Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 08:00

Jerome-Cahuzac-pas-de-hausse-csg-en-2013.jpg

 

 

Jérôme Cahuzac a répété dimanche 6 décembre dernier qu'il n'y avait «pas d'augmentation d'impôts prévue ou prévisible, envisagée ou envisageable» d'ici à la fin du quinquennat du président François Hollande, au Grand Rendez-vous Europe 1/i-Télé/le Parisien.

« La réforme fiscale a été présentée et votée par le Parlement, on ne peut pas demander davantage aux contribuables, a rappelé le ministre délégué au Budget. Désormais, c'est la stabilité fiscale qui est la politique du gouvernement pour la mandature. Demander davantage serait probablement demander trop et les agents économiques, qu'il s'agisse des individus ou des entreprises, ont besoin de lisibilité. Il faut pouvoir savoir ce qu'il en sera dans un an, dans deux ans, dans trois ans.»

Jérôme Cahuzac a en outre rappelé que la loi de programmation des finances publiques prévoyait que «les prélèvements obligatoires commenceront à baisser à partir de 2016. Le budget 2013 prévoit 30 milliards de recettes supplémentaires, financées pour un tiers par une augmentation des impôts pour les contribuables, un tiers pour les entreprises et le reste par le biais d'économies sur les dépenses publiques.

Ce que Monsieur Jérôme Cahuzac, qui est un homme intelligent, à probablement « oublié » de rappeler c’est qu’une augmentation de la TVA est déjà prévue pour 2014. Mais peut-être que dans son esprit la TVA n’est pas un impôt ? Il a également oublié que les tranches du barème de l’impôt sur le revenu sont bloquées jusqu’à une date indéterminée aujourd’hui. Et cela c’est bien un impôt supplémentaire. Ce qu’il a enfin oublié de rappeler c’est que les collectivités locales vont être soumises en 2013 à un effort d’économie de plus de 10 Milliards d’Euros et qu’il va manquer encore 10 milliards d’euros dans les caisses si les prévisions de croissance de l’OCDE s’avèrent exactes et que le gouvernement tient toujours à limiter notre dette à 3% du PIB en fin 2013. Alors ne nous faisons aucune illusion sur l’augmentation probables des taxes foncières et taxe d’habitation et prélèvements de tous ordres tels Communauté de Commune. Mais sans doute que cela également, dans l’esprit de Jérôme Cahuzac, ce ne sont pas des impôts !..

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)

Partager cet article

Repost0

commentaires

facon gerard 08/01/2013 18:28

Pour cause d’élections en 2014 les élus mettront les factures sous le tapis en nous épargnant en 2013 mais, dès 2014, la folie fiscale reprendra le dessus.

Si nos concitoyens avaient un peu de mémoire ils se remémoreraient le mauvais coup de la Communauté de communes qui, un mois seulement après l’élection de 2008 créait l’imposture de la taxe sur les
ordures ménagères dont il n’avait jamais été question pendant la campagne et qui, dès 2009 doublait la taxe foncière …

S’ils étaient enfin convaincus des mensonges de nos élus, s’ils voulaient effectivement défendre leur pouvoir d’achat déjà chancelant ils commenceraient, dès 2014, par éliminer sans le moindre état
d’âme, par pur souci prudentiel, les fossoyeurs de la fiscalité, ils refuseraient leur vote aux sortants qui nous ont démontré qu’ils étaient capables de tous les coups tordus.

Si les électeurs entendent réellement peser sur leur destin ils doivent en 2014 contraindre les postulants à un engagement public et solennel : le gel de la fiscalité, au retour à une gestion plus
adaptée.

Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens