Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 15:00

 

Chine-croissance.jpg

 

Alors que Pékin vient de publier ses chiffres de la croissance, élevés bien qu'en légère baisse par rapport à 2009, un officiel chinois a assuré que son pays avait dépassé le Japon en terme de PIB. Satisfaction toute symbolique pour la Chine qui a devant elle d’immenses défis : consommation intérieure, paix sociale, démographie…

 

La crise a profité à la Chine. Les Etats-Unis et le Japon, deux premières puissances mondiales au 1er janvier dernier, ont considérablement pâti des effets de la décroissance. Et ce qu'ont prévu la majorité des analystes semble déjà se produire: le Produit intérieur brut (PIB) chinois aurait dépassé celui du Japon, faisant de la République populaire la seconde puissance économique planétaire. L'information a été dévoilée ce week-end par la Safe (State Administration of Foreign Exchange), l'organe officiel chinois chargé du commerce extérieur, et n'a été confirmée, pour le moment, par aucun autre pays.

 

Un ralentissement sans effet

 

Mais les chiffres parlent d'eux-mêmes. Fin 2009, le PIB japonais de 5.070 milliards de dollars était déjà talonné de près par celui de la Chine, à 4.980 milliards. Dimanche, ont été publiés les nouveaux chiffres de la croissance industrielle chinoise, et ils sont moins pires qu'attendus. La prévision de croissance pour l'année 2010 tourne autour des 10,1% du PIB. "L'économie chinoise ralentit, en raison principalement des mesures de resserrement en cours dans l'immobilier, mais le ralentissement n'est à l'évidence pas aussi sévère que certains le prédisaient", a commenté Ting Lu, économiste de Bank of America Merrill Lynch à Hong Kong.

 

Autant dire que le Japon, en proie à une instabilité financière chronique depuis la fin des années 90 – et l'éclatement de la bulle Internet –, ne peut rivaliser. Si Tokyo n'a pas encore publié ses prévisions de croissance pour l'année en cours, le pays du Soleil-Levant a atteint difficilement la barre des +3% pour le premier trimestre (janvier-mars).

 

Le risque de la crise sociale

 

Pour la Chine, le défi reste tout de même élevé. Si son économie veut éviter la surchauffe avec l'explosion des crédits, la consommation doit prendre le relai sur les investissements et les exportations. La forte croissance du PIB n'est en effet due qu'à une minorité de riches qui inondent le monde de produits siglés "made in China" et qui rachètent les actions d'entreprises étrangères.

 

Mais la structure ne peut ni se reposer sur une monnaie forte – le dollar ou le yen japonais servent de valeur de référence en Chine –, ni sur des classes moyennes dépensières. Un risque dont Pékin a conscience. Sa marge de manœuvre ne cesse de se réduire, les écarts se creusant entre riches et pauvres, villes et campagne. Et c'est sans compter sur les ralentissements de la démographie : aujourd'hui, six actifs cotisent pour un retraité. En 2040, ils ne seront plus que deux. L'économie chinoise va donc bien, sa société un peu moins.

 

 

Source : lejdd.fr  02-08-2010

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens