Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 février 2011 3 09 /02 /février /2011 12:00

 

dsk.jpg

 

J’ai déjà du l’écrire sur ce blog plusieurs fois : Jacques Attali, s’il est parfois irritant dans ses propos, est un excellent analyste dans les domaines politique et économique. Il a les idées claires, ne manque jamais de faire des propositions concrètes et crédibles et surtout il faire preuve d’une constance dans ses raisonnements qui impressionne.

 

Lorsqu’il s’agit de la situation économique de la France, il ne cesse depuis des mois de répéter les mêmes vérités qui sont souvent des évidences et pourtant il semblerait qu’il ne soit pas écouté. Quelles sont ces évidences ? Je le cite :  

 

« Si la France ne trouve pas, avant la fin de 2013, 75 milliards d’Euros, en dépenses supprimées ou en recettes supplémentaires, la dette publique, qui dépassera de toutes façon à cette date 90 % du PIB, continuera d’augmenter, jusqu’à 120 %. Alors le pays ne sera plus souverain : sa dette ne sera plus finançable et les économies imposées par ses prêteurs seront bien plus importantes. Et encore : si la croissance est plus proche de 1,5 % que de 2 %, comme c’est vraisemblable, ce sont 90 milliards d’euros qu’il faudra trouver.

 

Or, au mieux, dans les budgets 2011 de l’Etat, des collectivités territoriales et de la Sécurité sociale, on en a déniché 12… Reste donc à récupérer au moins 63 en deux ans, donc au moins 32 dès 2012, année électorale.

 

En conséquence, on ne fera donc rien de sérieux, ni en 2011, ni en 2012. En tous cas rien ne sera fait avant l’élection présidentielle. Ensuite, évidemment, une politique d’austérité se mettra en place. Quel qu’ait été le vainqueur.

 

Tout cela menace de rendre dérisoire la campagne électorale qui commence. D’abord parce que personne n’a le courage, pour l’instant, pas plus à droite qu’à gauche, de parler sérieusement de la dette publique. Ensuite parce que, quel que soit le résultat des urnes, Dominique Strauss-Kahn entrera à l’Elysée en mai 2012 : soit comme Président de la République, soit comme Directeur général du FMI, en charge d’imposer à Nicolas Sarkozy les économies. »

 

Triste réalité que la nôtre. Une réalité que les économistes et les politiques connaissent parfaitement mais que ces derniers font mine d’ignorer tant ils sont tétanisés à l’idée d’effrayer l’opinion publique à la veille d’une élection majeure. Le quinquennat nous aura aussi conduit à ce genre de situation ubuesque : 1 an après l’élection pour commencer les réformes ; 18 mois avant la suivante pour enterrer tous les thèmes qui fâchent. Reste deux ans et demi pour travailler : il faut être terriblement efficace pour améliorer les choses !...

 

 

 

Source : L'Express  26-01-2011

 

 

 

 

Informations  MONTESQUIEU-VOLVESTRE, FRANCE, MONDE : Vous souhaitez être informé régulièrement sur les nouveautés mise en ligne sur ce Blog, inscrivez vous à la Newsletter (voir dans la colonne ci-contre)


Partager cet article
Repost0

commentaires

Papaya 18/05/2011 10:54


Peut être Jacques Attali n'est il pas écouter parce que justement il fait trop de prévisions.

Il est risible de relire "quel que soit le résultat des urnes, Dominique Strauss-Kahn entrera à l’Elysée en mai 2012 : soit comme Président de la République, soit comme Directeur général du FMI, en
charge d’imposer à Nicolas Sarkozy les économie".

On ne peut pas tout prévoir, Jacques Attali fort de cette vérité devrait au moins introduire un peu d'humilité dans son ton lorsqu'il fait ses prévisions.


jp echavidre 18/05/2011 16:25



Bonjour


C'est vrai que jacques ATTALI est toujours très sur de lui. C'est vrai aussi qu'il ne fait pas partie des gens particulièrement modestes. Mais enfin c'est un esprit très vif, qui analyse souvent
bien les problèmes surtout lorsqu'ils sont complexes.


Pour ce qui est de l'entrée à l'Elysée de Dominique Strauss-Kahn, la il s'est carrément planté !.. mais il a quelques excuses tout de même...


Bien cordialement


 


J.P. E


 


 



facon 14/02/2011 18:56


Jacques Attali n’a jamais manqué d’humour lui l’homme des chiffres, mais d’une telle culture qu’il en est impressionnant. Je partage complètement son analyse, même si les chiffres de prévisions de
croissance de la Banque de France sont plutôt flatteurs. Notre chère BDF s’est souvent trompée.

La reprise est trop molle pour être durable, et l’Etat ne peut sérieusement envisager faire le plein en recettes nouvelles… On continue ainsi à dépenser sans compter avec, par exemple, la fausse
bonne idée des jurys populaires en Correctionnelle. La colère des magistrats va engendrer de nouvelles dépenses pour leur donner de nouveaux moyens.

Le Président lui-même n’est pas un exemple dans ses comportements et ses voyages.

Dix huit mois avant l’élection on ne veut fâcher personne, et, pendant l’année qui suit, on prépare les mesures … Durant cette période les affaires se dégradent.

Je suis beaucoup plus convaincu de l’arrivée de DSK à l’Elysée en qualité de représentant du FMI qu’en qualité de Président de la république car le PS fait le nécessaire pour être battu. Indigence
du programme, absence de lisibilité, le tout dans une atmosphère irrespirable de bataille des chefs. Je me marre quand je vois le Procureur Montebourg prétendre aller à l’élection sans passer par
la case des primaires. Lui qui dénonce le cumul des mandats et qui ne s’applique même pas la règle !!! Quelle honte monsieur Montebourg !!!

Ca doit être un foutu B….. Dans la maison socialiste.

Comme beaucoup d’hommes de gauche je me régale des propos de Mélanchon, mes amis de droite se régalent eux de la propagande de bleu Marine.

Et si demain les «populistes» venaient aux affaires nos petits roitelets ne pourraient s’en prendre qu’à eux. Pour l’instant ils ont peur, mais, si rien ne change, demain ils auront vraiment la
trouille !!!

Une chose est certaine, pour nous les gens de gauche on ne nous refera pas le coup de 2002 !!!


Présentation

  • : VICTOR ASSOCIATION
  • : Le BLOG de Jean-Pierre ECHAVIDRE, Président de VICTOR ASSOCIATION Association d'information et de défense des intérêts des habitants de MONTESQUIEU-VOLVESTRE
  • Contact

Texte Libre

L'objet de ce blog est d'apporter aux habitants de Montesquieu-Volvestre une information régulière sur la vie de la cité, et de décrypter l'essentiel de l'actualité. Mais il a aussi pour but d'ouvrir un dialogue,  de discuter, de contester, ou de râler au besoin. Il faut que nous retrouvions dans notre village une convivialité, une solidarité qui sont en train de se perdre.

Rechercher

Pages

Liens