Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
30 mai 2012 3 30 /05 /mai /2012 11:00

Michel-Gaudin-prefet-de-police-de-Paris-limoge.jpg

 

 

C’était une promesse du candidat Hollande et, si c’est une mesure qui frappe les esprits, elle ne coute pas cher !..Michel Gaudin (photo), préfet de police de Paris, s'est vu signifier, mardi 29 mai dernier, son départ par le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls. Frédéric Péchenard, directeur général de la police nationale, et Bernard Squarcini, patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), devraient connaître prochainement le même sort. Tout trois sont réputés « proches » de Nicolas Sarkozy. C’est même la seule chose qui leur est reprochée !..

Et de trois. Alors que les départs de Frédéric Péchenard, directeur général de la police national (DGPN), et de Bernard Squarcini, patron de la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI), semblent acquis – reste à leur trouver une nouvelle affectation -, Manuel Valls a signifié mardi son départ au préfet de police de Paris, Michel Gaudin, assure l'AFP, qui cite des sources proches du dossier.

"Ce départ devrait être officialisé mercredi en Conseil des ministres", a précisé l'une des sources, confirmant une information de RTL. Le ministre de l'Intérieur l'a annoncé en personne, mardi 29 mai au matin, au préfet avant de s'envoler pour Madrid pour y rencontrer son homologue espagnol Jorge Fernandez Diaz, selon cette source. Tranchant ainsi les questions sur l'avenir du haut fonctionnaire.

Proche de Sarkozy

Il restait en effet un an de travail à Michel Gaudin, 63 ans, avant la retraite. "Afin d'éviter l'image d'une chasse aux sorcières dans la police, il avait été envisagé de laisser Michel Gaudin jusqu'à son départ en retraite. Mais finalement ce scénario n'a pas été retenu", a confié à l'AFP une source proche du dossier. "C'est un peu surprenant, mais c'est comme ça", a-t-elle ajouté.

Le départ du préfet de police de Paris va donc précéder ceux de Frédéric Péchenard et de Bernard Squarcini. Proche de Nicolas Sarkozy, nommé dès mai 2007 après avoir occupé le poste de directeur général de la police nationale (DGPN), Michel Gaudin a été entendu par la justice en décembre 2011 comme témoin assisté, dans une enquête visant la "police des polices" parisienne. L'institution était soupçonnée d'avoir truqué une procédure pour impliquer trois hauts fonctionnaires réputés proches de la gauche, également en 2007.

Homme discret, parfois pince sans-rire, aux coups de gueule mémorables, Michel Gaudin est décrit par la plupart de ses collaborateurs comme "un travailleur infatigable", ayant une connaissance encyclopédique de ses dossiers. "C'est l'un des préfets les plus impressionnants et respectueux que j'ai croisés, un vrai grand fonctionnaire, même si nous avons été souvent en désaccord", confie un syndicaliste policier à l'AFP. Son poste à la préfecture de police de Paris a fait de lui l'un des hommes les mieux renseignés de l'Hexagone, chapeautant notamment l'Inspection générale des services (IGS) et la police judiciaire du 36 quai des Orfèvres, qui voit passer nombre de dossiers extrêmement sensibles.

Parmi les successeurs potentiels de Michel Gaudin, le nom de l'actuel directeur de l'ENA, le préfet Bernard Boucault, ancien directeur de cabinet de l'ex-ministre de l'Intérieur Daniel Vaillant (PS), est avancé par plusieurs sources.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens