Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 décembre 2013 7 01 /12 /décembre /2013 08:00

Bretagne-manifestation-contre-ecotaxe-bonnets-rouges.jpg

 

Même si l’application de l’écotaxe poids lourds semble repoussée aux calendes grecques, les bonnets rouges ne désarment pas. Ils demandent toujours l’abrogation pure et simple de la loi. Les Bonnets rouges ont affirmé samedi 30 novembre avoir rassemblé entre 30.000 et 35.000 personnes à Carhaix. Tandis que des barrages filtrants étaient mis en place sur l’ensemble du territoire par les routiers pour protester contre  l’écotaxe. 

Les opposants à l’écotaxe ne désarment pas. Les Bonnets rouges ont affirmé samedi 30 novembre avoir rassemblé entre 30.000 et 35.000 personnes à Carhaix (Finistère), transformant l'essai de leur première manifestation de Quimper début novembre contre l'écotaxe et pour l'emploi en Bretagne. Des milliers de personnes, la plupart un bonnet rouge sur la tête et un drapeau breton à la main, mais aussi des dizaines de tracteurs et de camions, tous feux et gyrophares allumés, ont afflué depuis le milieu de journée vers le site du festival des Vieilles Charrues, une vaste prairie bordée d'arbres aux portes de la petite ville de 8.000 habitants.

"Après Quimper où nous étions plus de 30.000, nous voici ici aujourd'hui à Carhaix encore plus nombreux", a affirmé Christian Troadec, maire DVG de Carhaix et cofondateur du festival des Vieilles Charrues, avant de préciser "entre 30.000 et 35.000" en prenant la parole devant la foule. La gendarmerie a elle dénombré entre 10.000 et 15.000 personnes en milieu d'après-midi tout en précisant que des personnes continuaient à arriver. "J'invite aujourd'hui le président de la République, Francois Hollande -qui pour le moment n'a pas dit un mot sur ce qui se passe en Bretagne- à venir entendre ce que nous avons à lui dire", a lancé le leader du collectif "Vivre, décider et travailler en Bretagne", un mouvement hétéroclite qui réunit des petits patrons aux ouvriers et qui a emprunté le symbole de la révolte antifiscale bretonne de 1675.

Quelques 47 "points d'action" mis en place par les routiers

Ce rassemblement avait lieu alors que des barrages filtrants mis en place par les routiers pour protester contre l'écotaxe provoquaient samedi des ralentissements sur plusieurs grands axes dans l'hexagone. Le nombre de camions mobilisés était de 4.500 selon les organisateurs et 2.200 selon le ministère de l'Intérieur. A la mi-journée, la place Beauvau a recensé 47 "points d'action" des chauffeurs routiers, principalement des barrages filtrants et des opérations escargots, répartis sur l'ensemble du territoire.

"Nous sommes satisfaits de la mobilisation, et nous sommes très bien accueillis par les automobilistes, que nous laissons passer, et auxquels nous distribuons des tracts", a indiqué pour sa part à l'AFP un porte-parole de l'Organisation des transporteurs routiers européens (OTRE), qui demande l'annulation de l'écotaxe, et pas seulement son report. A 12h30, le Centre national d'informations routières (CNIR) a fait état d'une vingtaine de zones où la circulation est difficile. "Le cumul de bouchons est actuellement de 16 km en Ile-de-France et de 51 km en province, ce qui correspond à la moyenne habituelle", selon son point de situation. En Ile-de-France notamment, le CNIR recense des ralentissements très importants" sur l'A4 et l'A1 vers Paris, ainsi que sur l'A6 vers la province.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens