Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 19:00





Dans ces temps difficiles ou chacun se pose des questions sur son avenir ou sur l'avenir de ses enfants, d'autres n'ont même plus ce choix là; ils vivent au jour le jour, se débattent ,avec les difficultés et "improvisent" leur vie en fonction des circonstances. D'autres encore, aidés par la chance ou par leur travail ou bien parce qu'ils se trouvent encore dans le bon créneau, parviennent à maintenir leur pouvoir d'achat, souvent avec beaucoup de mal.
En choisissant des exemples représentatifs de notre société, le site "Eco89" a eu l'idée de passer "aux rayons X" les porte-monnaies de Français, que nous cotoyons tous les jours, sans bien savoir leurs problèmes








Meryl, 35 ans, passionné d'informatique, travaille depuis quatre ans dans un collège puis un lycée des Ardennes comme administrateur réseau. Ou plutôt comme assistant d'éducation mention « aide à l'utilisation des nouvelles technologies ». Une différence de taille. Il a accepté de passer ses revenus au rayon X.

Avec un diplôme d'équivalence baccalauréat, obligatoire pour postuler dans l'Education nationale, Meryl gère le parc informatique de plus de 400 ordinateurs du lycée Jean Moulin à Revin et son florilège d'« outils pédagogiques et de logiciels ». Chargé d'installer et de paramétrer les salles informatiques, il peut également prendre part à des projets pédagogiques. Un boulot d'informaticien multifonction grâce auquel il assiste les élèves et les professeurs dans leur utilisation du réseau. Ce qui n'est pas forcément une sinécure :

« Ce n'est pas une mince affaire, car, même dans le corps éducatif, le personnel n'est pas vraiment formé aux nouvelles technologies. Il est même parfois dépassé par les étudiants. En France, nous sommes “à la ramasse” par rapport aux autres pays. »

 

Ses revenus : 1146 euros par mois. « C'est sous-payé » !

 

Pour 39 heures par semaine, Meryl touche un salaire fixe de 1106,45 euros par mois. Soit 13 277,40 euros annuel. Ce qui le place sous le plafond maximum de la prime pour l'emploi et lui donne accès à ce complément. Un léger soulagement de 478 euros en début d'année. Résultat : un salaire faible pour une activité d'informaticien : « On a une activité d'informaticien pour un salaire d'assistant d'éducation. C'est sous-payé. Je n'ai que peu d'argent pour vivre. J'essaie de mettre de côté 50 euros par mois, en cas d'imprévus. Mais depuis quatre ans que je travaille dans l'Education nationale, je n'ai pas réussi à faire d'économie. »

 

Ses dépenses fixes mensuelles : 1101 euros



Meryl se contente d'un petit studio. Un bien « petit et pas cher » pour un loyer de 269,70 euros mensuels. Un sacrifice mais également un avantage : son appartement ne se situant qu'à quelques kilomètres de son lieu de travail.

Son budget voiture est donc assez faible. En tout cas au niveau du carburant pour lequel Meryl dépense environ 130 euros tous les mois. Reste à ajouter le remboursement du prêt concernant la Twingo, soit 176,59 euros mensuels.

** Alimentation : environ 230 euros de courses mensuels. A ajouter aux dépenses aux repas à la cantine du lycée, soit 2,70 euros quotidiens.

« Etant végétarien depuis plusieurs années, j'essaye d'éviter les produits trop chers, mais aussi les produits douteux ou trop gras. »

** Forfait Internet et Téléphone : 60 euros.

** Assurance Appartement : 11,91 euros.

** Assurance Voiture : 35,21 euros.  

** Assurance Santé et Mutuelle : 76 euros.

** Electricité entre 90 et 130 euros tous les deux mois.

 Total des dépenses aux alentours de 1101 euros.

 

Epargne et loisirs : récup et musique

 

« J'économise sur les vêtements que je n'achète qu'en cas de nécessité. Le mobilier de mon studio n'est que de la récupération. Et certains loisirs, comme les restaurants ou autres sorties coûteuses, je les ai quelque peu bannis de ma vie. »

Si Meryl s'éloigne des loisirs trop onéreux, il parvient tout de même à vivre ses passions. Guitariste et chanteur, il joue lors de concerts caricatifs organisés au profit de l'association « positif08 » de lutte contre le Sida.

« Je ne travaille pas plus pour gagner plus, les vacances scolaires sont pour moi un bonus de temps qui me permet de me consacrer à mes passions, l'informatique et la musique, et aux différents groupes avec lesquels je joue. »

Meryl, malgré le salaire faible de l'Education nationale, n'est pas pour autant attiré par le privé. Son poste actuel lui permet de lier l'informatique à l'assistance aux élèves. Son contrat ne pouvant durer que six ans, il ne lui reste plus que deux ans pour se préparer à la reconversion. Meryl s'est donc lancé dans un BTS en Validation des acquis par l'expérience qu'il pourrait acquérir en un an. Pour ensuite obtenir sa licence dans le domaine informatique.

Mais bien qu'il veuille « continuer dans cette voie », il devra sans doute travailler dans le privé. Et abandonner le côté pédagogique de son poste actuel. Pour un salaire plus élevé…

 



Source : Eco89  18-11-2009 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre) 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens