Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 mai 2012 2 15 /05 /mai /2012 18:00

Nicolas-Sarkozy-Carla-Bruni-Sarkozy-fin-de-mandat.jpg

 

 

Nicolas Sarkozy s'est effacé lors de la passation des pouvoirs au profit de son successeur, mardi 15 mai. Une sortie discrète et appréciée autant par ses soutiens que par ses détracteurs.

Il avait raté son entrée à l'Elysée, il soigne donc sa sortie. Depuis le soir de sa défaite à l'élection présidentielle, Nicolas Sarkozy essaie de se montrer "digne", le mot ayant été utilisé par lui-même dès le 6 mai. Mardi 15 mai, lors de la passation des pouvoirs, il s'est une nouvelle fois montré discret, s'effaçant au profit de François Hollande. Une franche poignée de main à l'arrivée de son successeur, après – fait rare – avoir descendu les quelques marches du perron de l'Elysée pour venir à la rencontre du président élu.

Après un entretien d'une trentaine de minutes, Nicolas Sarkozy a ensuite quitté les lieux rapidement, sans que François Hollande ne le raccompagne au bout du tapis rouge où l'attendait une voiture. Dans la rue, près de 300 militants UMP étaient massés, brandissant des drapeaux tricolores et criant "Nicolas, merci". Un dernier petit signe de la main avant de remonter la vitre fumée de sa berline et voilà le sixième président de la Ve République parti vers d'autres horizons.

Pas de baroud d'honneur

Depuis sa défaite, Nicolas Sarkozy fait profil bas. Aucune date, hormis les événements du calendrier officiel (commémorations du 8-Mai, dernier Conseil des ministres, validation de la démission du gouvernement Fillon), n'a été inscrite à son agenda. Lundi 14 mai dernier,  pas un seul un rendez-vous officiel n'était prévu. Selon son entourage, Nicolas Sarkozy a passé la journée à son bureau pour "préparer la cérémonie de passation de pouvoir". Il s'est même abstenu de se rendre à la réception organisée à l'Elysée en l'honneur du personnel de l'UMP : c'est Jean-François Copé, secrétaire général du parti, qui a présidé cette cérémonie. Son équipe de communication a "vidé" le site Elysée.fr, dont les contenus liés à la campagne présidentielle avaient déjà été retirés au soir du 6 mai.

Si Valéry Giscard d'Estaing avait tenu, en 1981, à prendre congé de façon théâtrale en lançant aux Français son désormais fameux "au revoir" télévisé, Nicolas Sarkozy a préféré la discrétion. Officiellement, sa déclaration au soir du second tour sera donc sa dernière prise de parole publique en tant que chef de l'Etat. Le 8-Mai, il s'est affiché au côté de François Hollande pour commémorer l'anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale. Sans faire de déclarations.

Après une campagne électorale assez violente, où Nicolas Sarkozy n'a pas ménagé son principal adversaire, les soutiens et détracteurs saluent cette sortie "digne". "Il a cherché à apaiser la transition, à faire en sorte que la bataille permanente, l'agitation dans laquelle il a plongé le pays, cesse", s'est réjoui le député socialiste Arnaud Montebourg, dimanche sur BFMTV. "Il a fait une campagne dure, mais il a choisi de faire une sortie digne", a renchéri lundi devant la presse Pierre Moscovici, qui a été directeur de la campagne du socialiste. Désormais, quelques semaines de vacances et une nouvelle vie, sans doute entre un cabinet d'avocat et ses participations au Conseil constitutionnel, attendent celui qui a occupé l'Elysée pendant cinq ans.

 

Source : laJDD.fr  15-05-2012

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

facon 15/05/2012 19:27

Je trouve qu’il a été très digne dans sa défaite, très républicain, et c’est bien ainsi. Comme il doit regretter ce soir de 2007 et la semaine qui a suivie qui l’ont probablement privé de ces
quelques milliers de voix qui lui ont manquées.

Le Fouquets et le yacht de Bolloré sont responsables de sa défaite, plus encore que son bilan.

Souvent primaire dans ses choix le français attache beaucoup de prix aux symboles, Sarkozy devait le savoir, il aurait été réélu sans avoir besoin de suivre les mauvais conseils de Buisson qui n’a
pas prôné une «image convenable» d’une campagne qui s’est déroulée dans une violence verbale inutile.

Certes j’ai voté Hollande, mais je reconnais à Sarkozy courage et pugnacité, je viens de découvrir, au moment de son départ, son attachement profond à la France.

Souhaitons réussite à notre nouveau Président, car, s’il réussit, c’est toute la France qui réussira.

Plus que jamais, dans un environnement extrêmement dangereux notre pays doit se rassembler.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens