Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 12:00














Le candidat républicain à l'élection présidentielle américaine, John McCain, est sorti de son silence dans les colonnes du Figaro pour fustiger la politique étrangère de Barack Obama. Le vétéran du Vietnam, qui avait rendu un vibrant hommage au démocrate le soir de son élection, n'est peut être pas complètement décidé à prendre sa retraite. Il épingle également la gestion de la crise géorgienne par Nicolas Sarkozy.

 

C'était son point fort et le point très faible de sa colistière, Sarah Palin, lors de la campagne présidentielle américaine de 2008. Et c'est donc sur ce terrain que John McCain, dans une interview accordée au Figaro, critique Barack Obama le plus vertement après bientôt un an de présidence démocrate. Alors que le 44e président américain, pressé par ses généraux, n'a pas encore arrêté son choix sur la stratégie à adopter en Afghanistan et s'est plaint de fuites dans la presse des réflexions et travaux en cours au sein du Bureau ovale, le sénateur républicain égratigne son ancien rival.  

"Le surge (envoi de renforts) peut marcher et marchera en Afghanistan si on y met les ressources suffisantes et si l'on convainc l'ennemi qu'on terminera notre mission avant de donner une date de départ. On gagne une guerre en brisant la volonté de l'ennemi. Et ce n'est pas en annonçant qu'on va partir qu'on y parvient", explique McCain qui regrette les tergiversations de Washington alors que la stratégie a été annoncée en mars de cette année.

 

"Barack Obama est le premier président à ne pas avoir rencontré le dalaï-lama"


Sans parler de "naïveté", John McCain émet des doutes sur la politique étrangère menée dans son ensemble par Barack Obama, pourtant aidé dans le domaine, contrairement à son ex-colistière Sarah Palin, par un homme qui maîtrise tous les dossiers internationaux à défaut de la réalité du terrain, le vice-président Joe Biden. "Je peux dire que la politique étrangère n'a pas beaucoup de succès pour l'instant", avance John McCain qui n'a pas goûté l'attitude du président américain en Chine, ni ses hésitations sur le gel des colonies juives en Cisjordanie.

"Barack Obama est le premier président à ne pas avoir rencontré le dalaï-lama (…) La manière dont a été orchestrée la visite en Chine est quelque chose que je n'aurais jamais acceptée", affirme le sénateur républicain qui enfonce le clou sur le processus de paix au Proche-Orient. "Si vous dites aux Israéliens qu'il faut geler les colonies, que ces derniers refusent, que les pays arabes disent qu'ils ne viendront pas aux négociations, et qu'alors vous dites aux Israéliens qu'ils n'ont pas besoin de geler les colonies, il y a un problème (…) Comprenez-moi, je veux soutenir le président des Etats-Unis. S'il prend la bonne décision sur l'Afghanistan, je serais là pour le soutenir. Mais j'essaie de dire respectueusement ce qui me semble être la bonne voie pour le pays."

 

"Avec tout le respect que je dois au président Sarkozy…"


Sur la Russie, l'ancien candidat à la Maison blanche n'est pas tendre. Nourri à la guerre froide, John McCain conserve une analyse toute en prudence sur les affichages grossiers d'ouverture et de démocratie. Et en profite pour égratigner Nicolas Sarkozy, dépeint comme un chef d'Etat surtout heureux d'épater la galerie plus que les chancelleries. "Il faut négocier avec les Russes (…) Mais la défense des droits de l'Homme reste fondamentale." Interrogé sur la guerre en Géorgie, McCain explique: "Avec tout le respect que je dois au président Sarkozy (…) ce genre de négociations de crise exige plus qu'une simple séance photo. Les Russes occupent toujours des territoires en violation du cessez-le-feu." Le président de la République appréciera sûrement.

Enfin John McCain dénonce, sur le plan de la politique intérieure, "une implication excessive de l'Etat. Personne n'aurait pu imaginer que l'Etat fédéral deviendrait propriétaire de General Motors et de Chrysler", fustige le sénateur de l'Arizona. Quant aux avancées sur le changement climatique et une législation en ce sens en 2010, alors que le sommet international de Copenhague s'ouvre le 7 décembre prochain, McCain fait preuve de pragmatisme et, surtout, de réalisme. Sur ce dossier, Barack Obama "fera la seule chose qu'il puisse faire. Quand vous avez un chômage qui atteint 10% (…) vous devez vous en occuper en priorité".

 

Source : lejdd.fr  23-11-2009 



Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens