Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 novembre 2009 4 19 /11 /novembre /2009 16:00










L'impact d'une sonde de la Nasa, en octobre dernier, a permis de mettre à jour une certaine quantité de glace sur la face cachée de la Lune. Une découverte qui pourrait déboucher sur une exploitation.

 

 

Quand la sonde LCROSS (Lunar Crater Observation and Sensing Satellite) s'était écrasée sur la Lune, le 9 octobre dernier, les premières données étaient clairement décevantes. C'est tout juste si la sonde de la Nasa avait détecté la présence hypothétique de glace dans les couches inférieures de notre satellite. Un constat déjà établi par l'analyse des données de deux précédentes sondes en 1994 et 1999. Mais les ingénieurs de l'aérospatiale américaine ne nous avaient pas tout dit. Ils ont préféré analyser, disséquer et vérifier les précieuses, et extraordinaires, informations qui leur parvenaient.

 

Et les résultats, présentés vendredi13 novembre dernier par les scientifiques, sont au-delà de toutes les espérances: l'eau est présente à la surface du satellite. Des molécules H2O ont été décelées à l'état de glace, dans le mince nuage de poussière soulevé par la LCROSS au moment de son impact, non loin du cratère de Cabeus, proche du pôle Sud lunaire. Des particules analysées de la Terre à l'aide d'un spectrographe, appareil qui permet d'identifier les matériaux.

 

D'autres substances révélées


Le cratère de Cabeus se situe sur la face cachée de la Lune, un lieu qui n'est jamais exposé au soleil. La glace, qui pourrait dater de plusieurs milliards d'années, est susceptible d'apporter des précisions sur la formation du système solaire. Si la Nasa confirme sa présence en quantité importante, la ressource pourrait alimenter une future base lunaire ou être exploitée dans le cadre de missions spatiales plus lointaines.

 

"Outre l'eau de Cabeus, il y a des indices de la présence d'autres substances curieuses. Les régions lunaires plongées dans l'ombre en permanence sont vraiment des pièges gelés qui collectent et conservent les matériaux pendant des millions d'années", a noté Anthony Colaprete du centre de recherche Ames, en Californie. Des "matériaux" qui eux aussi n'intéressent pas que les scientifiques. Cet argument devrait d'ailleurs convaincre le Congrès américain de voter de nouveaux crédits au bénéfice de futures missions lunaires.

 

  Source : leJDD.fr   14-11-2009          

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens