Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 juin 2013 3 19 /06 /juin /2013 07:00

marylise-Lebranchu-indice-fonctionnaires-bloque-en-2014.jpg

 

 

Marylise Lebranchu, ministre de la Réforme de l'Etat et de la Fonction publique, a annoncé mardi 18 juin au matin sur France Info que le point d'indice, gelé depuis 2010 et qui sert de base au calcul des salaires des fonctionnaires, devrait rester inchangé en 2014, les réactions des syndicats se multiplient.

mardi 18 juin après-midi, les représentants, déjà très remontés contre un éventuel nouveau mode de calcul des retraites des agents, ont condamné cette annonce aussi bien sur la forme que sur le fond.

Pour la CGT, premier syndicat du public, Jean-Marc Canon a notamment jugé «hallucinant» que la ministre fasse une telle déclaration par voie de presse alors qu'elle «voit les syndicats régulièrement» et que la conférence sociale approche. Sur le fond, le syndicaliste juge la mesure «tout à fait inadmissible» et estime qu'elle «sera absolument catastrophique pour le pouvoir d'achat des fonctionnaires déjà en chute libre». Selon lui, ce sera aussi un problème pour l'économie «parce qu'en comprimant ainsi le pouvoir d'achat des fonctionnaires, on modère les possibilités de relance».

«Suicidaire pour la fonction publique» selon la FSU

«C'est proprement scandaleux», a estimé de son côté Christian Grolier (FO), relevant que cette annonce survient «quasiment dans la même semaine» que la publication du rapport Moreau qui évoque la possibilité de remettre en cause le calcul des retraites des agents pour le rapprocher de celui du privé.

Bernadette Groison (FSU) a, pour sa part, a estimé que poursuivre le gel n'était «pas possible», ajoutant que «si un gouvernement de gauche ne porte pas le service public et les agents, ils vont désespérer les fonctionnaires». Elle juge la mesure «suicidaire pour la fonction publique».

La CFDT, qui s'est montrée plus ouverte sur la réforme des retraites des fonctionnaires, s'est elle aussi «indignée» de l'absence de concertation avec les organisations syndicales.

Seul le représentant de l'Unsa, Guy Barbier, a jugé que l'annonce de la ministre était «plus nuancée» qu'il n'y paraît et n'était «pas définitive», n'excluant pas un revirement dans le courant de l'année 2014.

Un «déficit public extrêmement important» selon Marylise Lebranchu

Marylise Lebranchu a ce 18 juin annoncé au micro de France Info qu'«il y a beaucoup de négociations en cours avec la fonction publique, mais pour l'instant, dans la préparation du budget 2014, nous n'avons pas pris le choix de dégeler le point d'indice». En 2010, ce point d'indice avait été revalorisé de 0,5% et, début juin, des syndicats en «complet désaccord» avec le gel intervenu ces dernières années ont menacé d'une éventuelle journée d'action en octobre.

Ils se disent «en complet désaccord» avec la volonté des autorités «de ne pas aborder la question de la valeur du point d'indice avant mi-2014» et «exigent l'ouverture de réelles négociations sur les rémunérations».

Pour justifier cette décision, la ministre a avancé un «déficit public extrêmement important. C'est une grande difficulté pour la France, une grande difficulté pour les comptes de l'Etat. Tout le monde doit y participer, surtout en période de crise, et en particulier nos fonctionnaires. Je comprends qu'ils aient une impression d'injustice», a-t-elle toutefois ajouté.

Cette annonce intervient alors que les fonctionnaires devraient être sollicités pour réformer le système des retraites.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens