Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 12:00

 

cantona-new-york-times.jpg

 

 

L'idée d'Eric Cantona de faire la « révolution » bancaire en vidant les comptes n'a pas eu le succès escompté ce mardi 7 décembre.  Après avoir fait beaucoup parlé, notamment sur internet, l’idée du footballeur n’a pas provoqué la ruée vers les guichets de banque. Même Cantona n'a pas joué le jeu puisqu’il n’a effectué qu'un retrait symbolique.  En attendant, il profite d’un coup de pub sans précédent puisqu’il a fait, la veille du jour fatidique, la « Une » du très réputé « New-York Times » (photo).

 

"Cantonna, c'est beaucoup de bruit, mais peu de débat sur le fond", résumait Géraldine Feuillien qui promeut pourtant le principe du "bank run". Il semble que cette phrase résume à elle seule la médiatisation de la proposition d'Eric Cantona de vider les comptes bancaires, ce mardi 7 décembre, afin de provoquer l'effondrement du système économique. L'idée est restée morte malgré l'importante campagne dont elle a bénéficiée sur Internet. Seules quelques personnes ont effectuées des gros retraits dans la matinée.

 

Joignant leurs voix à celles des banquiers et du monde économique, élus de droite comme de gauche ont condamné le projet soutenu par des dizaines de milliers d'internautes, qui avaient imaginé de fixer la date du 7 décembre pour le "bank run" censé amorcer symboliquement une révolution.

 

Le promoteur de l’idée ne l’a pas appliquée

 

Attendu dans la journée à la suite de rumeurs de presse dans une banque d'Albert (Somme) où il était censé joindre le geste à la parole, celui que les supporters de Manchester United surnommaient "Eric le Rouge" ne s'est finalement pas présenté avant 18 heures, retenu sur son tournage dans la région. Son avocat a révélé que la star avait finalement effectué un retrait symbolique à Péronne, également dans le département de la Somme, "à l'écart de l'emballement médiatique". En revanche, le site d'informations financières Wansquare a révélé qu'Eric Cantona avait fait virer, il y a trois jours, 750.000 euros -soit un montant tout juste inférieur à la première tranche de l'ISF- de la très select banque Leonardo vers un compte courant ouvert à son nom au Crédit Agricole. "Eric Cantona est très heureux des réactions et commentaires publics, économiques et même politiques que ses déclarations ont provoqués, et espère que ce mouvement permette une prise de conscience et contribue au débat d'idées", peut-on lire dans le communiqué de l'avocat de l'ancienne star du ballon rond.

 

Rare banque à avoir répondu à la presse, la BNP Paribas a dit n'avoir pas constaté de ruée vers les guichets de titulaires de comptes qui souhaitaient retirer leur argent. "La journée s'est déroulée comme une journée habituelle dans les réseaux. Il n'y a pas eu d'effet Cantona", a déclaré une porte-parole de la société. La principale raison de cet échec vient de l'impossibilité technique de vider son compte. Un préavis est en effet nécessaire à tout retrait très important d'espèces. "Dans certaines banques, quand les gens voulaient retirer leur argent, on leur a plafonné leur retrait ", a d'ailleurs observé Géraldine Feuillien. Mais si Eric Cantona n'a pas marqué, il peut se targuer d'avoir lancé un débat, autant politique que médiatique.

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens