Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
20 mai 2013 1 20 /05 /mai /2013 11:00

Barack-Obama-etat-major-Us-Army-viols-au-sein-armee-US.jpg

 

Une affaire d’Etat dont tout le monde, Républicains comme Démocrates, se serait bien passé. 26.000 viols ou agressions sexuelles ont été commis en 2012 au sein de l'armée. Cette semaine encore, des officiers ont été arrêtés. Obama évoque "une honte, un scandale qui met en péril l'efficacité de nos troupes".

La culture du silence

L'armée américaine est de nouveau dans la tempête, mais, contrairement aux autres scandales qui déchirent la classe politique à Washington, celui-ci rassemble républicains et démocrates. Pour les deux partis, mais aussi pour l'administration Obama, le Pentagone et le Congrès, l'objectif est le même : enrayer le "fléau" qui secoue et menace l'armée la plus puissante au monde. La série noire a commencé le 6 mai avec l'arrestation de Jeffrey Krusinski, haut gradé jusque-là respecté de l'US Air Force. Le lieutenant-­colonel pris en flagrant délit d'agression sexuelle, ivre dans un parking, était responsable… de la prévention contre les violences sexuelles. Le lendemain, le Pentagone publie un rapport accablant sur les abus sexuels. Établis sur la base d'une enquête anonyme, ils sont estimés à 26.000 pour la seule année passée (pour un total de 1,4 million d'hommes et femmes dans l'armée), un record historique : 70 abus par jour, allant de l'attouchement sexuel au viol. Seulement 3.374 affaires ont été instruites, guère plus qu'en 2010, et 191 accusés ont été condamnés. Des chiffres qui montrent que la culture du silence, qui protège les agresseurs au lieu des victimes, n'a guère changé malgré les efforts entrepris ces dernières années par le Pentagone.

Réformer la justice militaire

Deux nouvelles accusations d'agression et violence domestique ont fait surface cette semaine chez des officiers chargés de la prévention des abus sexuels. Jeudi, Barack Obama a donc convoqué son état-major et exigé un plan d'attaque. "C'est une honte, un scandale, cela met en péril l'efficacité de nos troupes", avait déploré auparavant le président, qui va jusqu'à parler de "menace" pour la sécurité nationale. Après les avoir balayées d'un revers de main la semaine dernière, le secrétaire à la Défense, Chuck Hagel, s'est finalement dit ouvert à deux propositions-phares des législateurs présentées cette semaine au Congrès. Ceux-ci suggèrent deux mesures visant à réformer un système judiciaire militaire hérité de l'Empire britannique (mais qui a été amendé depuis longtemps en Grande-Bretagne). D'abord, transférer l'instruction des actes criminels de la chaîne de commandement à des procureurs indépendants, spécialement formés. Ensuite, priver les dirigeants militaires du pouvoir d'annuler les condamnations d'officiers reconnus coupables ou de requalifier celles-ci en infractions mineures.

Difficile de porter plainte

Brian Lewis a été victime d'un viol en 2000 sur un navire de la Navy. Il est le premier homme à avoir témoigné au Congrès, en mars dernier. Il approuve sans retenue ces projets de loi. "L'instruction des abus sexuels par un procureur indépendant est absolument indispensable. Le système actuel est absurde, puisque la plupart des agressions sont commises par des supérieurs hiérarchiques, qui n'ont aucun intérêt à plus de transparence." Lorsqu'il a tenté de porter plainte pour son agression par un officier, ses supérieurs lui ont ordonné de se taire. Aucune action n'a jamais été engagée contre son agresseur. "Au lieu de me protéger, ils m'ont renvoyé de l'armée en inscrivant à mon dossier “désordre de la personnalité”. Cela veut dire que je n'ai droit à aucune indemnité et que ce diagnostic me suivra toute ma vie", explique-t-il.

"Un sentiment d'impunité au sein de l'armée"

Victime de deux viols successifs à la fin des années 1980 puis contrainte, elle aussi, à quitter l'armée après avoir voulu se plaindre, BriGette McCoy est depuis devenue une activiste. La fondatrice de Women Veterans Social Justice, association qui aide les femmes à se réintégrer socialement, ne s'étonne pas de l'absence de changement notoire dans la culture militaire. "Nous considérons nos militaires comme des super-héros. Il ne faut pas toucher à ceux qui défendent la nation, car c'est jugé antipatriotique", explique-t-elle. "Il règne un sentiment d'impunité au sein de l'armée qui va au-delà du sexisme. Les abus de pouvoir s'exercent contre les soldats de rang inférieur en général, qu'ils soient hommes ou femmes."

Sur 26.000 cas d'abus sexuels estimés, un peu plus de la moitié concernent des hommes, 50% sont commis par des supérieurs hiérarchiques, 23% par des officiers directement dans la chaîne de commande des victimes. Le général Odierno, chef d'état-major de l'armée de terre, dresse un constat sombre. "Aujourd'hui, l'armée faillit à son devoir de protection des soldats. Il est temps que nous fassions de la lutte contre les violences sexuelles notre priorité." Le général Dempsey, chef d'état-­major interarmées et plus haut gradé américain, a reconnu que l'armée était devenue trop tolérante envers les criminels sous prétexte qu'ils sont parfois décorés et ont servi en Irak ou en Afghanistan. Lui et Hagel imputent justement une partie de la crise à ces redéploiements à répétition qui banalisent la violence et à l'alcoolisme qui sévit dans l'armée. Le plus inquiétant, pour BriGette McCoy, est que l'armée attire de plus en plus de gens qui n'ont pas d'autre choix et ont déjà commis des actes répréhensibles auparavant.

 

Source : leJDD.fr   19-05-2013

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens