Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
22 juillet 2010 4 22 /07 /juillet /2010 09:00

 

Sarkozy-securite-juillet-2010.jpg

 

Plusieurs nuites d'émeutes à Grenoble (Isère), saccage de centre ville à Saint-Aignan (Loir-et-Cher), policiers renversés par des chauffards, attaques de bijouteries à Lyon. L'actualité est, depuis quelques semaines émaillée de faits violents qui inquiètent. Face à ces événements  Nicolas Sarkozy a choisi de frapper fort et promet "une véritable guerre" contre la criminalité. Dans une "déclaration sur la sécurité" publiée par l'Elysée mercredi 21 juillet au matin, le chef de l'Etat annonce que l'actuel préfet de l'Isère sera remplacé par celui de la Meuse. Concernant les gens du voyage et les Roms, dont il pointe les problèmes que le comportement de certains pose, le président annonce qu'une réunion aura lieu à l'Elysée à ce sujet le 28 juillet prochain.

 

Le discours n'est pas nouveau   

Critiqué par la gauche depuis les violences qui ont secoué Grenoble (Isère) et Saint-Aignan (Loir-et-Cher) le week-end dernier, Nicolas Sarkozy a décidé mercredi de prouver qu'il gérait la situation. Et cette démonstration de force a déjà fait une victime: le préfet de l'Isère, Albert Dupuy, paie pour les émeutes qui ont eu lieu dimanche et lundi dans le quartier de la Villeneuve à Grenoble. Il a été démis de ses fonctions et remplacé par Eric Le Douaron, actuel préfet de la Meuse et ancien directeur de la sécurité publique à Paris, indique mercredi l'Elysée dans une "déclaration sur la sécurité".

"Des événements d'une extrême gravité viennent de se produire ces jours derniers dans l'Isère et le Loir-et-Cher marquant une escalade de la violence, en particulier envers les forces de l'ordre. Ces événements ne sont pas acceptables", affirme le chef de l'Etat dans le texte. "L'autorité de la loi doit être respectée sur l'ensemble du territoire national. C'est pourquoi j'ai décidé de nommer préfet de l'Isère Eric Le Douaron, un policier de métier, préfet de la Meuse, qui a été durant six ans un très remarquable directeur de la sécurité publique à Paris, de la même façon que j'ai nommé voici quelques semaines préfet de la Seine Saint Denis un autre grand policier en la personne de Christian Lambert.", ajoute le président, précisant qu'il installera lui-même le nouveau préfet le 30 juillet.

"Le Gouvernement mène une lutte implacable contre la criminalité", tente de rassurer le chef de l'Etat, avant de prendre un ton martial: "C'est une véritable guerre que nous allons livrer aux trafiquants et aux délinquants".

Le discours n'est pas nouveau et de nombreux Maires, de droite comme de gauche, espèrent qu'il sera cette fois suivi d'effets. Le remplacement des Préfêts n'éatnt pas une mesure qui, à elle seule, peu ramener le calme dans les quartiers des villes où la violence n'a fait que se banaliser au fil des mois.

 

Sarkozy vise les gens du voyage  

Au-delà de ce jeu de chaise musicale, Nicolas Sarkozy a également condamné les incidents qui ont eu lieu dans le Loir-et-Cher. A Saint-Aignan, une cinquantaine de gens du voyage armés de haches et de barres de fer ont saccagé la gendarmerie dimanche et s'en sont pris ensuite à des édifices publics de communes voisines pour protester contre la mort d'un jeune, tué par les gendarmes samedi. Dans sa déclaration, le chef de l'Etat affirme que ces incidents "soulignent les problèmes que posent les comportements de certains parmi les gens du voyage et les Roms", n'hésitant pas à pointer du doigt la communauté. "Je tiendrai une réunion à ce sujet le 28 juillet. Cette réunion fera le point de la situation de tous les départements et décidera les expulsions de tous les campements en situation irrégulière", annonce-t-il.

En 2009, de nombreuses expulsions de bidonvilles occupés par ces populations avaient été réalisées, notamment en Seine-Saint-Denis. Des expulsions condamnées par les associations du logement ou représentant les gens du voyage. Les organisations ont dénoncé de nombreuses fois le non-respect de la loi Besson datant de 2000 et qui oblige les communes de plus de 5.000 habitants à disposer d'un terrain d'accueil. Cet ensemble de règles a été assoupli à deux reprises en 2003 et en 2007 par des textes initiés par le ministre de l'Intérieur de l'époque, Nicolas Sarkozy.

 

 

Source : lejdd.fr  21-07-2010             

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens