Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 17:00

Medef-Laurence-Parisot-et-Frederic-Saint-Geours.jpg

 

 

Principale fédération du Medef, la Fédération de la Métallurgie (l'UIMM) s'est prononcée contre une réforme des statuts de l'organisation patronale, qui permettrait à Laurence Parisot de se présenter pour un troisième mandat. Une décision qui pourrait mettre en échec la patronne des patrons. 

Le vote est défavorable à Laurence Parisot. L'UIMM, la plus grande fédération du Medef, a annoncé jeudi 21 mars que son conseil avait rejeté à l'unanimité les propositions de changement des statuts du Medef qui permettraient à sa présidente de se présenter pour u troisième mandat, comme elle le souhaite. L'Union des industries et métiers de la métallurgie s'est ainsi prononcé contre "la possibilité de se représenter sans limitation", souligne-t-elle dans un communiqué.

Alors que son second mandat s’achève le 1er juillet prochain, la patronne des patrons avait mis le feu aux poudres en proposant en janvier de modifier les statuts de l’organisation patronale, qu'elle dirige depuis 2005. "Ma motivation est liée à la situation de notre pays, à son avenir, et au rôle potentiellement décisif des entrepreneurs", justifiait-elle dans un entretien au Monde  publié le 1er mars. Le comité statutaire du Medef avait ainsi proposé lundi l'introduction de mandats de 5 ans auxquels pourraient se porter candidats les présidents sortants sans limitation du nombre de mandats, une réforme qui serait applicable dès la prochaine élection. Actuellement, un président sortant peut, après un premier mandat de 5 ans, se présenter pour un second mandat uniquement et de 3 ans seulement.

Près d'un tiers des voix à l'assemblée générale

Mais le patron de l'UIMM, Frédéric Saint-Geours, s'est toujours montré hostile à cette révision. "Vouloir changer le mode d'élection des ­statuts si près du terme n'est pas correct, n'est pas éthique. Nous ­ferons en sorte que la réforme ne passe pas", a-t-il notamment déclaré, lors d'une conférence de presse organisée début mars. Pressenti pour briguer la succession de Laurence Parisot, Frédéric Saint-Geours ne s'est pas encore prononcé sur son éventuelle candidature. "Il est évident que certains craignent finalement la confrontation électorale", critiquait Laurence Parisot cette semaine, en conférence de presse.

Le rejet de l'UIMM pourrait peser sur l'avenir de la patronne du Medef. Les propositions de réformes doivent à présent être votées le 28 mars à la majorité simple par le conseil exécutif du Medef, composé de 45 membres. Puis elles seront soumises à une assemblée générale extraordinaire (AGE). Pour que les réformes soient validées, l'AGE doit les voter à une majorité des deux tiers. Or, la fédération patronale de la métallurgie représente un peu moins du tiers des 560 membres votants de l'assemblée générale et pourrait donc, si elle était suivie même par un nombre réduit d'autres membres, faire pencher la balance dans le sens d'un refus de la réforme.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens