Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 07:00

Francois-Hollande-changement-de-gouvernement.jpg 

 

Le "deuxième temps" du quinquennat, c'est pour bientôt, a encore indiqué vendredi  26 avril Michel Sapin. C’est le troisième ministre en quelques jours qui lance cette idée en l’air. Ce n’est surement pas le fait du hasard. Venant de Claude Bartolone on pouvait prendre cela comme un appel du pied à François Hollande puisque Bartelone se sent pousser des ailes et se voit déjà Premier Ministre Quand l’idée est exprimée par Stéphane Le Foll ou Michel Sapin, les fidèles parmi les fidèles, on peut se dire qu’elle a été validée au préalable à l’Elysée !.. Mais faut-il, pour l'illustrer ce « deuxième temps » du quinquennat, changer de Premier ministre? Ou seulement remanier?

Le changement, c'est bientôt. Le gouvernement prépare les esprits à un "deuxième temps" dans le quinquennat. Après Claude Bartolone dans le quotidien « Le Monde », Stéphane Le Foll dans « Les Echos », c'est Michel Sapin, ministre du Travail, qui a plaidé vendredi 26 avril pour une nouvelle phase pour l'exécutif. Ainsi, le gouvernement vient d'achever avec sa première année au pouvoir "le premier temps du quinquennat" : "Ce temps toujours trop long où on met en place les outils", "le temps de l'effort et du redressement", a-t-il souligné sur BFMTV/RMC. Bientôt, il va falloir passer au "deuxième temps", a-t-il encore indiqué. Cela confirme, en tous cas, que François Hollande, comme ses Ministres les plus proches, ont la conviction qu’ils ont en mains tous les outils pour juguler la crise. Ce n’est pas du tout l’avis de l’opposition !...

"Ce deuxième moment du quinquennat, c'est le temps de la cohérence, de la cohésion", ajoute Michel sapin, qui a assuré que seul le président pouvait dire quand ce "deuxième temps" commencerait. Cette nouvelle période sera marquée par une plus grande écoute de la majorité parlementaire, a-t-il glissé. Reprenant ainsi le souhait de Claude Bartolone notamment et surtout de bon nombre de députés.

Ayrault : "Je ne me pose pas la question de mon avenir personnel"

Dans un entretien à au journal « 20 Minutes », Jean-Marc Ayrault reprend les mots du président mercredi, à la sortie du Conseil des ministres : "Il faut donner du temps et des signes d’apaisement" répond-il quand on l'interroge sur de nouveaux chantiers sociétaux à ouvrir après la loi sur le mariage pour tous et les conséquences de l'affaire Cahuzac. Une page semble se tourner. "Je ne veux pas réformer en passant en force. Plus que jamais, je veux rassembler les Français autour de la bataille de l’emploi", reprend le Premier ministre qui, comme beaucoup de parlementaires a trouvé que l’épisode sur le « mariage pour tous » était un peu long !...

Pour illustrer ce nouveau temps, François Hollande pourrait être amené à prendre des décisions concernant l'équipe ministérielle. Changer de Premier ministre? Cela n'effraie pas l'actuel titulaire du poste : "Je ne me pose pas la question de mon avenir personnel. Je ne me laisse pas impressionner par tel ou tel bruit. Etre Premier ministre demande du sang-froid et j’en suis doté", tente de convaincre le chef du gouvernement, toujours auprès de « 20 Minutes ».

Comment remanier?

Michel Sapin est persuadé également que la question du maintien du Premier ministre ne se pose pas : "Je crois profondément que Jean-Marc Ayrault a le caractère, la personnalité de ce temps de l'effort", a-t-il encore déclaré sur BFMTV. François Hollande serait sur la même ligne. Et pencherait plutôt pour un remaniement des ministres uniquement. "Si je remanie, je garde Jean-Marc, mais je resserre l'équipe", a déclaré "en petit comité" le chef de l'Etat en Chine, selon Le Parisien. Dans « Le Figaro », vendredi 26 avril, un "hollandais" ajoute aussi : "Hollande usera Ayrault jusqu'à la corde."

Le remaniement sans changement du Premier Ministre semble donc être l'hypothèse la plus probable. "Un remaniement c'est autre chose", a d'ailleurs glissé Michel Sapin. La vieille lune française du "gouvernement resserré" est ainsi revenue dans les têtes de chacun. Une vingtaine de ministres (contre 37 actuellement), avance l'un d'entre eux au Figaro. "L'idée d'un gouvernement resserré, au sens du pack rugbystique, autour des objectifs de redressement, d'emploi et de croissance aurait du sens", ajoute un autre, toujours dans le quotidien.

Un gouvernement resserré : plus facile à dire qu’à faire !..

Ecrémer le gouvernement de ses "petits" ministres ce serait une initiative qui passerait assez bien aux yeux de l’opinion. Mais c’est plus facile à dire qu’à faire !.. Et Hollande n’a pas fini d’avoir d'avoir des migraines !..   Car il faut organiser un jeu de chaises musicales, comme le suggère  « Le Parisien », qui se lance au petit jeu des scénarios : Delphine Batho déçoit ; Cécile Duflot séduit et pourrait monter en grade ; Arnaud Montebourg serait "exfiltré" à la Justice ; Pierre Moscovici aux Affaires étrangères ; Michel Sapin pour le remplacer… mais, tâche beaucoup plus difficile, il va falloir compter avec les poids lourds du PS qui n'ont rien obtenu en 2012 : Ségolène Royal, incontournable, Martine Aubry en pleine lumière en Chine aux côtés du président, Bertrand Delanoë partant de Paris. Et c'est encore sans compter sur le serpent de mer de l'entrée au gouvernement de personnalités issues de la société civile.

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 27/04/2013 12:42

C’est plutôt la valse à mille temps … Avant d’évoquer un deuxième temps il faudrait nous expliquer clairement ce qu’a été le premier … C’était celui de la fameuse boîte à outils, du débat
interminable sur le mariage pour tous ou celui du matraquage fiscal ? Certes on peut se débarrasser utilement de ministres notoirement inutiles mais hormis réduire la cacophonie ça ne donne pas
pour autant un élan au pays. De toute manière Hollande sera contraint de distribuer les prébendes, les honneurs pour ne pas mettre à mal une majorité déjà au plus mal, dirigée par un Désir devenu
chez certains socialistes indésirable.
Après la valse à mille temps de Brel, nous aurons donc le deuxième temps de la rengaine, celle de Lama, celle du temps où les chanteurs avaient de la voix et pour les politiques celle du temps où
on va continuer à raser gratis. Certes nous avons été rasés, mais pas gratis !
Et au fait le théâtral Mélenchon il devient quoi dans ce nouveau bal des « faux culs » ?
Tout va s’arranger, en 2013 la courbe du chômage va s’infléchir, en 2016 nous retrouverons une croissance à la chinoise, en 2017 un retour à l’équilibre budgétaire et nous pourrons tous chanter
fièrement « amusons nous folle ville »
Il existe peut être quelques couillons pour y croire ?

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens