Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 décembre 2014 3 17 /12 /décembre /2014 19:30

sem14decg-Z1-Sydney-en-etat-alerte-etat-islamique.jpg

15 décembre 2014 - Sydney en état d’alerte :

Bientôt douze heures. Un homme armé retenait toujours lundi soir un nombre indéterminé de clients et d'employés dans un café de Sydney, où un drapeau islamique noir a été déployé, mais cinq otages ont pu fuir l'établissement situé dans le centre-ville verrouillé par les forces de l'ordre.

Martin Place, vaste esplanade piétonne située dans le centre des affaires de Sydney, la plus grande ville du pays, a été évacuée par les autorités tandis que des centaines de policiers armés, dont des commandos d'élite, encerclaient le Lindt Chocolat Cafe. Les autorités ont déclaré que les mobiles de l'homme n'étaient pas clairement établis mais des otages tenaient plaqué contre une fenêtre de l'établissement un drapeau noir avec une inscription partiellement visible en caractères arabes.

Il semblerait qu'il s'agisse d'un drapeau souvent repris à leur compte par les groupes djihadistes et mentionnant la shahada, ou profession de foi musulmane: "Il n'y a de Dieu qu'Allah et Mahomet est son prophète". Plus de 40 organisations musulmanes australiennes ont condamné la prise d'otages et le "détournement" de cette profession de foi par des "individus qui ne représentent qu'eux-mêmes". L'Australie, engagée aux côtés des Etats-Unis dans la lutte contre l'organisation Etat islamique (EI), a relevé en septembre son niveau d'alerte face à la menace terroriste représentée notamment par les combattants djihadistes australiens de retour d'Irak et de Syrie.

 

 

 

 

sem14decg-Z2-taxi-Profession-en-colere.jpg

15 décembre 2014 - Profession en colère :

Un taxi participe à la manifestation parisienne contre la société de chauffeurs basée à San Francisco Uber, que la profession accuse de concurrence déloyale. Le gouvernement s'est empressé de préciser que la loi interdisant à des chauffeurs non professionnels d'exercer, qui existe déjà, serait plus contraignante encore à partir du 1er janvier. Ce nouvel épisode dans la guerre des taxis fait suite au refus vendredi du tribunal de commerce de Paris d'interdire le populaire mais controversé service UberPOP - qui met en relation des passagers et des automobilistes qui ne sont pas chauffeurs professionnels - car des décrets d'application de la loi Thévenoud encadrant l'activité des VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) et taxis n'avaient pas été publiés. "La loi qui va entrer en vigueur le 1er janvier punira de deux ans de prison et 300.000 euros d'amende le fait d'organiser un système de mise en relation de clients avec des personnes qui ne sont ni des taxis, ni des VTC", a déclaré à l'AFP le porte-parole du ministère de l'Intérieur Pierre-Henry Brandet.

 

 

 

 

sem14decg-Z3-Routine-marche-New-Delhi-Inde.jpg

15 décembre 2014 - Routine sur le marché :

Des vendeurs de choux fleurs dans un marché de gros à New Delhi.

 

 

 

 

sem14decg-Z4-Selfie-neigeux-Seoul-Coree-du-sud.jpg

15 décembre 2014 - Selfie neigeux :

Des jeunes prennent un selfie devant le palais Gyeongbok à Séoul, en Corée du Sud.

 

 

 

 

sem14decg-Z5-Evacuation-campement-prodemocratie-Hong-Kong.jpg

15 décembre 2014 - Fin de l’évacuation :

La police de Hong Kong a investi le dernier campement occupé par les manifestants prodémocratie et procédé à plusieurs arrestations. Ils ont ainsi mis un point final à plus de deux mois de sit-in destinés à réclamer un véritable suffrage universel.

 

 

 

 

sem14decg-Z6-Long-travail-culture-riz-cambodge.jpg

15 décembre 2014 - Long travail :

Une femme travaille dans une culture de riz, au Cambodge.

 

 

 

 

sem14decg-Z7-Les-jeux-olympiques-masai-ont-eu-lieu-samedi-a.jpg

15 décembre 2014 - Jeux olympiques Masaï :

Bondissant dans les airs, brandissant leurs lances en guise de javelots, les chasseurs de lions du Kenya ont rivalisé d'adresse samedi lors de "Jeux Olympiques masaï" organisés pour sauver ces fauves menacés d'extinction et parrainés par le champion olympique du 800 m David Rudisha.

De génération en génération, en un immuable rite de passage à l'âge adulte, les guerriers de la tribu masaï devaient prouver leur virilité en tuant un lion. Une campagne de défenseurs de l'environnement tente de les convaincre de remplacer la chasse par le sport. Car les grands fauves se font de plus en plus rares au Kenya, victimes du braconnage et de la raréfaction de leur habitat, grignoté par l'urbanisation. Le pays ne compte plus que 2.000 lions, contre 30.000 dans les années 1970.

Organisés au pied du mont Kilimandjaro, dans la petite réserve de Kimana, à 220 kilomètres au sud-est de la capitale, Nairobi, ces jeux masaï veulent offrir aux guerriers une autre manière de prouver leur force. David Rudisha, champion olympique du 800 mètres et détenteur du record du monde sur la distance, lui aussi masaï, est le parrain de la compétition, dont c'est la deuxième édition. "Je suis heureux d'être ici, parmi les miens, et d'essayer de les convaincre de ne plus tuer les animaux sauvages, parce qu'ils nous apportent beaucoup", explique-t-il , alors que des athlètes aux pieds nus sprintent dans la poussière.

 

 

 

 

sem14decg-Z8-famille-Obama-pose-pour-Noel.jpg

15 décembre 2014 - La famille Obama pose pour Noël :

Le président américain Barack Obama, accompagné de son épouse Michelle et de leurs filles Malia et Sasha, a participé à l'enregistrement de l'émission "Christmas in Washington" dimanche, dans la capitale américaine. Etaient présents à leurs côtés les artistes Darius Rucker, Rita Ora et Hunter Hayes, qui se sont produits sur la scène, accompagnés d'enfants déguisés en elfes du Père Noël.

Les célébrations de Noël ont déjà commencé pour Barack et Michelle Obama. La semaine dernière, le couple présidentiel a joué les Père et Mère Noël et a distribué des cadeaux sur la base d'Ancostia-Bolling, à Washington. Le 4 décembre, accompagnés de leurs filles, le président et la First Lady ont inauguré les illuminations de la Maison Blanche, avec un concert de stars de la chanson qui rencontrent un grand succès outre-Atlantique comme le duo Nico & Vinz, le groupe Fifth Harmony, Ne-Yo, le quatuor The Tenors...

Pour Thanksgiving, Malia et Sasha avaient déjà fait une apparition au côté de leur père afin de gracier les dindes Mac et Cheese. Le weekend précédent, le président avait fait une virée shopping avec ses filles dans une librairie de quartier à l'occasion de la journée nationale en soutien aux petits commerçants.

 

 

 

 

sem14decg-Z9-Hong-Kong-Les-larmes-de-la-democratie.jpg

15 décembre 2014 - Les larmes de la démocratie :

La police de Hong Kong a investi lundi le dernier campement occupé par les manifestants prodémocratie dans l'ancienne colonie britannique et procédé à plusieurs arrestations, mettant un point final à plus de deux mois de sit-in destinés à réclamer un véritable suffrage universel. Ce campement, où seuls étaient encore présents une vingtaine de manifestants, était le plus petit des trois sites occupés depuis le 28 septembre par les protestataires, et se situait dans un quartier très commerçant de l'est de l'île de Hong Kong. "Après l'évacuation de la zone occupée de Causeway Bay, l'occupation illégale qui dure depuis plus de deux mois est terminée", a réagi le chef de l'exécutif hongkongais, Leung Chun-ying.

L'occupation de différents sites et le blocage de grandes voies de circulation de l'ancienne colonie britannique par des mlanifestants ont "nui à l'Etat de droit" et entraîné de "graves pertes" pour l'économie locale, selon lui. Les autorités ont fait évacuer la semaine dernière le principal campement des protestataires, situé dans le quartier d'Admiralty, près du siège du pouvoir. Plus de 200 personnes avaient été interpellées lors de l'opération. Fin novembre, c'est le site de Mongkok, dans la partie continentale du territoire passé sous tutelle chinoise, qui avait été démantelé.

Lundi, avant l'intervention de la police, certains manifestants de Causeway Bay démontaient leurs tentes et rangeaient leurs affaires. "Nous reviendrons", pouvait-on lire sur des autocollants. "Je suis prête à partir, je ne veux pas être arrêtée. Je veux rester en vie pour de nouvelles confrontations", a expliqué à l'AFP Judy Kong. "Je les laisserai m'interpeller", promettait au contraire Wong, 90 ans, bravant dans son fauteuil roulant l'avancée des policiers en tenue. Des militants restés à l'extérieur du campement scandaient "Nous voulons un vrai suffrage universel" tandis que les premières barricades tombaient. Une dizaine de manifestants ont été interpellés sans résistance et emmenés dans un bus.

 

 

 

 

sem14decg-Z10-Le-prince-William-inaugure-un-monument-commem.jpg

15 décembre 2014 - William et le bélier de Noël :

Le prince William inaugure un monument commémorant la trêve de Noël 1914 au National Memorial arboretum à Alrewas, le 12 décembre 2014

Ce n’est pas aux côtés de sa tendre Kate, mais d’un bélier et d’un petit garçon de 10 ans que William a inauguré ce vendredi au National Memorial arboretum à Alrewas, au nord de Birmingham, un monument commémorant le match de football qui s’est déroulé lors de la trêve de Noël de 1914.

Si Baby George, dont Clarence House a dévoilé de nouvelles photos ce week-end, avait été avec son papa ce 12 décembre, sans doute aurait-il été très intéressé par la mascotte du régiment présent à cette cérémonie. C’est en effet un bélier qui accompagnait les militaires débout à la gauche du prince William lors de cette manifestation. Celle-ci rendait hommage à ce moment de la Première Guerre mondiale où les soldats français et britanniques qui tenaient les tranchées autour de la ville belge d’Ypres et  les Allemands qui leur faisaient face ont posé leurs fusils et se sont retrouvés au milieu du no man’s land pour échanger des cadeaux et disputer un match de football. Un moment que le petit-fils de la reine Elizabeth II a décrit dans son discours comme un «message d'espoir et d'humanité», ont rapporté les médias britanniques. Il a ajouté: «le football, comme aujourd'hui, avait le pouvoir de rassembler les gens et de briser les barrières».

Le monument –deux mains qui se serrent dans une carcasse métallique évoquant un ballon- a été dessiné par un petit écolier de Newcastle, dans le cadre d’un concours. Agé de 10 ans, celui-ci était bien évidemment de la partie pour son dévoilement, de même que l’entraîneur de football britannique Roy Hodgson, sélectionneur de l'équipe nationale d'Angleterre.

Ce même jour à Birmingham, le fils aîné du prince Charles et de Lady Diana a visité une organisation qui aide des jeunes de 16 à 25 ans sans abri ou à risque d’itinérance, et inauguré un espace de sports communautaire.

 

 

 

 

sem14decg-Z11-Thierry-Henry-en-retraite-foot-ball.jpg

15 décembre 2014 - Thierry Henry prend sa retraite :

Thierry Henry, monument du football français et meilleur buteur de l'histoire des Bleus (51), a annoncé mardi qu'il mettait un terme à sa carrière pour devenir consultant auprès de la chaîne de télévision britannique Sky Sports. Champion du monde en 1998, champion d'Europe en 2000, Henry a été l'un des acteurs principaux de l'âge d'or de l'équipe de France dont il a porté le maillot à 123 reprises. C'est donc une page glorieuse de la discipline qui se tourne avec la retraite de "Titi", exilé aux Etats-Unis depuis 2010 aux New York Red Bulls après avoir écrit la légende d'Arsenal entre 1999 et 2007 et un court passage au FC Barcelone (2007-2010) qui lui a permis de soulever la Ligue de champions en 2009.

"Après 20 ans sur le terrain, j'ai décidé de quitter le football professionnel. Ce fut un voyage incroyable", a expliqué sur Facebook Henry, l'homme aux 411 buts qui n'a pas oublié de remercier les supporteurs et ses anciens partenaires à Monaco (1993-décembre 1998), la Juventus Turin (janvier 1999-juillet 1999), Arsenal et au FC Barcelone. A 37 ans, Henry, fidèle à son amour du jeu, ne va toutefois pas trop s'éloigner des pelouses.

"Il est temps pour moi de prendre un chemin différent dans ma carrière et je suis heureux d'annoncer que je vais retourner à Londres et rejoindre Sky Sports", avec qui "je vais partager (...) mon expérience avec vous les gars au cours de ces années. J'espère que vous avez autant pris de plaisir à me regarder que j'en ai pris à jouer, rendez-vous de l'autre côté", a-t-il ainsi ajouté dans son communiqué.

 

 

 

 

sem14decg-Z12-larmes-Australie-prise-otages.jpg

16 décembre 2014 - Les larmes de l’Australie :

L'atmosphère était au recueillement mardi matin à Sydney quelques heures après la fin de la prise d'otages dans un café du centre-ville qui s'est soldée par la mort de trois personnes, dont le preneur d'otages, un réfugié iranien présenté comme instable mentalement.

Des centaines de bouquets de fleurs déposés par des Australiens avant de se rendre au travail formaient un sanctuaire de fortune près du café. Le Premier ministre Tony Abbott et son épouse ont également déposé des couronnes sur le site dont l'accès demeurait interdit par la police mardi matin. Un service religieux a été organisé à la cathédrale Sainte-Marie, tout à côté des lieux du drame.

Dans tout le pays, les drapeaux ont été descendus à mi-mât mais l'heure restait à la vigilance. Le département australien des Affaires étrangères, à Canberra, a été évacué après la découverte d'un colis suspect. Les dirigeants du monde entier ont exprimé leur préoccupation, notamment le Premier ministre canadien Stephen Harper, qui a eu à connaître d'une attaque contre le Parlement en octobre par un sympathisant djihadiste présumé. L'auteur de la prise d'otages, Man Haron Monis, décrit par ceux qui le connaissaient comme étrange et solitaire, était connu de la police, a confirmé le Premier ministre Tony Abbott.

 

 

 

 

sem14decg-Z13-J-9-avant-Noel-Philippines.jpg

16 décembre 2014 - J-9 avant Noël :

Des croyants participent à la première des neuf messes qui se dérouleront jusqu'au jour de Noël, à Las Pinas, aux Philippines.

 

 

 

 

sem14decg-Z14-Sur-la-route-Ukraine.jpg

16 décembre 2014 - Sur la route :

Une voiture traverse une route enneigée, à Khartsyzk, en Ukraine.

 

 

 

 

sem14decg-Z15-Travailleur-illegal-mines-Bosnie.jpg

16 décembre 2014 - Travailleur illégal :

Un homme travaille dans une mine illégale de charbon près de la ville bosniaque de Vitez.

 

 

 

 

sem14decg-Z16-Une-lutte-quotidienne-paludisme-Birmanie.jpg

16 décembre 2014 - Une lutte quotidienne :

Un travailleur de la santé gouvernemental récolte un échantillon de sang qui sera envoyé pour analyse paludique dans le village birman de Ta Gay Laung. Le taux de mortalité lié à cette maladie a chuté de 47% entre 2000 et 2014 dans le monde, mais elle a encore tué 584 000 personnes en 2013, la plupart d'entre eux en Afrique sub-saharienne, selon l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

 

 

 

 

sem14decg-Z17-terreur-Peshawar-Pakistan-attentat-talibans.jpg

16 décembre 2014 - Peshawar130 morts dans une attaque des talibans :

La ville de Peshawar, au Pakistan, est sous le choc après la violente attaque menée par un commando de taliban sur une école militaire. Au moins 130 personnes ont été tuées, parmi lesquelles se trouvent au moins 82 enfants, élèves de l'établissement.

L'assaut a été donné ce mardi, et le Mouvement des talibans du Pakistan (TTP) assure qu'il s'agit de représailles suite à plusieurs raids de l’armée pakistanaise à son encontre. "Nous l'avons menée après une enquête qui a indiqué que les enfants de plusieurs haut responsables de l'armée étudient dans cette école", a expliqué à l'AFP Muhammad Khurasani, un porte-parole du TTP. "Nous avons envoyé six hommes pour cette attaque, dont des snipers et des kamikazes (bardés d'explosifs), avait-il ajouté. Cette attaque est une réponse à l'offensive Zarb-e-Azb, à la vague d'assassinats perpétrée contre les talibans et au harcèlement de leurs proches. Ils ont l'ordre de tirer sur tous les étudiants adultes mais d'épargner les enfants, même si ce sont ceux du (chef de l'armée le) général Raheel Sharif ou (du Premier ministre) Nawaz Sharif."

 

 

 

 

sem14decg-Z18-manuel-valls-plante-arbre-Matignon.jpg

16 décembre 2014 - Pelle en main, Manuel Valls plante un arbre à Matignon :

Manuel Valls, fidèle à la tradition pour les Premiers ministres depuis Raymond Barre, a planté mardi un arbre dans le jardin de Matignon: un chêne «fastigié», qui signifie en latin «qui prend de la hauteur».

 «Planter un arbre, ce n'est jamais un geste anodin, parce qu'on s'inscrit dans le temps. D'abord, c'est un symbole que je respecte, celui de mes prédécesseurs, en tout cas depuis Raymond Barre», a-t-il dit devant un groupe de jardiniers-pépiniéristes et de journalistes.

Le Premier ministre, qui à de nombreuses reprises ces derniers jours a répété sa détermination à rester à Matignon jusqu'au bout du quinquennat, a souligné qu'un arbre se plante «pour ancrer quelque chose dans la terre et dans le temps». Un chêne fastigié, à l'allure étroite et élancée, peut ainsi vivre jusqu'à 150 ans. «On ne plante pas un arbre pour soi seulement, on plante un arbre pour ce jardin, pour son propre équilibre. Et puis on le plante pour l'avenir», a-t-il dit.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens