompréhension chez cette "clientèle" électorale. Son premier déplacement au Salon de la Porte de Versailles avait symbolisé le début de désamour. Une visite en coup de vent, un discours mal reçu par une profession toujours inquiète par les projets de réformes de la Politique agricole commune plus une vive altercation avec un visiteur (le célèbre "casse-toi pauv’con") avaient semé le doute.

Une forme de distance s’est alors installée entre le président et les agriculteurs. Jusqu’aux élections régionales de 2010. Après la défaite et la sanction des urnes - les agriculteurs ont en partie cédé aux sirènes du FN - Nicolas Sarkozy a pris conscience qu’il devait fournir un effort en leur direction. Ce qu’il fera en se rendant presque chaque semaine dans une exploitation agricole. Une assiduité récompensée aujourd’hui. Et un succès qu’il doit aussi au travail d’un homme : Bruno Le Maire. Successeur de Michel Barnier, cet ancien villepiniste s'est révélé l’homme de la situation face aux agriculteurs. Agrégé de lettres et diplomate de formation, il a vite compris les codes de ce monde traditionnel. Résultat : sa cote ne cessera de monter auprès du monde rural et ce malgré les crises.

Dans le sondage, le président sortant apparaît ainsi comme le mieux placé (50% des sondés) pour négocier la réforme de la PAC et le plus à même (36%) pour défendre les intérêts de l’agriculture française. Seul François Bayrou (27%), issu lui-même du monde rural (il a sa carte à la FNSEA) semble en mesure de contester le leadership sarkozyste sur ce terrain.

 

Source : leJDD.fr  24-02-2012

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)



 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens