Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
4 avril 2013 4 04 /04 /avril /2013 07:00

Bruno-Le-Roux-president-groupe-PS-assemblee-nationale.jpg

 

 

L'accord interprofessionnel sur l'emploi examiné à partir de mardi 2 avril dernier à l'Assemblée nationale divise profondément la gauche. Mais la majorité espère encore convaincre.

Bruno Le Roux en est sûr : "J'arriverai à convaincre tous les députés de voter le texte." Le chef de file du groupe socialiste veut voir les parlementaires de la majorité unis derrière l'accord national interprofessionnel (ANI) sur l'emploi trouvé le 11 janvier entre le Medef et les syndicats (CFDT, CFTC, CFE-CGC). Le texte arrive mardi 2 avril à l'Assemblée nationale. "Je mets en place tout ce qu'il faut pour qu'il soit voté à l'unanimité", dit-il.

"Qu'il essaye! Ça veut dire qu'il doit accepter des amendements s'il veut convaincre", répond la sénatrice Marie-Noëlle Lienemann, l'une des tenantes de l'aile gauche du PS. Le patron du groupe ne veut pas voir se répéter le scénario du traité européen : malgré les consignes, 17 députés socialistes avaient voté contre le texte, pourtant défendu par le gouvernement. "Au sein du groupe socialiste, "il y aura beaucoup moins de votes contre ce texte, s'il y en a, qu'il n'y en avait eu contre le traité budgétaire européen",  a assuré déjà leur porte-parole, Thierry Mandon.

Une cinquantaine d'amendements du PS

Mais une vingtaine de parlementaires socialistes s'interrogent encore. Les députés socialistes vont déposer une cinquantaine d'amendements, "tous acceptés par le gouvernement", a annoncé mardi  Thierry Mandon. "Cette méthode nous a permis d'améliorer réellement et fortement le projet de loi", a-t-il ajouté.

Si le texte sur l'emploi n'est pas amendé, certains d'entre eux savent déjà qu'ils ne le voteront pas. "J'ai assez peu d'espoir après les dernières déclarations de François Hollande qui semble dire que le parlement ne serait plus souverain puisqu'il faudrait qu'il retienne l'accord des signataires", concède Marie-Noëlle Lienneman. "Ce projet contient des reculs que je ne peux pas valider", résume-t-elle, parmi lesquelles "les conditions de licenciements et la reprise des accords compétitivité emploi". L'aile gauche du PS a déposé dix amendements. 

Les proches de Benoît Hamon, une vingtaine de députés, restent discrets sur leur vote final. Les Verts ont, eux, opté fin mars pour un "compromis" : soutenir le texte à conditions de pouvoir y apporter des "améliorations". En attendant, plusieurs parlementaires de Gauche avenir, club de réflexions rassemblant des socialistes de l'aile gauche du PS, des écologistes et des élus du Front de gauche, ont dénoncé lundi un texte "déséquilibré". Le président du groupe écologiste au Sénat Jean-Vincent Placé a promis un débat "assez offensif".

Le désaccord du Front de gauche devrait s'exprimer de manière encore plus frontale. Le président du groupe, André Chassaigne, a annoncé la couleur mardi dans L'Humanité : 4.500 amendements ont été déposés. "Notre premier objectif, c'est le retrait total du texte", souligne le député communiste ou au moins en "limiter au maximum les conséquences néfastes". ''On s'oppose de façon déterminée et combative. Nous ne lâcherons pas", a-t-il asséné mardi à l'Assemblée.

Un rôle de greffier?

Sauf que le gouvernement s'est engagé auprès des signataires du texte à le traduire tel quel dans la loi. Pas question donc de le modifier dans son principe, comme l'a rappelé jeudi François Hollande. Les marges de manœuvres sont plus que réduites et les amendements socialistes n'ont que très peu de chances d'aboutir.

Une consigne stricte qui donne le sentiment à certains parlementaires d'être réduits au rôle de greffier. "Si le texte reste en l'état, ça m'étonnerait que les parlementaires qui se reconnaissent dans l'aile gauche le votent", anticipe Emmanuel Maurel, leader de l'aile gauche. Aux "nonistes" potentiels, Bruno Le Roux rappelle sa philosophie : "Personne n'est obligé d'appartenir au groupe socialiste." 

 

 

Source ; leJDD.fr  02-04-2013

 

 

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens