Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 11:00

David-Cameron-et-Nicolas-Sarkozy-desaccord-sur-Euro.jpg

 

 

Outre les difficultés actuelles du couple franco-allemand sur le fonctionnement financier de la zone euro, l'Union européenne se divise. En deux blocs. Ceux bénéficiant de la monnaie unique et les autres. Ces derniers sont montés au créneau dimanche pour dénoncer ce qu'ils considèrent comme une mise à l'écart. La presse britannique se fait l’écho d’une altercation entre Nicolas Sarkozy et David Cameron qui, selon le Président français aurait tendance à s’immiscer dans les discussions sur l’Euro alors qu’il n’a cessé de critiquer la monnaie unique !..

Deux sommets et des divisions... multiples. Dimanche 23 octobre dernier à Bruxelles, plusieurs pays de l'Union européenne n'appartenant pas à la zone euro sont montés au créneau pour dénoncer l'attitude des Etats bénéficiant de la monnaie unique. Et la Grande-Bretagne mène la fronde. "La crise de la zone euro affecte toutes nos économies, y compris celle de la Grande-Bretagne", a déclaré le Premier ministre britannique, David Cameron, qui dénonce la volonté croissante de certains pays – notamment de la France et de l'Allemagne – de prendre des décisions sans les consulter.

"Il est dans l'intérêt de la Grande-Bretagne que les pays de la zone euro règlent leurs problèmes. Mais cela devient dangereux, s'ils prennent des décisions vitales pour les autres pays du Marché unique", a ajouté David Cameron, qui a obtenu qu'un autre sommet réunissant tous les pays de l'UE soit convoqué mercredi à Bruxelles. Nicolas Sarkozy estimait, lui, que seuls les 17 membres de la zone euro devaient participer à la rencontre.

Barroso voit d’un mauvais œil la montée en puissance de la zone Euro

David Cameron a également reçu le soutien de son homologue suédois, Fredrik Reinfeldt, très critique envers les sommets ouverts aux seuls membres de la zone euro. Au cours d'une discussion qui s'est tenue dimanche, et jugée "animée" par le Premier ministre polonais Donald Tusk, un participant a rétorqué à Fredrik Reinfeldt que son pays n'avait qu'à adopter l'euro. De leur côté, les Pays-Bas et la Finlande viennent aussi de lancer, dans une lettre co-signée par la Suède, une mise en garde, en estimant que "tous les Etats membres doivent être impliqués dans les décisions" pour préserver la prospérité économique du continent.

"Il ne devrait pas y avoir de séparation entre la zone euro et le reste de l'Union européenne", a affirmé, de son côté, le président de la Commission européenne, José Manuel Barroso, qui voit d'un mauvais oeil la montée en puissance de la zone euro. L'institution se dit préoccupée par ce qu'elle perçoit comme une tendance grandissante à la gestion "intergouvernementale" de l'Europe par Paris et Berlin.

Sarkozy à Cameron : « Vous avez perdu une occasion de vous taire.. »

Mais Nicolas Sarkozy est loin de partager cette crainte. Bien au contraire, le chef de l'Etat français milite – tout comme l'Allemagne – en faveur d'une montée en puissance de la zone euro en tant qu'entité à part pour donner corps à son idée de "gouvernement économique". Et Nicolas Sarkozy n'a pas hésité dimanche à s'en prendre à David Cameron. "Vous avez perdu une occasion de vous taire. Nous en avons assez de vous entendre nous critiquer et nous dire ce que nous avons à faire", aurait lancé le président français, selon le Daily Telegraph et The Guardian, qui citent des sources diplomatiques.

 

"Vous dites détester l'euro, vous n'avez pas voulu le rejoindre et maintenant vous voulez vous ingérer dans nos réunions", aurait ajouté Nicolas Sarkozy à l'intention du Premier ministre britannique. De son côté, le Times de Londres a fait état d'une altercation sans en préciser les détails. "M. Cameron, avec un sens de l'humour très britannique, s'est étonné que la zone euro se réunisse entre elle. Il est curieux que quelqu'un qui passe son temps à dire que l'euro est une mauvaise chose veuille assister à ses sommets", a également raillé une source européenne.

Outre la difficulté à trouver un accord européen sur la crise de la dette et sur le fonctionnement financier de la zone euro, qui oppose Paris et Berlin, l'Union européenne devra également composer avec des dissensions en son sein. Lundi 24 octobre, le Parlement britannique doit d'ailleurs se prononcer sur l'opportunité de convoquer un référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni dans l'UE. "La mauvaise question au mauvais moment", dixit le chef de la diplomatie britannique, William Hague.

 

 Source : leJDD.fr  24-10-2011 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens