Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 avril 2012 5 20 /04 /avril /2012 11:00

Francois-Hollande-au-Grand-Journal-financement-dette.jpg

 

Invité jeudi 19 avril au soir du Grand Journal de Canal+, François Hollande a annoncé une nouvelle mesure. Le candidat socialiste souhaite que l'épargne des Français puisse "être mobilisée" pour financer la dette française, afin de "moins emprunter auprès des marchés".

Il avait affirmé que toutes ses propositions étaient déjà sur la table. Pourtant, François Hollande a fait une nouvelle annonce jeudi 19 avril au soir, lors du Grand Journal de Canal+. Une intervention qui avait été enregistrée un peu plus tôt dans la journée, puisque le candidat socialiste tenait en même temps un meeting dans la banlieue de Bordeaux. Coupant la parole à Michel Denisot, l'élu de Corrèze a ainsi présenté cette nouvelle mesure : "Moi, j'ai l'idée que l'épargne des Français, qui est à un niveau très élevé - 17% de nos revenus sont épargnés - puisse être mobilisée pour l'industrie, pour le logement et aussi pour la dette", a-t-il déclaré. "De manière que, plus on empruntera auprès des Français, moins on empruntera auprès des marchés", a-t-il précisé.

Nicolas Sarkozy avait renoncé en 2009

A la question, "vous lancerez des emprunts d'Etat auprès des particuliers?", François Hollande a répondu: "J'y réfléchis. Ça existe déjà. Ce qu'on appelait autrefois les bons du Trésor, les grands emprunts d'Etat. Plus on emprunte sur nos propres marchés avec l'épargne des Français, moins on est dépendant de fonds d'investissements". Le socialiste a également indiqué avoir déjà "décidé" de cette annonce, ajoutant qu'il fallait voir encore "les conditions". "Il faut que ce soit un taux qui ne soit pas supérieur à celui du marché. Pas la peine de payer plus cher une dette même si elle est souscrite par les Français", a ainsi dit le député.

Concrètement, 34,6% de la dette négociable de l'Etat est détenue par des résidents français, selon les données de l'Agence France Trésor, chargée de gérer la dette française. En juin 2009, le président Nicolas Sarkozy avait souhaité lancer un nouvel emprunt auprès des Français. Une première depuis l'"emprunt Balladur" de 1993, qui avait permis de lever 110 milliards de francs (16,7 milliards d'euros), contre 40 milliards initialement attendus. Mais le chef de l'Etat y avait finalement renoncé parce que le coût d'un appel public à l'épargne aurait alors été beaucoup plus élevé que d'aller sur les marchés.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

facon 20/04/2012 19:37

Une autre bonne mauvaise idée d'un de nos candidats à qui les marchés ont passé la camisole de force ce qui ne les empêche en rien de délirer ... grave ... comme disent les jeunes. Non nous
n'allons quand même pas bouffer de la viande de droite ou de gauche, cuite, surgelée, recuite et resurgelée avant d'être resservie. Marre de tout ce petit monde de pachydermes dont les défenses
sont usées à force de gratter la terre pour parler aux autruches. A 48 heures du scrutin je n'ai pas changé de position, ni peste ni choléra, je laisse les français rêver de jours meilleurs mais le
compte n'y étantpas, je m'abstiens toujours faute de voir les bulletins blancs comptabilisés.

Regardez les courtisans s'accaparer les postes, assistez à ce spectacle lamentable des postures. Refusant de voter aux extrêmes je n'ai d'autre solution que de m'abstenir.

Qu'importe qui gagnera, il n'y aura très vite qu'un seul perdant ce beau pays de France

facon 20/04/2012 12:25

Trois remarques :

1 La dette des français est déjà largement mobilisée dans des missions publiques, un exemple, le Livret A centralisé par la CDC affecté au logement social.

2 L’assurance vie longtemps niche fiscale privilégiée est largement réinvestie dans la dette publique, tout comme les OPCVM (Sicav obligataire)

3 Pour envisager sérieusement un engouement pour le retour aux emprunts d’Etat il faudrait offrir aux français un niveau de rendement attractif. Souvenons de l’emprunt Giscard de 1973 et de son
coût pharaonique …

Sur ce scoop Hollande est très optimiste et, à mon sens à ^côté de la plaque …

jp echavidre 20/04/2012 15:52



Cela doit faire également partie des idées "géniales" qu'on a du lui souffler en dernière minute pour  faire diversion. Il a tout de même pris soin de dire que lancer un grand emprunt auprès
des Français n'avait de sens que si cela ne coutait pas plus cher que d'aller emprunter sur les "marchés". Alors à moins que les ataux des marchés montent à 5 ou 6 % ce que personne ne souhaite
je ne vois pas qui sera prêt à vider son livret A pour faire plaisir à Hollande ?....


J.P.E



Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens