Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 18:00

pays-bas-la-crise.jpg

 

 

En première ligne aux côtés de l'Allemagne pour appeler ses partenaires européens à se serrer la ceinture, les Pays-Bas se voient à leur tour rattrapés par la crise.

Le donneur de leçon est ébranlé. Le gouvernement de centre-droit de Mark Rutte a chuté ce lundi 23 avril, lâché par son allié d'extrême droite qui ne voulait pas tailler 14 milliards d'euros supplémentaires dans les finances publiques. Cet effort a été rendu nécessaire par une économie en bien pire forme que prévu. Retour sur la chute d'un modèle.

• Les racines de la crise: cadeau fiscal et bulle immobilière.

Les propriétaires néerlandais profitent d'exonération d'impôts particulièrement attractifs: ils peuvent déduire de leurs revenus le montant total de leur emprunt immobilier, sur 30 ans. Sans surprise, les ménages en ont largement profité et se retrouvent aujourd'hui parmi les plus endettés des pays développés, à hauteur de presque deux fois et demi leurs revenus. Conséquence de cette politique, les prix immobiliers ont été multipliés par trois entre 1992 et 2008. Le Fonds monétaire international a tiré la sonnette d'alarme en 2008, estimant que les prix étaient surévalués de 30% à l'époque. Les prix ont commencé à chuter en 2009.

• Le pouvoir d'achat recule.

Les ménages néerlandais n'ont plus le moral : ils sont de nouveau aussi pessimistes qu'au début de la crise, fin 2008. Au rayon des inquiétudes: la bulle immobilière n'en finit pas de se dégonfler. Au premier trimestre 2012, le prix moyen d'une maison a chuté de 5,8% sur un an, à 214.000 euros, et la tendance pourrait bien perdurer jusqu'en 2013. Voyant la valeur de leur propriété chuter, les ménages restreignent leur consommation. D'autant plus qu'ils s'attendent à ce que le gouvernement durcisse bientôt l'accès aux déductions d'impôts des prêts immobiliers.

Pour la deuxième année consécutive, les salaires réels, amputés par l'inflation, ont baissé d'environ 1% en 2011. La consommation n'a pas résisté et s'est rétracté, plombant la croissance (+1,2% en, 2011). D'après les économistes de BNP Paribas, le pouvoir d'achat devrait continuer à baisser jusqu'en 2015. Un malheur n'arrivant jamais seul, les exportations ont commencé, à marquer le pas l'année dernière. Là encore, la tendance pourrait bien durer: plus des trois quarts des ventes à l'étranger sont destinées à une zone euro qui se serre la ceinture. Au total, la Commission européenne évoque une récession et table sur une baisse de 0,9% de l'activité en 2012 aux Pays-Bas, contre +0,4% en France et +0,6% en Allemagne.

• Le AAA néerlandais menacé.

En bon élève modèle, le gouvernement néerlandais s'était engagé à ramener le déficit public à 3% du produit intérieur brut dès 2013 (comme pour la France). L'objectif risque de ne pas être atteint, selon Raymond van der Putten, de BNP Paribas: «Même si les élections anticipées devaient se tenir fin juin au lieu de début septembre, cela ne laissera guère le temps au futur gouvernement de redresser les finances publiques comme prévu». Si ce dernier continue la politique d'austérité: selon les sondages, l'extrême droite et la gauche de la gauche, tous les deux hostiles à la rigueur, pourraient sortir renforcés du scrutin.

 

L'enjeu: le maintien de la note AAA. L'agence de notation Fitch a encore menacé les Pays-Bas la semaine dernière qu'il pourrait bien leur retirer leur note prestigieuse si le budget n'était pas maîtrisé. Cette dégradation réduirait le club de plus en plus retreint des AAA de la zone euro à trois membres: le Luxembourg, la Finlande et l'Allemagne. Surtout, «la chute du gouvernement hollandais démontre que la stratégie d'austérité poussée par Berlin par ces temps de croissance faiblarde est rejetée politiquement et socialement», analysent les économistes d'Exane BNP Paribas. «Les investisseurs pourraient devenir nerveux.»

 

Source : leFigaro.fr  24-04-2012

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Xav 28/04/2012 10:27

Ils ne sont pas au bout du tunnel nos amis hollandais. Et c'était prévisible...
Un exemple pour illustrer votre : Ardéchois, j'aime me ressourcer dans mon département d'origine quand arrive l'été ; comme chacun sait, la région est très prisée par les Hollandais comme la
Dordogne ou la Vendée l'est par les britanniques. J'aime échanger avec les gens des pays nordiques et c'est lors d'un apéritif que je ne prenais avec mon voisin néerlandais qu'il m'expliquait la
chose suivante : faisant partie d'une catégorie sociale aisée, il n'a cependant que les moyens de vivre en appartement. Il n'a absolument pas les moyens de s'acheter une maison avec jardin car les
prix au mètre carré sont exorbitants puisque... la Hollande est pays inondable à mystère et que les parcelles viables sont peu nombreuses, d'où l'intérêt pour eux d'investir notamment en Ardèche
dans des maisons immenses avec beaucoup de terrain et de se faire plaisir, quitte à les restaurer. Ca reste toujours plus rentable. C'est pour cela que des villages désertés retrouvent une deuxième
vie, "colonisés" par une population hollandaise qui élit un français maire pour administrer la commune en leur absence.
C'était en 2008 et il était évident que dans ces conditions, cette mesure fiscale allait rencontrer un succès sans précédent et ce qui est reprochable au gouvernement c'est aussi de ne pas avoir
anticipé ou tenu compte de la réaction des marchés de l’immobilier comme si la spéculation était un phénomène qui datait de la semaine dernière. Depuis, deux crises se sont succédé et je me demande
ce que pense mon ex voisin de cette situation.
Je pense que cette mesure fiscale va engendrer de nombreux contrecoups seront nombreux dans toute la filière immobilière/bâtiment et par le fait aggraver la crise.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens