Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
29 juin 2013 6 29 /06 /juin /2013 11:00

Europe-Pedro-Passos-Coelho-Angela-Merkel-Jyrki-Katainen-Tra.jpg

 

Dans un plan plus ambitieux que prévu, les dirigeants européens se sont mis d'accord dans la nuit de jeudi à vendredi 28 juin pour mobiliser huit milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes lors d'un sommet à Bruxelles. En France, 300.000 jeunes seront concernés, a précisé François Hollande. 

Huit milliards d'euros pour lutter contre le chômage des jeunes. C'est le montant sur lequel se sont mis d'accord dans la nuit de jeudi à vendredi 28 juin les dirigeants européen lors d'un sommet à Bruxelles. Les 27 ont ainsi accepté le déblocage accéléré des six milliards d'euros prévus dans le budget européen 2014-2020. Au total, 13 pays - les régions les plus frappées par le chômage des jeunes - seront concernés par cette "Initiative pour la jeunesse". Les principaux bénéficiaires devraient être l'Espagne, la Grèce, l'Italie et la France la première année, selon un diplomate européen. Ils utiliseront cette enveloppe principalement en 2014 et en 2015, a indiqué le président du Conseil européen, Herman Van Rompuy, lors d'une conférence de presse concluant cette première journée de sommet.

Les Européens ont été plus loin que prévu, en décidant de puiser également dans des fonds inutilisés, ficelant ainsi un plan un peu plus ambitieux que prévu. Grâce à la flexibilité décidée dans la gestion du budget 2014-2020, la somme destinée à aider les jeunes "sera bien plus importante que six milliards d'euros. Elle devrait au moins s'élever à huit milliards d'euros, selon les projections", a affirmé Herman Van Rompuy. Cette somme va notamment servir à traduire en actes la "Garantie pour la jeunesse", qui prévoit de proposer une formation ou un emploi dans les quatre mois après la fin de ses études ou la perte de son emploi à un jeune.

600 millions d'euros pour la France

Pour la France, "cela représente pour les deux prochaines années 600 millions d'euros" et "300.000 jeunes concernés", a déclaré le chef de l'État français lors d'une conférence de presse. Seules seront concernées les régions françaises "où le taux de chômage des jeunes est supérieur à 25% de la population active de moins de 25 ans", a-t-il précisé.

La chancelière allemande Angela Merkel s'est montrée pragmatique. "Il est faux de penser que dans un an et demi, les quelque six millions de jeunes sans emploi bénéficieront de cette mesure, mais nous devons montrer année après année que nous faisons des progrès", a-t-elle déclaré. A moins de trois mois des élections allemandes pour lesquelles elle brigue un troisième mandat, Angela Merkel s'était rendue au sommet en déclarant refuser de "créer de nouvelle enveloppes financières".

Plus de 26 millions de personnes sont au chômage en Europe, dont 5,6 millions de moins de 25 ans. La situation est alarmante dans certains pays comme la Grèce et l'Espagne, où plus d'un jeune sur deux est sans emploi, faisant craindre l'émergence d'une "génération perdue".

Le plan européen montre une volonté des 27 de faire preuve de plus de solidarité. Dommage encore une fois que l’Europe soit si longue à se mettre en marche. On parle ce plan depuis fin 2012 et il entrera en application en 2014 et 2015 !.. Si tout va bien !..

 

Source  leJDD.fr 28-06-2013

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens