Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 18:00

Guillaume-avocat-porte-monnaie.jpg

 

 

Il se présente comme mi-salarié, mi-profession libérale. Porte-monnaie « un peu schizo » d'un gros épargnant.

Quand on le rencontre pour étudier son porte-monnaie, il rentre de voyage de noces. Trois semaines aux Seychelles. Guillaume (c'est un prénom d'emprunt), garçon carré, s'est marié le 30 juillet avec Aurélie, une infirmière avec qui il vit depuis deux ans. Motivation fiscale ? Regard scandalisé : « Non, par amour. Pour le reste, on était déjà pacsés avant. »

Avocat depuis deux ans, il exerce comme « collaborateur libéral » dans un cabinet lyonnais – « c'est entre le salariat et le statut d'auto-entrepreneur », explique-t-il, et « c'est parfois un peu schizo ». Cela signifie qu'il doit faire « ce qu'on [lui] demande » et, s'il lui reste du temps, peut développer sa propre clientèle « en bénéficiant du bureau, du secrétariat, de la photocopieuse, des ouvrages et des sites qui donnent accès à la jurisprudence » mis à disposition par le cabinet.

Pour l'instant, il fait « du 75/25 » : 75% des dossiers traités sont « pour le cabinet », 25% pour lui au cours de semaines où il travaille « entre 50 et 60 heures en moyenne ». Si l'on regarde ses revenus, la répartition atteint plutôt « 60/40 ».

Il voulait « faire juge pour enfants, comme tout le monde »

Sa mère était instit et son père, ingénieur dans l'industrie aéronautique. Ils sont retraités à Valence, où Guillaume est né. Sa vocation remonte au CM2 : « En classe, on avait étudié chaque article de la déclaration des droits de l'homme et du citoyen. J'ai aimé ce droit-là. »

En entrant à la fac, il veut « faire juge pour enfants, comme tout le monde ». Puis se rend compte qu'il est bien plus facile de devenir avocat. A 29 ans, il est aujourd'hui spécialisé dans le droit de l'urbanisme : « Avec une règle d'urbanisme, on peut décider quelles catégories de personnes on va loger à tel ou tel endroit. Si une collectivité exige, pour donner aux gens le droit de construire, qu'ils achètent au minimum 2 500 m2 de terrain, elle montre qu'elle n'aime pas trop les jeunes, les familles, les ouvriers. C'est une vraie manière de gérer les flux de population. »

 

Revenus : 3 200 euros net par mois

Ses revenus connaissent d'importantes variations. Il lui reste en moyenne 3 200 euros une fois retranchés ses charges et frais professionnels (1 139 euros par mois) :

·         les cotisations Urssaf : 100 euros ;

·         les cotisations retraite (Caisse nationale des barreaux français) : 100 euros ;

·         l'inscription à l'ordre des avocats et l'assurance professionnelle : 83,2 euros ;

·         la mutuelle (April) : 22 euros ;

·         le recours à un comptable : 125 euros ;

·         l'abonnement de téléphone professionnel : 50 euros ;

·         les frais de référencement Google pour son site internet : 250 euros ;

·         la papeterie, les cartes de visite, la documentation : 40 euros ;

·         les frais bancaires (HSBC) : 8,8 euros ;

·         ses déjeuners – repas au restaurant ou achat de « cochonneries dans les boulangeries avoisinantes » : 360 euros.

 

 

Dépenses : 1 794 euros par mois

Sa femme gagne moins d'argent que lui : 1 750 euros net par mois. Du coup, ils partagent    « le loyer et les frais de la voiture en deux parts égales » mais pour les autres dépenses, il paye « beaucoup plus ».

·         Logement : 526 euros

Ils louent un T3 de 65 m2 dans le VIIe arrondissement de Lyon. Sa part du loyer s'élève à 385 euros ;

·         électricité : 130 euros (« Nos amis trouvent qu'on paye beaucoup ») ;

·         taxe d'habitation : 11 euros.

·         Transports : 292 euros

Il travaille à cinq arrêts de métro de chez lui et à deux arrêts du tribunal. Son abonnement TCL (Transports en commun lyonnais) lui coûte 49,7 euros ; sa femme et lui ont une Citroën DS3 en location longue durée : ils payent chacun 172,3 euros ; pas de frais de parking : ils ont un box dans leur immeuble ; ils roulent peu. Son budget essence ne dépasse pas 70 euros.

·         Alimentation : 275 euros

Ils font les « grosses courses », ensemble, une fois par mois à Auchan. S'ils sont en panne, ils font « un saut » à la supérette du coin. Et complètent avec « un tour » au marché sur les quais de Saône une ou deux fois par mois.

·         Vêtements : 150 euros

« Surtout des chemises et des chaussures, je dois être présentable. »

·         Téléphone portable personnel : 59 euros

·         Internet et télévision : 45 euros

·         En plus des 39 euros par mois que lui coûte sa Livebox, il dépense 6 euros pour recevoir un bouquet de chaînes de sport – « en bon supporter de seconde zone de l'OL ».

·         Loisirs : 100 euros

Il n'a plus le temps d'avoir des activités régulières. Tout juste quelques séances de cinéma (10 euros) et de squash (15 euros) – « J'y retrouve la moitié du barreau de Lyon, ce qui m'énerve profondément. »

Il ne lit pas de livre mais « tous les matins », il prend une vingtaine de minutes pour comparer les choix de « Rue89, Le Monde, Le Figaro ». Il précise : « J'aime beaucoup regarder les commentaires. »  Il achète pour 75 euros de musique « sur iTunes ou chez le disquaire ».

·         Vacances : 50 euros

Le séjour aux Seychelles, c'était un cadeau de leurs amis invités au mariage. En temps normal, ils partent une semaine par an, en France. Et s'offrent quelques week-ends au camping ou chez des amis. Ils ont une prédilection pour le Jura.

·         Impôt sur le revenu : 167 euros

Il paye les 4/5e du montant total de leur impôt. Sa femme, le reste.

·         Mensualités d'un vieux crédit : 130 euros

Il rembourse aussi un crédit à la consommation, 130 euros par mois, héritage d'une passion passée mais intense pour le modélisme : « Mon truc, c'était les voitures radioguidées à l'échelle 1/8e. J'ai fait des compétitions, je me suis même retrouvé en finale aux championnats de France. »

 

Epargne : 1 406 euros

Comme ses revenus connaissent d'un mois à l'autre des variations pouvant atteindre 2 000 euros, il veille à garder « un train de vie basé sur une estimation basse de [ses] revenus ».

Les bons mois, il engrange de l'épargne, qu'il répartit entre un LDD, livret développement durable (« vidé pour payer le mariage ») et un PEL (plan épargne logement). Et prépare l'avenir avec méthode. Il aimerait créer son propre cabinet : « C'est un challenge plus stimulant d'avoir son bateau à soi. »

 

Source : Eco89  Août 2011 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens